Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

Le P2P c’est terminé pour Spotify

Depuis sa création, Spotify est un service fonctionnant en P2P. En effet, plutôt que de s’engager sur des coûts exorbitants en bande passante, l’équipe de Spotify a opté pour la solution la plus efficace, le peer to peer. Chaque utilisateur de Spotify distribuait la musique à son voisin et tout ce petit monde était très heureux.

Plus il y avait de monde, plus la qualité du maillage p2p était bonne et plus les gens étaient contents du service. Grosso modo, c’est environ 80% de la musique qui est distribuée via ce canal. Les 20% restant l’étaient via des serveurs traditionnels.

Mais si j’en crois cet article, Spotify va progressivement abandonner la technologie du p2p au profit d’une distribution 100% classique client-serveur. C’est donc la fin d’une époque qui s’annonce…

Microsoft a fait la même chose avec Skype et le basculement ne s’est pas fait sans mal. Pendant un moment, la qualité des communications était assez merdique. On ne sait pas non plus très bien pourquoi Microsoft a changé son système, mais les plus effrontés d’entre nous avancent l’idée que cela permet à la NSA de surveiller plus facilement les communications.

Maintenant concernant Spotify, je doute que la NSA s’intéresse vraiment à ce que les gens écoutent. Alors pourquoi cet abandon du p2p ?

spotify-distribution-2011

Et bien je n’ai pas la réponse, mais j’ai plusieurs hypothèses. Tout d’abord, le P2P, même si c’est formidable, c’est très compliqué à gérer techniquement et on a moins la main sur ce qu’on diffuse aux clients que si on balançait un truc en direct. Spotify a peut-être de nouvelles ambitions concernant la distribution de la musique, qui ne sont pas compatibles (ou difficilement) avec une techno de p2p. C’est pour moi l’hypothèse la plus probable…

L’autre hypothèse, un peu plus tirée par les cheveux, je vous l’accorde, c’est que le P2P étant synonyme de mal absolu dans l’esprit de beaucoup de gens, surtout quand ça touche le milieu de la musique, le fait de basculer sur un système de CDN classique va permettre d’éviter cette « mauvaise image » au service. Les coûts de bande passante diminuant chaque année, ce changement même s’il aura un coût plus important que celui du p2p en tarif de bande passante pur, restera quand même abordable pour la société.

Après, peut-être voyez-vous d’autres choses dans ce changement ?

En tout cas, sans le P2P, Spotify n’aurait jamais pu progresser comme il l’a fait. Même si Spotify a toutes les meilleures raisons du monde de faire ce changement, pour moi, c’est une régression technologique et idéologique. Après est ce que la qualité du service va souffrir comme ce fût le cas avec Skype, seul l’avenir nous le dira.

En tout cas, ça marque la fin d’une époque !