Skip to content
Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

250 jobs à pourvoir dans la tech en Bretagne avec Laou + accompagnement gratis pour t’y installer

— Article en partenariat avec Laou —

Vous en avez marre de la grisaille et de la pollution des grandes villes et vous rêvez de longues plages de sable, de grandes balades dans les Côtes-d’Armor et de kig ha farz à la tonne ? Si vous bossez dans le digital c’est possible ! Et le plus beau dans tout ça c’est que toutes vos démarches seront facilitées grâce à Laou, tout ce que vous avez à faire c’est vous décider.

Aujourd’hui j’ai un bon plan pour vous si vous êtes dans ce type de démarche avec des vues sur les Côtes-d’Armor et la Bretagne, notamment du côté de Lannion, petite bourgade située à 165km de Rennes (merci Wikipédia). Pourquoi je vous parle de Lannion alors que les offres concernent la Bretagne dans son ensemble ? Et bien parce que la ville cherche à donner un coup de fouet à l’IT de la région, notamment via son technopole Anticipa.

Un nouveau travail dans un nouveau cadre de vie en Bretagne avec Laou

Au niveau des emplois concernés il y a de la recherche autour de la télécom (5G & co), de la cyber, de l’Intelligence artificielle, de la foodtech et du numérique en général. Mais les Côtes-d’Armor ne comptent pas s’arrêter là et à déjà des plans pour continuer à développer l’écosystème sur place (croissance des entreprises déjà implantées, facilités pour attirer de nouvelles sociétés …). Quelques exemples ? Administrateur réseau, Développeur web, Chef de projet, Chargée de mission …

Et je ne vous parle pas d’un ou 2 emplois dispo pour combler des trous, nous sommes plutôt sur un chiffre de … 250 jobs à pourvoir avec Laou … sur le court terme, d’autres suivront ! Si vous pensez qu’il est plus que temps de profiter du grand air marin et de laisser vos cheveux onduler au vent, c’est l’occasion rêvée 😉

Surtout qu’avec Laou vous serez accompagné dans tout le processus de ce changement de région, vous ne serez pas abandonné à votre sort. Pour rappel, si vous n’avez pas lu mes précédents articles, Laou va faciliter toutes vos démarches … gratuitement : de la recherche d’emploi en elle-même en passant par vous trouver une nouvelle habitation, le déménagement, chercher un emploi à votre conjoint(e) (même hors IT) ou encore vous faire découvrir votre nouvelle ville. La totale.

Les lagons bleus de Bretagnie – Source : Office du tourisme

Faire appel aux services de Laou est une très bonne idée de la ville à mon avis. Si, comme moi quand j’ai quitté Paris, vous avez déjà effectué le grand saut pour changer de région et d’environnement vous savez que cela génère pas mal de stress : découvrir son nouvel emploi, de nouvelles personnes, dans une ville que l’on ne connait pas forcément bien et avec toutes les démarches administratives … pas simple pour tout le monde. Pouvoir compter sur des professionnels qui vous déchargeront d’une partie de ce poids rend le changement plus agréable et met dans de meilleures dispositions pour démarrer sa nouvelle vie.

Et une nouvelle vie dans les Côtes-d’Armor et ses environs ça ne semble pas si mal que ça, une ville comme Lannion est classée dans le Top 30 des Villes et Villages où il fait bon vivre en France (27è, juste devant Saint-Brieux, 28è) et est même n°1 sur la tranche 10 à 20000 habitants. Je ne sais pas ce que ça vaut, mais ce classement indépendant est effectué sur base de 183 critères officiels (152 de l’Insee + 31 d’organismes officiels). Pour les grandes villes on a Caen, Brest, Rennes, Cherbourg-en-Cotentin ou encore Le Havre dans le Top 20, c’est fou.

Au passage, si vous voulez effectuer un petit test pour comparer le prix d’une location entre votre ville actuelle et votre lieu d’arrivée, vous pouvez le faire sur cette page. Attention amis parisiens, cela pourrait vous faire mal au coeur ^^

Pour toutes les infos pratiques je vous renvoie vers le site de Laou. Et si vous trouvez votre bonheur en passant par mon site, n’hésitez pas à me le faire savoir ! (c’est déjà arrivé)

Devezh mat !

Article technique et en aucun cas un conseil en investissement.

En 2014, je vous ai parlé sur ce blog du Dogecoin. J’avais même mis en place un petit bouton de don pour que les gens puissent soutenir le blog avec mon adresse D6ttdLMMCKfiQGi9KmpuJvqdgaVnSuCMin.

C’était la belle époque où ça ne valait rien. Puis 2017, j’ai vidé mon compte Dogecoin pour commencer à m’amuser avec d’autres cryptos, ce que je ne regrette pas.

