Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

Installer et utiliser s3cmd pour gérer Amazon S3 en ligne de commande

Ce week end, je vous ai expliqué comment balancer vos backups automatiquement sur Amazon S3, mais si voulez faire certaines choses manuellement, il existe l’outil parfait pour ça : S3cmd.

S3cmd, c’est tout simplement une interface en ligne de commande pour piloter son Amazon S3.

Pour l’installer (ubuntu / debian), faites (sinon, les binaires sont là) :

sudo apt-get s3cmd

Ensuite, il faut le configurer :

s3cmd –configure

Suivez les instructions. En gros, vous avez besoin de votre clé d’accès et de votre clé secrète S3. Pour savoir comment les récupérer, je vous invite à lire la partie sur IAM dans ce tuto.

s3config

Le processus de config vous demandera aussi un mot de passe pour chiffrer les fichiers envoyés vers le S3. Ce n’est pas obligatoire, à vous de voir. Par contre, je vous recommande vivement d’accepter l’utilisation du protocole HTTPS (« Use HTTPS protocol : Yes ») pour que les fichiers soient transmis au serveur S3 avec un minimum de sécurité. Si ce sont des fichiers publics, vous pouvez passer en HTTP, ce sera un peu plus rapide.

Voilà, maintenant que c’est configuré, on va pouvoir jouer. Première étape, lister les buckets présents sur Amazon S3 :

s3cmd ls

Ensuite, pour créer un nouveau bucket :

s3cmd mb s3://monbucket

Maintenant on va mettre des trucs dedans avec le paramètre put :

s3cmd put fichier.jpg s3://monbucket

Pour y balancer carrément un répertoire, il faut utiliser le paramètre -r

s3cmd put -r monrepertoire s3://monbucket

Attention, petite subtilité, si vous voulez uploader uniquement le contenu de ce répertoire (et pas le répertoire lui-même), pensez à mettre un / après le nom :

s3cmd put -r monrepertoire/ s3://monbucket

Maintenant pour vérifier que tout est bien en place sur le bucket, il suffit de faire un petit ls

s3cmd ls s3://monbucket

Pour connaitre la taille de votre bucket, faites un

s3cmd du s3://monbucket

Pour récupérer l’un de ces fichiers, utilisons maintenant get

s3cmd get s3://monbucket/fichier.jpg

Pour copier un fichier d’un endroit à un autre du bucket (ou de 2 buckets différents), faites :

s3cmd cp s3://monbucket/fichier.jpg s3://monbucket/autre_dossier/fichier.jpg

Pour déplacer un fichier, même principe :

s3cmd mv s3://monbucket/fichier.jpg s3://monbucket/autre_dossier/fichier.jpg

Voilà, maintenant vous maitrisez S3cmd. Maintenant si vous voulez supprimer un truc (fichier ou dossier), il faut faire :

s3cmd del s3://monbucket/fichier.jpg

Vous pouvez aussi utiliser l’alias « rm » à la place de « del ».

Sachez enfin que pour supprimer totalement un bucket il faut que ce dernier soit vide. Pensez donc bien à en supprimer tout le contenu avant de supprimer le bucket en lui-même. Voici comment supprimer un bucket vide :

s3cmd rb s3://monbucket

Si vous placez des choses dans Glacier comme je vous ai expliqué sur mon tuto précédent, vous pouvez aussi restaurer des fichiers à partir de celui-ci avec la commande

      s3cmd restore s3://monbucket/fichier.jpg

Si vous avez besoin de synchroniser un répertoire local avec un répertoire S3, utilisez la commande sync. Elle utilisera les MD5 des fichiers pour savoir quoi envoyer et quoi mettre à jour sur votre S3 ou en local sur votre disque dur.

s3cmd sync monrepertoire s3://monbucket/monrepertoire

Et voilà.. Rien de plus simple à utiliser en fait, alors pourquoi s’en passer ?

S3cmd propose aussi des choses un peu plus évoluées pour gérer les droits d’accès, jouer avec les archives splittées, régler le cycle de vie des buckets, ou encore publier sur le web mais je n’ai pas encore testé toute cette partie, donc je vous invite à vous pencher sur la doc ;-).


Batterie Anker PowerBank 13400 mAh

-25 % de réduction

Livré avec son câble d’alimentation USB-C, Housse de protection et Guide de démarrage rapide

Et compatible avec la Nintendo Switch, sa vitesse de charge va jusqu’à 80% plus vite que les batteries non certifiées par Nintendo

En Savoir +



Rejoindre la discussion sur Korben Communauté

Installer le shell Bash (Linux) sous Windows 10

L’année dernière, ça ne vous a pas échappé, Bash a fait son apparition sous Windows 10. C’est pour moi, la meilleure chose qui soit arrivée à Windows depuis un moment, car ça permet de lancer des outils Linux et de développer ses propres scripts Shell directement sous Windows. Le pied !

Mais même si c’est parfaitement fonctionnel, il faut quand même…

Lire la suite


Plus de 60 idées pour votre Raspberry Pi

Nous sommes nombreux à nous être procuré un petit ordinateur Raspberry Pi pour nous lancer dans des projets de ouf malade… C’est très cool, mais à part le classique Media Center XBMC, qu’avez-vous fait avec votre Raspberry Pi ?

Si vous séchez niveau idées, voici une petite sélection…

Lire la suite


Une astuce pour rendre Windows 10 plus rapide

Si vous trouvez que Windows 10 est un peu lent, que vos applications ne se lancent pas très vite, que vos compilations prennent du temps, voici une petite astuce débusquée par Brominou pour accélérer le bouzin.

Cliquez dans la zone de recherche de la barre Windows et tapez le mot clé « Performances ». Puis cliquez sur « Régler l’apparence et les performances de Windows » …

Lire la suite


Changer d’adresse IP rapidement

Une petite astuce pour ceux qui ne connaissent pas. Comment changer d’adresse IP à la volée.
Il suffit d’en demander une nouvelle à son provider si celui-ci accepte les IP dynamiques. Pour vérifier que vos manipulation ont eu l’effet escompté, vérifiez quelle est votre adresse IP….

Lire la suite