Quantcast
Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

Upgrade de VPS OVH – Comment augmenter la taille de votre partition ?

J’ai pris un petit VPS chez OVH pour tech.korben.info et l’espace disque sur celui-ci était de 10 GB. Je dis « était », car j’ai upgradé mon VPS pour disposer de 20 GB car j’avais besoin d’un peu plus de place. Je pensais que le process d’upgrade des partitions serait automatique et que je verrais bien mes 20 GB en faisant un petit

df -h

Mais que nenni… Oui, je sais, je suis un peu naïf des fois 😉

J’avais bien les 20 GB au niveau du disque (/dev/vda), visible avec la commande

fdisk -l

mais ma partition /dev/vda1 était toujours d’une taille de 10 GB… Ouin…

J’ai donc décidé, après avoir fait toutes les sauvegardes nécessaires, de tenter le tout pour le tout et de faire une augmentation de la taille de la partition en ligne de commande (hé oui, pas de Gparted ici). Pour cela, il vous suffit d’avoir des backups à restaurer en cas de problème, l’utilitaire fdisk et la foi en vous-même et vos doigts boudinés !

Lancez d’abord fdisk :

sudo fdisk /dev/vda

puis utilisez la commande « p » pour lister les partoches. Notez dans un coin de votre tête ou sur un bout de papier, le n° de cylindre du début de la partition (Start)… chez moi c’est 2048. C’est très important, car c’est ce qui va permettre de correctement remapper le disque avec la nouvelle partition sans aucune perte de données. Si vous ne respectez pas ça, c’est foutu.

Device          Boot      Start
/dev/vda1       *         2048

Ensuite, on va supprimer la partition avec la commande « d ». Oui ça fait peur mais n’oubliez pas que vous avez des backups au cas où…

Puis on va recréer la partition avec la commande « n ». Fdisk vous demandera le n° de partition. Si vous aviez un /dev/sda1, remettez le chiffre 1. Puis il vous demandera le numéro de début de cylindre (donc 2048) et le numéro de cylindre final de la partition que vous laisserez par défaut (Faites entrée), afin d’occuper l’intégralité de l’espace disque.

Si vous vous trompez, rien n’est encore fichu, vous pouvez parfaitement quitter fdisk avec la commande « q » sans enregistrer la nouvelle table des partitions. Mais dès que vous êtes bon, utilisez la commande « w » (write) pour écrire pour de vrai vos modifications dans la table de partitions.

Comme on est sur un système qui tourne, l’OS vous demandera de rebooter le serveur pour que la table soit correctement appliquée.

On redémarre donc le VPS, puis on se reconnecte dessus en SSH.

Si vous refaites un « df -h », vous verrez que votre /dev/vda1 fait toujours 10 GB. C’est normal, il faut redimensionner le système de fichier à l’intérieur de votre partition de 20 GB. Et pour cela, il suffit d’utiliser la commande suivante :

sudo resize2fs /dev/vda1

Et voilà ! Une belle partition augmentée sans perte de données 😉


MacWay fête ses 30 ans et qui dit 30 ans dit JEU CONCOURS !

Le grand jeu anniversaire est disponible sur macway.com ! Tentez de remporter un MacBook Air jusqu’au 11 Octobre 2020 !
D’autres lots sont également mis en jeu, avec notamment une trottinette Force Moov , un casque Bose QuietComfort 35.
Bonne nouvelle : il n’y a pas de perdant, puisque chaque participant recevra un bon d’achat de 10€ !
Tirage au sort le 12 Octobre 2020.

En Savoir +



130 idées pour votre Raspberry Pi

Nous sommes nombreux à nous être procuré un petit ordinateur Raspberry Pi pour nous lancer dans des projets de ouf malade… C’est très cool, mais à part le classique Media Center, qu’avez-vous fait avec votre Raspberry Pi ?

Si vous séchez niveau idées, voici une petite sélection que j’ai rassemblée au cours des derniers mois. J’imagine qu’il y a encore beaucoup d’autres idées et de tutos, donc n’hésitez pas à partager les liens dans les commentaires, je les rajouterai à ma liste. Merci et merci à tous ceux qui m’ont envoyé des idées !

En attendant, j’espère que ceux-ci vous donneront de l’inspiration…

On peut donc en faire :