Maintenant on est en 2021, et je me suis dit que j’allais jeter un œil à mon wallet. Et bonne nouvelle pour moi, il y a encore eu quelques transactions post-vidage. Certains proviennent de lecteurs du site qui continuent à apprécier mon site, et y’en a même un qui s’est mis super bien après s’être plongé dans la crypto après avoir découvert le Dogecoin grâce à moi et qui a voulu me remercier.

Super cool.

Seulement, voilà, un wallet pas synchro depuis 2013 (c’est mon backup de l’époque) et ceux qui pratique les wallets core de Bitcoin et ses dérivés le savent, la synchronisation avec le réseau prend un max de temps. Le wallet doit en effet resynchroniser l’ensemble des transactions, ce qui représente des gigas de données à rapatrier à la vitesse d’un escargot.

C’est hyper long… En fonction de l’encombrement du réseau Doge, ça peut prendre de plusieurs jours à des semaines pour certains. C’est ouf. Toutefois, je n’ai pas trop envie d’attendre.

La bonne nouvelle, c’est qu’il est possible de bootstraper le wallet Dogecoin. C’est-à-dire récupérer les données de la blockchain en amont, les placer dans le répertoire du wallet et le laisser refaire la synchro à partir de la date de création du fichier Bootstrap.

Alors comment on fait ?

Et bien, avant tout, installez la dernière version du wallet DogeCoin. Lancez-le au moins une fois pour le laisser créer les fichiers initiaux.

Que vous soyez sous Windows, Mac ou Linux pour savoir où se trouve le dossier contenant vos données, allez dans le menu Help > Debug Window et regardez le chemin en face de Datadir.

Allez ensuite dans ce répertoire. Sauvegardez bien le fichier wallet.dat, car c’est ce fichier qui contient les clés d’accès à vos cryptos. Si vous avez un vieux wallet.dat qui traine, vous pouvez également le placer dans ce dossier pour que Dogecoin le reconnaisse comme étant le wallet à utiliser. Dans tous les cas, soyez bien prudent sur les manipulations avec le wallet.dat, car si vous l’effacez, c’est MORT ! Donc faites bien vos backups…etc.

Puis allez sur Dogecoin.gg et récupérez-le .torrent du bootstrap. Il pèse environ 43 Go ce qui va assez vite avec un client Bittorrent et une fibre. Une fois le fichier bootstrap.dat téléchargé, placez le dans le dossier Datadir de Dogecoin. S’il y a déjà un bootstrap.dat dans le dossier, vous pouvez l’écraser.

Relancez ensuite le client Dogecoin et patientez… Ce sera encore long, car le client Doge doit absorber les 42 Go de données du bootstrap.dat mais ce sera moins long que si vous repartiez de zéro. En effet, la synchro de la blockchain via le réseau se fera à partir de la date du dernier bootstrap, qui à l’heure où j’écris ces lignes est daté du 11/04/2021.

Et voilà, vous aurez accès à votre vieux wallet un peu plus rapidement.

Puis si vous avez des vieilles crypto dont vous voulez vous débarrasser en soutien à la cause, je suis preneur. Cliquez simplement ici.


J’adore mon Kindle et dessus, je mets pas mal d’EPUB récupérés à gauche / à droite, mais également des choses que j’achète ou que je loue directement chez l’ami Jeff Bezos. Mais il y a également beaucoup de contenus en ligne que je bookmarke. Malheureusement, la flemme de me mettre sur l’ordi pour lire tout ça le soir.

Alors, comment faire ? Bon, oui y’a 50 méthodes pour transférer du contenu web dans sa liseuse. L’envoyer par mail directement sur le Kindle, le convertir via Calibre et j’en passe. Mais aujourd’hui, je choisis de vous parler d’une extension pour Firefox et Chrome qui s’appelle « Save As Ebook » qui permet d’enregistrer au format EPUB n’importe quelle page web d’un simple clic.

Seulement le rendu n’est pas ouf si sur cette page web, il y a des pubs ou une sidebar…etc. Mais Save As Ebook a tout prévu et vous pouvez créer vos propres styles de mise en page pour donner le rendu souhaité à certains contenus web. Il y a d’ailleurs des styles pour Medium, Wikipédia ou encore Reddit.

save as ebook extension

Save As Ebook permet également de sauvegarder des sélections de texte. Ce qui est vraiment sympa, c’est que vous pouvez aussi sauvegarder différents textes / pages web sous la forme de chapitres pour au final obtenir un seul ebook à mettre sur votre liseuse.

calibre epub

Ça peut-être sympa pour vous faire un livre personnalisé à lire plus tard, avec uniquement des contenus glanés sur Internet que vous compilez. Bref, c’est cool, c’est open source et c’est dispo ici :

Bref, pratique !

