Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

Peut on twitter de n’importe où ?

Y’a un truc qui m’amuse dans la vie virtuelle, c’est tous ceux qui la ramène pour t’expliquer comment bloguer/twitter/commenter/chatter dans les règles de l’art. Apparemment, dicter des règles de « bonne » conduite les rassure et si on a le malheur de ne pas faire comme eux l’ont décidé, un mouvement de vives protestations s’élève, poussant au lynchage de la personne qui n’a pas respecté les commandements du petit web-Führer (godwiiiiiiiiiin).

Faut pas mettre de pub, faut mettre des vrais hashtags dans ses tweets, faut pas utiliser des tableaux sur son site mais plutôt des div,  faut pas citer les sources les plus pertinentes (d’origine) mais plutôt les sources directes, faut pas twitter comme-ci ou comme ça, faut pas écrire tel mot/idée de telle façon, faut pas faire de liens vers tel site web, faut pas mettre de smileys, faut avoir tel humour et pas tel autre, et il ne faut surtout pas s’exprimer à propos de tel ou tel sujet si on n’a pas minimum bac+14 parce qu’on est probablement trop con.

Des petits donneurs de leçon, y’en a à tous les coins de rue du web, et ils dénoncent souvent l’évidence même… mais, on est sur Internet, et même si ça ne plait pas à tout le monde, c’est la jungle et chacun fait comme il veut et heureusement !!! (dans le respect des lois bien entendu 🙂 )

Dernier épisode en date, celui d’Alain Lambert, Sénateur UMP qui utilise twitter depuis un moment maintenant et qui d’après ce que j’ai pu lire à gauche et à droite, n’est pas du genre à chier dans les bottes des autres. Son compte, il l’utilise pour partager comme des milliers de personnes, son quotidien et ses pensés. Rien d’extraordinaire donc…

Sauf que dimanche, en bon catholique, il a assisté à la messe de l’assomption et a eu envie de balancer 2 petits tweets de rien du tout durant la cérémonie…

et soudain LE DRAME !

La « machin-sphère donneuse de leçon » lui prend la tête parce qu’apparemment ça ne se fait pas de twitter pendant la messe… Ah bon ? C’est écrit où ça ? Ne pas téléphoner, je veux bien, ça fait du bruit et ça dérange les gens mais envoyer un SMS ou un tweet pour dire que cette messe c’est trop de la balle, où est le mal ?

Aucun mal selon moi… Il a fait ça dans son coin, sans déranger personne, avec un état d’esprit sincère et partageur. Et si l’Eglise s’exprimait à ce sujet, je parie qu’elle dirait qu’il n’y a aucun mal tant qu’on reste concentré sur ce qui se passe pendant la messe et que ça ne gène personne. (Oui, c’est un pari à 50/50…)

Enfin, tout ça pour dire que ce genre de remarques, envers M. Lambert, c’était juste pour le faire chier… sauf qu’évidemment, on est sur le net et comme à chaque fois, ça s’est enflammé !

Il est devenu l’homme à lyncher car il n’a pas « respecté » (selon le point de vue de ceux qui lui crachent dessus) l’Eglise catholique. J’aimerai bien connaitre le pédigrée de ceux qui se sont permis de la ramener à ce sujet, pour savoir s’ils sont vraiment des gens pieux choqués par cet « affront diabolique » d’Alain Lambert, ou si ce sont juste une bande de nolifes casses couilles.

Ces petites guéguerres étant banales dans le monde cruel de twitter et des blogs ça aurait pu en rester là, sauf que bien sûr, c’est le mois d’août et dans les rédactions, certains jounalistes s’emmerdent sec… Pas de nouvelles sex-tapes people, pas de nouveaux scandales politiques, pas de drame de bébés congelés…etc etc. Rien à se mettre sous la dent donc… Sauf peut être cette histoire ridicule concernant uniquement le microcosme twitter.cet

C’est ce qu’a fait un journaliste de Ouest France, en publiant un article sur le sujet, soulevant la question du « Peut on twitter de n’importe où ?« . Cet article, assez neutre au final, car il n’attaque pas Alain Lambert, l’a apparemment vexé et je peux le comprendre. Car d’une affaire ne concernant que twitter et les gens qui en comprennent le fonctionnement, on passe à une médiatisation (même modeste) s’adressant à des gens qui ne comprennent pas forcement ce qu’est Internet et Twitter.

Alain Lambert s’est donc retrouvé malgré lui dans un espèce d’amalgame mélant (entre autre) du « non respect de l’Eglise catholique » et du « twitter c’est le mal »… bref, du grand n’importe quoi, qui l’a touché parce qu’étant une personnalité politique publique, ce genre de délire est parfois difficile à rattraper auprès des gens mal informés qui prennent pour argent comptant ce qu’on leur raconte dans les journaux ou à la télé.

Petite tempête dans un verre d’eau à laquelle Alain Lambert a répondu par une vidéo expliquant qu’il passait son compte twitter en privé et basta. Dommage…

Finalement, aux questions « Peut on twitter de n’importe où ? » et « Peut on s’exprimer sur n’importe quel sujet, à partir de n’importe où et de la manière dont on veut ? » , la réponse est archi simple : « Oui oui oui et oui et on vous emmerde. » (cette phrase est sous creative commons, donc vous pouvez la modifier et l’adapter à votre guise pour répondre à vos propres donneurs de leçons 🙂 )

CQFDCL ! (Ce qu’il fallait donner comme leçon… 😀 )


IoT, réalité virtuelle, intelligence artificielle… Comment tirer le meilleur parti des datas ?

Le volume des datas en circulation explose…

20 milliards d’objets connectés prévus en 2020, 1,7 mégabytes de données créé chaque secondes par chaque individu sur Terre et 7,7 milliards d’abonnements à un téléphone mobile dans le monde en 2017 ont été enregistrés.
Les donnees circulent partout et leur flux est de plus en plus important. Je vous invite à aller checker cette infographie sur les datas c’est très intéressant.

En Savoir +