Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

Quadriplégique et pilote de chasse

Dans la catégorie « On n’arrête pas le progrès » voici une news qui devrait faire rêver tous ceux qui s’intéressent à l’aéronautique.

Jan Scheuermann est une femme de 55 ans qui est quadriplégiques(paralysée des 4 membres) qui depuis plusieurs années travaille avec le laboratoire de recherche avancé du Pentagone (DARPA).

Jan fait donc partie du programme robotique et les scientifiques avec lesquels elle travaille, lui ont implanté plusieurs électrodes sur le cortex moteur de l’hémisphère cérébral gauche. Si vous n’avez pas votre Mappy sous la main, c’est ici (en rouge):

minus

Suite à ça, en 2012, elle a commencé à s’exercer au contrôle d’un bras robotique avec son cerveau. Et depuis, ça a bien progressé, aussi bien du côté de la technique, que de son côté personnel puisqu’elle est maintenant capable de piloter un chasseur F-35 (en simulateur uniquement pour le moment) rien que par la pensée.

j47g66ajkegnczrc81yt

Attention, je ne suis pas en train de dire qu’elle « pense » à tirer ou à pousser le manche du simulateur… Non, non… Elle contrôle directement l’avion, comme si ce dernier était une extension de son corps.

Le but pour le DARPA (et donc l’armée américaine) est de permettre à ses militaires d’incarner les robots ou les machines qui iront sur les zones de combat. Le pilote de drone ne sera plus un simple « joueur » mais deviendra (en tout cas par la pensée) LE drone.

Quand le pilote pensera « Va à droite« , le drone ira à droite. Et quand il pensera, « J’ai envie d’en lâcher une grosse« , le drone en lâchera une grosse. Mais jamais sur la tête des chtis n’enfants innocents. Non, non, ça jamais, hein.

Blague à part, c’est une innovation technologique importante et je vous passe toutes les applications que cela pourrait aussi avoir dans le civil. Automobile, loisirs, aéronautique, industrie…etc.

En tout cas, sachez-le, c’est sur la bonne voie.

Source