Pour aller plus loin :


On en fait de belles choses avec ses 10 doigts. Regardez, la musique par exemple ! Quelle merveilleuse « invention ». Nous sommes nombreux à jouer d’un instrument ou à composer sur ordinateur. Mais pourtant pas simple de trouver l’inspiration pour faire des choses originales. Tenez, par exemple, les mélodies… Certains ont du talent pour trouver des mélodies qui restent bien en tête et c’est cool. Mais si vous n’avez pas ce talent, sachez qu’on fait aussi de belles choses avec le deep learning.

On peut par exemple d’un simple clic, générer des mélodies vraiment cool, qui sonnent immédiatement bien à l’oreille et qu’on peut affiner ensuite avec quelques paramètres. Avec Melody Generator de Dopeloop, c’est génial, car vous pouvez choisir un instrument (flute, piano, pad, bell…etc.), la longueur de la mélodie, la note principale, le BPM et même la gamme. Ensuite y’a plus qu’à télécharger le fichier MIDI et à l’utiliser dans vos compositions.

Melody Generator

Après tout, la musique finalement, ça reste principalement des mathématiques que les humains habillent d’un vernis créatif, ce qui rend justement cette musique unique. Et cette partie « math » peut être déléguée à un ordinateur sans problème. Après ce que vous en ferez derrière, une œuvre d’art ou une bouse sans nom, y’a que vous qui pouvez le savoir 🙂

mélodie importée dans Ableton Live 11

À tester d’urgence en cliquant ici.

Ensuite vous importez tout ça dans votre DAW et à vous le Hit Machine avec Charlie et Lulu. Bah quoi ?

Aller plus loin :


Ceci est la présentation d’un projet technologique et en aucun cas un conseil en investissement.

Avec la démocratisation de la technologie blockchain, il est logique de voir arriver des plateformes qui cherchent à dupliquer une idée qui marche déjà, et de la faire reposer sur cette nouvelle techno. Les plateformes de blogs, les réseaux sociaux, les VPN … tout est en train de passer en mode décentralisé. Aioz.tube « s’attaque » quant à lui aux géants des plateformes vidéos.

Présentation du projet Aioz

Le site Aioz repose sur une blockchain maison (Aioz Network) afin de distribuer le contenu vidéo de manière décentralisée. Ce n’est que la première pierre visible du futur écosystème qui comprendra streaming, partage de fichiers, etc.

De manière concrète, Aioz.tube va utiliser des nodes (noeuds) pour stocker, streamer et transférer les données depuis plusieurs points plutôt que depuis un serveur unique. Le service dispose actuellement de quasi 18 000 noeuds et ce nombre augmente chaque heure. Ce qui est plutôt sympa c’est que tout le monde peut devenir un noeud du réseau et donc augmenter la fiabilité de ce dernier, cela en recevant des tokens. Je pourrai éventuellement vous faire un tuto si ça vous intéresse, mais le site propose un exécutable facile à installer (Windows, Linux et MacOS).

Interface du logiciel de node pour Aioz

Le Token $AIOZ

Que vous soyez simple utilisateur ou que vous fassiez tourner un noeud, vous gagnerez des tokens $AIOZ. Chaque vidéo publiée sur la plateforme propose entre 1 et 3 pubs (selon la durée et ce que le créateur de la chaine a décidé si j’ai bien compris), et le gain est alors divisé entre chaque intervenant.

Au fil du temps vous allez donc générer des $AIOZ sur votre wallet. Tokens qu’il sera possible de retirer ou d’utiliser directement sur le site, notamment pour débloquer l’accès à des vidéos premium. Ce qui pourrait être intéressant pour les youtubeurs « aioztubeurs » qui auront une option de monétisation supplémentaire : proposer des vidéos exclus à quelques centimes, que les viewers peuvent acheter sans filer leur propre thune (juste via les gains reçus en regardant d’autres vidéos).

La page d'une vidéo sur Aioz
En bas à droite, la zone dédiée aux gains de tokens

À voir si les tokens générés lors du testnet actuel seront conservés lors de la sortie de la version finale, mais à l’heure ou j’écris cet article la valeur du token est de 1.4 €

La plateforme vidéo

Niveau interface c’est assez semblable à du YouTube … si ce dernier avait 80% de fonctionnalités en moins (bouuuh mauvaise langue ^^). Aioz ne supporte pas encore la création de playlists, la mise en favoris, ni même de simplement vous abonner à une chaine ou filtrer le contenu (par date, etc.). Cela dit ça viendra assez vite je pense, j’ai déjà remarqué quelques petites modifs depuis que j’ai commencé à utiliser le site il y a seulement quelques jours.