  1. Un module pour ouvrir sa porte de garage à la voix (grâce à SIRI)
  2. Une table basse de jeux d’arcade pour se la raconter quand on invite du monde à la maison.
  3. Une Beetbox pour faire de la musique avec des betteraves.
  4. Un robot Roomba.
  5. Un scanner antivirus avec ClamAV.
  6. Un netbook.
  7. Un système de surveillance vidéo communiquant via Telegram.
  8. Une pirateBox /-)
  9. Un mediacenter avec Kodi.
  10. Un mediacenter avec Plex.
  11. Un mediacenter avec Emby.
  12. Un système de mesure de la qualité de l’air.
  13. Un serveur de streaming avec OpenMediaVault.
  14. Un serveur domotique GPIO.
  15. Un serveur SqueezeBox (Logitech Media Server)
  16. Une alarme pour votre domicile.
  17. Un lecteur d’audiobooks.
  18. Un appareil photo pour prendre le ciel étoilé.
  19. Un serveur Owncloud.
  20. Un jukebox LEGO.
  21. Un outil de surveillance réseau (network monitoring) Il y a également ce projet.
  22. Un char d’assaut.
  23. Un bot Twitter ou encore celui-ci pour poster des photos.
  24. Un connecteur OBD-II (pour la voiture)
  25. Un bloqueur de publicité pour la télévision.
  26. Un serveur BitTorrent.
  27. Un serveur FTP classique.
  28. Un serveur FTP qui fonctionne à l’énergie solaire.
  29. Une borne d’arcade MAME.
  30. Un transmetteur FM.
  31. Un NAS.
  32. Un ECG (Électrocardiogramme) portable.
  33. Un serveur Git
  34. Un serveur de mail.
  35. Un ordinateur portable.
  36. Un outil de surveillance du trafic réseau.
  37. Un cadre photos numérique.
  38. Une Time Machine.
  39. Une box domotique avec Jeedom ou avec OpenHAB.
  40. Un module pour piloter ses guirlandes de Noël.
  41. Un serveur web. (ou un « blog« … enfin, un serveur LAMP quoi)
  42. Des lunettes Raspberry Pi.
  43. Un distributeur de tickets.
  44. Une serre connectée.
  45. Un routeur pour bloquer les pubs.
  46. Un système embarqué pour lire des plaques d’immatriculation.
  47. Une console de rétro gaming.
  48. Des animations en time-lapse.
  49. De quoi streamer de la musique chez vous comme Sonos. (Y’a ça aussi)
  50. Une machine à conseils.
  51. Un ordinateur pour apprendre aux enfants à développer des jeux vidéos [PDF].
  52. Un ordinateur de bord pour la voiture.
  53. Un boite à outils pour faire du pentest (avec Pwnie Express que j’adore)
  54. Un système de contrôle à distance de votre PC Windows.
  55. Un détecteur de mouvement avec capture de photos.
  56. Un serveur Minecraft.
  57. Un système d’affichage dynamique pour diffuser de l’information ou de la publicité.
  58. De quoi streamer des jeux PC.
  59. Un super ordinateur.
  60. Un studio pour faire du Stop Motion.
  61. Du LightPainting (Allez voir, c’est magnifique)
  62. Un thermostat pour gérer vos température.
  63. Une station météo ici ou là.
  64. Un photomaton ou aussi ce projet de Photo Booth.
  65. Une PlayStation.
  66. Un jeu de Quizz avec possibilité d’ajouter des télécommandes.
  67. Une GameBoy.
  68. Un miroir connecté.
  69. Un intercom comme en 1986
  70. Un outil de suivi de votre entrainement physique quotidien.
  71. Une voiture télécommandée.
  72. Un indicateur visuel pour savoir si vous êtes toujours connecté au net.
  73. Un mineur de Bitcoins.
  74. Un serveur DLNA.
  75. Un serveur Asterisk (pour la VoIP).
  76. Un agenda Google à accrocher sur le mur.
  77. Un distributeur de croquettes.
  78. Un jeu pour chat avec un laser.
  79. Un robot.
  80. Un système pour faire de l’astro-photographie.
  81. Un robot chien.
  82. Un robot chat ou un autre robot chat.
  83. Un cluster de serveurs avec OctaPi.
  84. Un serveur VPN.
  85. Un routeur VPN de voyage.
  86. Un module DSLR qui se connecte à un appareil photo reflex et qui permet de transférer les images via le Wifi ou de contrôler le déclenchement à distance.
  87. Un module de prise de photo en haute atmosphère avec un ballon sonde.
  88. Un lecteur RFID.
  89. Un Chromecast.
  90. Une automatisation de votre chemin de fer en modèle réduit (train).
  91. Une passerelle LoRaWan.
  92. Un tracker GPS.
  93. Un serveur VPN à domicile.
  94. Un serveur de webcam.
  95. Faire de la musique en la codant.
  96. Une lampe réveil.
  97. Un ordinateur de bureau.
  98. Un quadcopter pour survoler le jardin des voisins.
  99. Une machine à café pilotable et programmable à distance.
  100. Un relai TOR.
  101. Un traceur (pen plotter) pour dessiner.
  102. Un live stream sur YouTube.
  103. Piloter un téléscope.
  104. Une machine à cocktail.
  105. Du détournement de Kindle pour l’utiliser comme un écran.
  106. Un baladeur capable de lire du MOD, S3M, IT ou encore XM.
  107. Une Super Nintendo.
  108. Des enceintes AirPlay.
  109. Un avertisseur d’emails reçus et il y a aussi ce projet.
  110. Un Raspberry Pi… overclocké.
  111. Un flipper.
  112. Une radio pour écouter la BBC avec le décalage horaire.
  113. Un spectacle pyrotechnique.
  114. Un robot pilotable à distance.
  115. Connecter une imprimante sur le réseau.
  116. Un serveur de synchro pour Firefox.
  117. Un assistant vocal Google Home.
  118. Piloter des ampoules Philips Hue en synchro avec Kodi
  119. Faire du suivi de température.
  120. Une radio pirate.
  121. Un sismographe.
  122. Un détecteur steampunk de radiations et compteur Geiger.
  123. Un routeur OpenWRT pour votre réseau.
  124. Un switch niveau 3 pour votre réseau.
  125. Un walkman lecteur de disquettes.
  126. Un répéteur wifi pour augmenter la portée de votre réseau.
  127. Un piège avec des rayons laser.
  128. Alimenter le Raspberry Pi avec l’énergie solaire.
  129. Un thérémine pour faire de la musique avec votre corps.
  130. Un wikipedia offline.

