Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

Predix – En route vers l’Internet Industriel

Contenu par GE

Le cloud est déjà partout dans nos vies, parfois même à des endroits où vous ne vous doutez même pas. Prenons par exemple l’industrie, avec General Electric (GE), qui agit dans des domaines aussi variés que l’énergie, le transport, la santé, l’aviation et … le logiciel.

Ces derniers ont mis au point une plateforme baptisée Predix qui est un outil conçu comme un système d’exploitation sur lequel les sociétés peuvent construire leurs applications pour connecter leurs machines. C’est le même principe que l’Internet des Objets (IoT), mais avec des turbines, des robots, des trains…etc. On parle donc ici d’Internet de l’Industrie.

Ce tissu technique à destination de l’informatique industrielle et à l’automatisation ouvre de nombreuses possibilités. C’est l’évolution logique des systèmes types SCADA, qui en leur temps ont permis d’optimiser l’efficacité et les performances de technologies industrielles.

ge

Predix permet donc de connecter les machines vers un panel de services cloud reposant sur la solution open source Cloud Foundry, sur lesquels peuvent ensuite se brancher les développeurs pour mettre au point leurs applications. Applications qui par essence seront transposables à différentes industries, apportant plus de valeurs et de capacités aux machines déjà existantes.

Plus d’informations remontées, plus d’analyses et par conséquent une meilleure automatisation. On peut imaginer une flotte de trains qui connectés à Predix, qui avec leurs capteurs remonteraient tout un tas d’infos : Positionnement, vitesse, direction, qualité des voies, météo… et qui grâce à ces infos, adapteraient leur comportement. Par exemple, prévenir les autres trains de ralentir sur une portion où la voie est mauvaise, ou savoir quand changer tel ou tel équipement présent dans la loco. Toutes ces données récoltées (big data) peuvent ensuite être analysées pour dégager des schémas comportementaux et ainsi améliorer le système, prévoir d’éventuels problèmes et optimiser les trajets. Et on peut imaginer la même chose pour les usines, les smart cities, les hôpitaux, les flottes de voitures connectées, les avions…etc.

screenge

Cela montre bien que la mise en réseau de tous types d’équipement est la nouvelle révolution industrielle. Cela va apporter beaucoup en termes de gestion, de maintenance, d’optimisations, de sécurité (opérationnelle) et d’économies, tout cela grâce aux données collectées, mais, centralisation oblige, cela va aussi donner beaucoup de boulot aux gens qui bossent dans la sécurité informatique chez GE.

C’est d’ailleurs le point sur lequel GE travaille le plus, car ce genre de plateforme peut être très attractive pour les cybercriminels à la recherche de données fraiches ou de contrôle. Maintenant entre des systèmes SCADA du début des années 2000, pas à jour et piratable en 3 clics et une plateforme centralisée qui répond aux dernières exigences de sécurité, je vous laisse seul juge.

Si vous êtes développeur, sachez qu’une petite démo technique de Predix est accessible ici. API, documentation, tutos et support technique, tout a été prévu pour que les dev s’emparent rapidement de la plateforme. Si vous cherchez un peu votre voie en ce moment, ça peut être un axe de spécialisation rapide qui une fois présent sur votre CV, vous aider à trouver du boulot.

Vous trouverez plus d’infos sur le site de Predix.



Surfshark : dévorez le Black Friday à pleines dents [bon plan]

— Article en partenariat avec Surfshark —

Aujourd’hui je vous partage un très bon plan à l’occasion du Black Friday qui arrive sous peu. En effet le fournisseur de VPN Surfshark s’est fendu d’une offre défiant pas mal de concurrents avec une réduction de 83% + 3 mois offerts. Vous payerez donc moins de 2.3€/mois durant 27 mois, TVA incluse, imbattable (ou pas loin) ! L’offre est temporaire donc pour sécuriser votre surf à moindres frais ne tardez pas !

Faisons un petit tour de l’outil pour les petits nouveaux qui ne connaissent pas encore Surfshark. Il s’agit tout simplement de l’un des VPN les plus solides du marché à l’heure actuelle. Pas forcément celui qui vient à l’esprit tout de suite, mais un outsider aux dents aiguisées qui commence à faire parler de lui en bien, et cela autant pour ses fonctionnalités que sa fiabilité.

Interface Surfshark

Le débit en download comme en upload est dans la moyenne des autres gros VPN du marché, ce qui vous permettra de streamer vos catalogues Netflix sans trop de soucis.

Surfshark possède actuellement autour des 3200 serveurs répartit dans 65 pays, chacun disposant de DNS privé et adapté au P2P. C’est moins que d’autres services établis depuis des années, mais la liste s’allonge plutôt vite (plus de 1000 ajouts rien que sur l’année en cours). À ce rythme il n’y aura plus de différence très bientôt.

Par défaut le protocole utilisé sera IKEv2/IPsec (que vous pouvez le modifier pour OpenVPN ou WireGuard si vous préférez). Niveau petit plus il propose également une fonctionnalité, nommée MultiHop, qui permet de se connecter via plusieurs pays afin d’augmenter la confidentialité et la sécurité. Il s’agit d’une option de double VPN, ce qui se ressentira forcément un peu sur la vitesse de connexion.

Surfshark IKEv2/IPsec

Je pourrai encore citer le bouton Kill Switch, le mode camouflage (qui brouille les pistes même pour votre FAI), le chiffrage des données via l’algorithme AES-256-GCM ou encore un système de liste blanche (split tunneling). Cette dernière est plutôt pratique pour les sites et applications qui ne supportent pas les connexions VPN (les applis bancaires par exemple), vous pourrez malgré tout vous y connecter sans avoir à couper/remettre en marche le VPN.

À ne pas négliger, l’interface assez minimaliste et très simple à prendre en main. Si vous n’êtes pas trop geek et/ou que c’est le premier outil du genre que vous utilisez, foncez ! C’est super simple.

Le MultiHop de Surfshark

Est-ce que je vous ai dit que l’offre vous permet en plus de connecter un nombre illimité d’appareils et sans limites de bandes passantes ? Que toutes les plateformes sont supportées (macOS, Linux, Windows, Android, iOS, FireTV, Apple TV, Chrome, Firefox, PlayStation …) ? Qu’il dispose d’un anti-pub/anti-tracker intégré ?

Niveau des paiements c’est plutôt complet aussi par rapport à certains concurrents. Vous pouvez régler via une CB classique (ou, mieux une carte Curve), PayPal, Amazon Pay, Google Pay ou encore les méthodes de paiements en ligne comme Sofort et Direct Debit. Petite cerise sur le gâteau, Surfshark accepte depuis quelques jours (fin novembre 2020) le paiement en crypto. Bitcoin, Ethereum, Ripple & co vous sont proposés via les services CoinGate et CoinPayments.

Bref pour profiter de l’offre Black Friday de Surfshark c’est par ici.

Encore merci à Surfshark de soutenir korben.info !


Démarrer la discussion sur Korben Communauté