Screenshot de l'interface du site Aioz.tube

Et puis on ne va pas comparer un service « tout neuf » (le travail ayant commencé il y a 2 ans) à un monstre comme YouTube qui a 15 ans d’expérience et des centaines d’employés. Les grandes rubriques mises en avant sont pour la plupart classiques : cryptomonnaies, musique, film & animation, véhicules, sports, animaux, gaming, politique & co.

The futur

Comme je l’ai dit plus haut, le service « Tube » n’est que la première brique et 2 autres projets sont déjà prévus :

  • Aioz TV : une appli de streaming temps réel, qui permettra de diffuser et monétiser son quotidien
  • Aioz OTT : un service d’abonnement vidéo qui permettra de streamer films et séries

Rien que d’ici fin 2021 de nombreuses choses sont attendues : le support du streaming, le support des smart contracts et des NFTs ainsi qu’un exchange décentralisé. Et l’an prochain c’est du partage décentralisé de fichiers, une API pour applications ou encore un SDK qui sont prévus. Bref c’est du lourd comme disent les gens qui ont pris du poids durant les confinements.

Mon avis

Aioz est toujours en mode Testnet donc pas encore en version finale, il y a toujours des bugs ici et là. Je n’ai par exemple pas encore été capable d’ajouter mes vidéos.

Le token ayant été lancé début avril 2021 il y a eu pas mal de buzz récemment et donc de nombreux nouveaux utilisateurs sont arrivés. Cela se traduit par quelques (gros) ralentissements selon l’heure à laquelle vous utilisez le site. Je pense que cela devrait se calmer au fil du temps avec l’arrivée de nouveaux noeuds dans le réseau donc attendons de voir.

La carte mondiale des noeuds Aioz

Niveau contenu … ça reste léger. Pas en quantité, mais surtout en originalité. Parce qu’on ne va pas se mentir, pour l’instant 80% des vidéos sont des copies de ce qui existe sur YouTube. En même temps c’est normal, je pense que beaucoup de créateurs sont encore en phase de test de la plateforme et/ou ont l’idée de s’en servir en tant que solution de replis en cas de problème.

Aioz n’est d’ailleurs pas le seul projet à tenter de se faire une place sur le créneau de la vidéo décentralisée en ligne, je vous ai déjà présenté D.Tube (il y a plus de 2 ans, si c’est pas être en avance sur son temps ça haha) et je prévois bientôt d’autres articles sur Theta, Gaze & Co.

Free the brevets

Depuis 2018 l’équipe derrière Aioz a déposé plusieurs brevets en développant sa technologie. Et depuis quelques jours ils ont décidé de les abandonner au grand public et de les rendre publics, une manière pour eux de rester au plus proche de l’esprit de transparence des blockchains.

Ils pensent que la compétition saine est une bonne chose pour tirer l’écosystème vers le haut et pour le bien des utilisateurs finaux. De futurs concurrents pourront donc se servir de leurs inventions pour progresser plus vite. Bande d’anarchissssstes ! lol

D’autres ressources :


On a tous gardé notre âme d’enfant, notamment en ce qui concerne les LEGO. Je connais d’ailleurs pas mal d’adultes qui achètent et montent encore des boites pour le kiff. Et c’est cool parce que ça fait travailler les doigts et l’esprit !

Seulement, si à un moment, il se passe un petit drame et que vous égarez une pièce LEGO, votre vie peut vite être gâchée. Rien que ça oui. Parlez-en à ceux qui font des puzzles par PASSION… Oui y’en a !

Évidemment, il y a plein de sites web où vous pouvez racheter des pièces comme je vous l’expliquais dans cet article sur la restauration d’anciens sets LEGOs. Mais si vous avez une imprimante 3D, vous pouvez franchir le pas de la contrefaçon copie privée à but non commercial et produire vous-même la pièce manquante !

Comment ? Et bien grâce à Printable Bricks qui vous propose plus de 5000 pièces de LEGO au format STL à imprimer directement et bien sûr compatible avec de vrais LEGO. Autant vous dire que ce merveilleux site risque de rapidement disparaître dans les affres du DMCA donc pensez à sauvegarder ce dont vous avez besoin ;-).

Et si vous n’avez pas encore d’imprimante 3D, pas de problème, il vous suffit de la fabriquer en LEGO. Oh wait…

Merci B0t_Ox de la formidable communauté Twitch Korben.info pour l’info !

Pour aller plus loin :


Mes gazouillis

A Minecraft server implementation in Rust https://t.co/D2kuJ99kXl #kbn
How to (not) use Docker to share your password with hackers https://t.co/kWzoVoVCNm #kbn