Et si vous cherchez un moyen rapide et pas cher de faire un boitier de protection pour vos Raspberry Pi, pensez aux LEGO.

Bon, je pourrai continuer comme ça toute la journée, mais va bien falloir que je m’arrête. Je pense que vous avez déjà de quoi faire pour vous lancer dans de nouveaux projets avec votre Raspberry Pi !

Amusez-vous bien !

Article mis à jour le 21 septembre 2020.
Publication d’origine le 16 janvier 2013.


MacWay fête ses 30 ans et qui dit 30 ans dit JEU CONCOURS !

Le grand jeu anniversaire est disponible sur macway.com ! Tentez de remporter un MacBook Air jusqu’au 11 Octobre 2020 !
D’autres lots sont également mis en jeu, avec notamment une trottinette Force Moov , un casque Bose QuietComfort 35.
Bonne nouvelle : il n’y a pas de perdant, puisque chaque participant recevra un bon d’achat de 10€ !
Tirage au sort le 12 Octobre 2020.

En Savoir +


Réponses notables

  1. Ou alors tu crées une 2e partoche.

    Et si tu veux un seul FS sur tes X partoches, tu rajoutes une couche LVM.
    Ca permet de ne pas avoir d’arrêt de service :wink:

  2. À noter que en ligne de commande il existe aussi parted pour gérer ses partitions, Gparted n’est que la surcouche graphique.

  3. Désolé pour l’énorme dé-terrage mais ça pourra peut être servir à d’autres, la doc d’OVH étant pour le moment inaccessible et pas à jour…

    Perso la méthode de @Korben m’a bloqué le serveur au reboot (vive le snapshot), mais la suivante fournie par le support d’OVH a fonctionné pour moi :wink: j’ai upgradé mon VPS SSD 2 (2016) vers un VPS SSD 3 (2016)
    Il a juste fallu dans mon cas remplacer toutes les mentions “vdb” en “sdb”

    Voici la procédure de redimensionnement, attention celle-ci est donnée afin de vous aider (ce type de procédure revenant à l’administrateur du serveur).

    Avant tout il faudra effectuer une sauvegarde préventive de vos données, puis passer par le mode rescue. Une fois connecté dans ce mode ( https://docs.ovh.com/display/public/CRVPS/Mode+Rescue+pour+VPS ), vous pouvez taper les commandes suivantes :

    fdisk -u /dev/vdb

    Command (m for help): p

    Il faut alors retenir les détails de la partition, notamment la valeur “start” (2048 par défaut)

    Command (m for help): q

    Il faut ensuite vérifier que la partition /dev/vdb1 est bien montée, c’est à dire présente dans le retour de la commande :

    mount

    Si oui, il faut la démonter avec la commande :

    umount /dev/vdb1

    puis vérifier le système de fichier :

    e2fsck -yf /dev/vdb1

    pour ensuite supprimer la partition et la recréer de façon étendue :

    fdisk -u /dev/vdb

    Command (m for help): d
    Selected partition 1
    Command (m for help): n
    Partition type:
    p primary (0 primary, 0 extended, 4 free)
    e extended
    Select (default p): p
    Partition number (1-4, default 1): 1
    Using default value 1
    First sector (2048-41943039, default 2048): 2048

    (il s’agit de la valeur reprise au début de la procédure, 2048 par défaut)

    Last sector, +sectors or +size{K,M,G} (2048-41943039, default 41943039): “ici, vous pouvez simplement appuyer sur la touche entrée”

    Command (m for help): w

    fdisk -l

    Si le caractère “*” (sans les guillemets) n’est pas présent sous la colonne “Boot” pour /dev/vdb1, il faut faire l’opération suivante :

    fdisk /dev/vdb

    Command (m for help): a
    Partition number (1-4): 1
    Command (m for help): p
    Command (m for help): w

    Ensuite, il faut dans tous les cas redimensionner votre système de fichier :

    resize2fs /dev/vdb1

    Vous pouvez alors vérifier que l’opération a réussi avec le retour des commandes suivantes :

    mount /dev/vdb1 /mnt

    df -h

    Pour finir, il ne reste qu’à démonter votre partition :

    umount /dev/vdb1

    et à redémarrer depuis votre espace client pour quitter le mode rescue.

Continuer la discussion sur Korben Communauté

4 commentaires supplémentaires dans les réponses

Participants