Sponsorisé par Dell EMC

Durant tout le mois de juin, aura lieu le traditionnel Forum Dell EMC et cette année, je me rendrai à celui de Lyon, pour à la fois y échanger (en live sur Periscope) avec les personnes présentes, mais aussi pour y animer une petite conf en compagnie de Bernard Montel de RSA, où nous ferons le le lien entre les solutions autour de la surveillance de la sécurité / l’intérêt d’un SOC et la threat intelligence pour tirer le meilleur des connaissances de la vulnérabilité grâce au bug bounty et à une communauté de chercheurs en sécurité.

Mais j'ai regardé aussi le programme de près et j'ai vu qu'il y avait une conférence sur la GDPR. Vous le savez, le sujet m'intéresse et avec Eric A. Caprioli, Avocat à la Cour, Docteur en droit, membre de la délégation française aux Nations Unies et Isabelle Cantero, Avocat associé (Caprioli & Associés), responsable du Pôle Vie privée et données personnelles, nous avons réalisé cet article qui explique tout ce qu'il y a à savoir sur la GDPR. Je vais donc pas revenir spécialement là-dessus, mais pensez bien à entourer en rouge la date du 25 mai 2018 sur votre agenda, car c'est à cette date qu'entrera en vigueur le texte.

Toutes les sociétés qu'elles soient petites ou grandes sont concernées. C'est un texte européen donc ça concerne d'abord les entreprises européennes, mais si votre entreprise fait du business en Europe, vous êtes aussi concernés.

Le deal est simple : Les sociétés doivent collecter, stocker et utiliser les données personnelles de leurs clients de manière sécurisée. En cas de fuite de ces données, si la protection n'était pas assez effective, l'entreprise peut être sanctionnée et je vous le dis tout de suite, les amendes vont être salées.

Alors en tant qu'entreprise, que devez-vous faire pour vous préparer à la GDPR ? Et bien voici une petite checklist qui je l'espère vous aidera a y voir plus clair.

Étape 1 : Informez-vous

Et quand je dis "vous", je ne parle pas uniquement des dirigeants, DSI, RSSI et du service juridique. Non, vous devez informer l'ensemble des employés à ce qu'est la GDPR d'abord pour que chacun prenne conscience du rôle qu'il aura à jouer vis-à-vis des données des clients, mais aussi pour faire remonter les process à risque.

Étape 2 : Faites l'inventaire

Quelles sont les données personnelles que vous stockez, où sont-elles conservées, comment les obtenez-vous, qui y a accès, combien de temps les conservez-vous, sont-elles chiffrées, les partagez-vous avec des tiers ? etc. Posez-vous toutes les questions et plus encore pour obtenir un inventaire précis des données en votre possession, mais aussi de ce que vous en faites.

Étape 3 : Passez en revue vos conditions générales

Passez en revue l'intégralité de vos CGV et textes relatifs à la collecte des données personnelles de vos utilisateurs. Identifiez les faiblesses de ces textes, complétez-les, renforcez-les et faites en sorte que vos utilisateurs soient informés comme il se doit de vos processus de collecte de données personnelles, de la manière la plus réaliste et précise qui est. Cela vous permettra d'isoler certaines faiblesses pour retravailler ensuite sur vos process internes.

Étape 4 : Soyez le garant de la vie privée de vos utilisateurs

Assurez-vous que vous respectez bien les droits relatifs à la vie privée et aux données personnelles de vos utilisateurs et validez bien la présence de processus de suppression de ces données, de modification ou d'export de ces données à la demande de l'utilisateur.

Étape 5 : Ajustez les délais

Passez en revue et mettez à jour vos procédures pour qu'elles soient réalisables dans les nouveaux délais exigés par la GDPR. Une requête en provenance de l'un de vos utilisateurs doit maintenant être traitée en moins d'un mois.

Étape 6 : Mettez-vous au droit

Le but est de comprendre l'ensemble des processus liés aux données personnelles dont vous disposez et d'identifier et documenter pour chacun d'entre eux vos droits (légalement parlant) à les obtenir, les conserver et les exploiter. Une fois encore, c'est la transparence qui est de mise et c'est ce travail de documentation qui vous permettra de détecter d'éventuels abus de votre côté. Abus pouvant être sanctionnés comme je le disais en début d'articles.

Étape 7 : Assurez-vous que le consentement de vos utilisateurs est sans faille

C'est le moment de vérifier la façon dont vos utilisateurs donnent leur consentement lorsque vous leur demandez des données personnelles. Assurez-vous qu'il n'y a pas d'entourloupe ni de tromperie de votre part qui puisse ensuite vous être reprochée.

Étape 8 : Attention aux mineurs

Si vous proposez des services à destination des enfants et que vous collectez des données sur des mineurs, assurez-vous d'obtenir l'autorisation des parents et mettez en place un mécanisme de vérification d'âge.

Étape 9 : Préparez un plan d'action pour gérer les fuites de données personnelles

Mettez en place des procédures pour détecter, reporter et enquêter sur d'éventuelles fuites de données de vos utilisateurs. Et en cas de faille, assumez-la systématiquement et oeuvrez pour résoudre le problème.

Étape 10 : Apprenez à mener une Étude d'impact sur la vie privée

En anglais, ça se dit DPIA et c'est une méthodologie permettant d'évaluer l'impact potentiel qu'un projet ou une initiative sur la vie privée des gens. L'objectif c'est de permettre aux sociétés d'identifier d'éventuels problèmes liés à la vie privée avant qu'ils émergent et de savoir comment les régler. La CNIL a publié un fascicule sur le sujet que je vous invite à lire.

Étape 11 : Nommez un responsable chargé de la protection des données

C'est le genre de nouveaux jobs qui vont de plus en plus se démocratiser. En anglais ça se dit DPO pour Data Protection Officier. C'est cette personne qui est en charge de veiller sur les données personnelles que vous avez en votre possession. Il joue un rôle transversal dans l'entreprise en aidant chacun à faire sa part pour être carré dans la gestion de ces données et il veille à la sécurité de celles-ci.

Étape 12 : Faites-vous accompagner

Que vous soyez une entreprise mono pays ou établi dans plusieurs pays de l'Union européenne, vous pouvez vous rapprocher des organismes en charge localement de faire respecter la GDPR. En France c'est la CNIL qui est en charge de ça. Dites-leur que vous venez de ma part.

J'espère que ces 12 points de départ vous aideront à y voir plus clair. Je me suis largement inspiré de ce document réalisé par la CNIL irlandaise, mais sachez qu'il y a beaucoup de ressources sur la toile concernant la GDPR et je suis certain qu'en cherchant un peu, vous trouverez la réponse à toutes vos questions. En tout cas, je sais que la CNIL a pas mal de ressources à ce sujet donc allez voir ça.

En attendant, je vous souhaite une excellente journée et j'espère qu'on se croisera lors du DELL EMC forum de Lyon.


Philips Détecteur de mouvement Hue Motion Sensor

Amazon.fr: Petits prix et livraison gratuite dès 25 euros d'achat sur les produits Philips. Commandez Philips Détecteur de mouvement Hue Motion Sensor.