Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

Le WISP – Découvrez l’ordinateur qui fonctionne sans batterie

Voici une nouvelle technologie mise au point par des chercheurs américains de l’Université de Washington qui pourrait bien être décisive pour l’avenir de nos objets connectés et autres « wearable devices »

Il s’agit de WISP, une plateforme d’identification et de captation sans fil (Wireless Identification and Sensing Platform) qui se compose d’une puce électronique et de capteurs qui ne nécessite aucune batterie pour fonctionner.

Son énergie électrique, le WISP la récupère à partir des ondes radio émises par n’importe quel lecteur RFID. C’est assez impressionnant puisque niveau transmission, la bande passante est équivalente à celle du Bluetooth Low Energy et il peut être programmé sans connexion filaire.

Évidemment, le WISP n’est pas un foudre de guerre. C’est plutôt un minuscule ordinateur capable de traquer de la donnée à partir de ses capteurs. En gros, ça tourne à la même vitesse que n’importe quel Fitbit ou autre tracker d’activité basique.

Mais n’empêche, sur un appareil comme un bracelet de suivi pour le fitness, le WISP serait capable de le faire fonctionner en totale autonomie, permettant aussi des mises à jour de soft, des corrections de bugs, ou de la récupération de paramètres de config à distance sans aucun branchement.

Par contre, ce n’est pas la première fois qu’un mini-ordinateur est conçu pour fonctionner grâce à l’énergie des ondes radio. Par contre, celui-là est 10 fois plus performant que n’importe quel autre. Et sa fonctionnalité de mise à jour à distance est, semble-t-il une grande première mondiale.

On est bien sûr encore très loin de faire fonctionner un smartphone ou un ordinateur uniquement avec de l’énergie issue des ondes ambiantes. Par contre, pour récupérer de la donnée dans le secteur agronomique (pour surveiller l’état de santé des plantations), médical (monitoring de signes vitaux d’un patient) ou du bâtiment (pour connaitre l’état de fragilité des fondations d’un immeuble après une secousse sismique), c’est parfaitement envisageable.

Le WISP pourrait permettre de connecter des choses qui ne peuvent pas l’être naturellement de par leur nature. Dans l’article que j’ai mis en source, ils évoquent par exemple du papier peint qui pourrait changer de couleur en fonction des instructions reçues sans avoir à le brancher directement sur le jus.

Pourquoi pas !

Source


Join the discussion at Korben Communauté


Vous connaissez sans doute VMware pour ses solutions de virtualisation notamment en mantière de serveurs. A l’heure où de plus en plus de données sont créées et traitées à l’extérieur de tout datacenter centralisé, grâce à une stratégie multi-cloud, le spécialiste de la virtualisation est devenu un acteur impossible à manquer.


Vous connaissez sans doute VMware pour ses solutions de virtualisation notamment en mantière de serveurs. A l’heure où de plus en plus de données sont créées et traitées à l’extérieur de tout datacenter centralisé, grâce à une stratégie multi-cloud, le spécialiste de la virtualisation est devenu un acteur impossible à manquer.