Aller au contenu
Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Tu aurais voulu découvrir cette astuce avant tout le monde ? Alors rejoins-moi sur Patreon !

Quand on dispose d’un ordinateur sur lequel on ne sait pas grand-chose, soit parce que c’est de la récup, soit parce qu’on l’a acheté d’occasion, il y a 3 façons de déterminer quel est le modèle du processeur, de la carte mère, de la carte graphique, de la mémoire…etc.

  • Méthode N°1 : Trouver le numéro de série du PC et se rendre sur le site du fabricant pour connaitre les specs détaillées.
  • Méthode N°2 : Prendre son plus beau tournevis et démonter la machine pour aller inspecter les composants.
  • Et la méthode N°3 qui est ma préférée : Utiliser un petit soft !

Comment identifier le processeur d’une machine sous Windows 11 ?

Alors sous Windows 10 ou Windows 11, la référence ultime pour ce genre de chose, c’est bien évidemment CPU-Z. Il s’agit donc d’un logiciel gratuit qui va vous permettre de récupérer des tas d’informations sur les composants principaux de votre PC Windows, à savoir le nom, le numéro, le nom de code, les niveaux de cache et j’en passe de votre processeur.

Également toutes les informations concernant la carte mère, avec son chipset, sa marque, son modèle…etc.

Sans oublier ensuite le type de mémoire RAM présente, avec la taille des barrettes, les spécifications remontées par le module SPD…etc ainsi que toutes les informations concernant la carte graphique présente dans votre ordinateur.

Pour télécharger CPU-Z pour Windows, rendez-vous ici sur le site officiel.

Comment identifier la carte mère d’un PC Linux ?

Sous Linux, il y a un clone de CPU-Z qui s’appelle… CPU-X.

Hé oui, y’a de l’idée. Tout est quasiment identique en termes d’interface et l’application open source remonte aussi bien des informations détaillées sur le type de processeurs que vous avez, sur la marque, le modèle et le socket de la carte mère, sans oublier les données concernant les barrettes de RAM ou encore la carte graphique ainsi que la version de l’OS Linux en place.

C’est merveilleux ! Et ça fonctionne sous Debian, Ubuntu, Fedora, FreeBSD…etc. Tout est détaillé sur la page Github du projet, mais pour l’installer sous Ubuntu / Debian ou Mint, il suffit d’ouvrir un terminal et de taper la commande suivante :

sudo apt install cpu-x

Puis de lancer l’application avec la commande :

cpu-x

Et voilà. Si vous avez l’habitude d’utiliser CPU-Z, vous ne serez pas dépaysé avec l’interface de CPU-X.

Télécharger CPU-X pour Linux ici.

Bonne découverte de votre matos à tous !


Vous savez à quoi on reconnait un vrai Linuxien ?

C’est quand il arrive au stade ultime où il crée des environnements chrootés 🙂

Pour rappel, l’utilitaire chroot sous Linux permet de modifier le chemin du répertoire root actuel pour pouvoir lancer une commande avec ce /root. Ainsi la commande lancée tournera dans ce nouveau /root et n’aura pas connaissance, ni accès au reste du système. C’est un bon moyen de contenir une commande pour faire des tests. C’est également un bon moyen de lancer un autre système Unix / Linux sur votre système existant comme vous le faites avec Distrobox.

Maintenant voilà, si la ligne de commande ça vous saoule, j’ai un super outil qui s’appelle Atoms et qui est tout simplement une interface pour gérer vos Chroots sous Linux.

Une série d’images Linux sont supportées comme Ubuntu, Fedora, Centos, Debian, RockyLinux, Alpine Linux…et j’en passe. Mais vous pouvez évidemment tenter de faire tourner plus expérimentaux comme Arch et Void Linux si ça vous chante.

Pour installer Atoms, vous pouvez passer par Flatpak + Flathub.


Aujourd’hui, les amis, j’aimerais vous parler d’une artiste hors du commun et d’un bouquin qui va vous plaire à coup sûr, pour peu que vous aimiez les énigmes.

Fanélia est une créatrice française très talentueuse et super sympa que j’ai eu la chance de rencontrer lors du festival des Geek Faeries. Elle a sorti un livre d’énigmes, il y a quelque temps, en collaboration avec son co-auteur Taharn, intitulé « La Clef » et j’avais envie de vous le faire découvrir.

C’est un livre unique en son genre (sérieux il n’y a pas d’équivalent !), qui combine une histoire passionnante et des énigmes complexes à résoudre grâce, notamment, à l’utilisation d’une lampe UV comme dans les Experts ^^.

J’ai eu la chance de « tester » ce livre et j’ai vraiment été impressionnée par la qualité des illustrations qui m’ont plongé dans l’univers fantastique imaginé par Fanélia, ainsi que par l’originalité des énigmes proposées. Enfin, je dis « originalité », mais on encore au-delà de ça.

Le livre s’appelle « La Clef » et c’est un ouvrage assez costaud, avec une couverture rigide et un papier d’une grande qualité, ce qui le classe dans la catégorie des livres de collection. Offrez-le à un(e) ami(e) geek et il ou elle vous aimera pour la vie ^^. Chaque double page du livre propose ainsi une énigme à résoudre, sans énoncé explicite. Oui, j’ai bien dit « sans énoncé », ce qui peut, je vous l’avoue être assez perturbant. En tout cas, moi ça me perturbe ^^.

Le lecteur devra donc utiliser son sens de l’observation digne d’un aigle et sa logique implacable pour trouver la solution en se basant évidemment sur le texte et l’image. Le livre comporte 75 énigmes en tout, et certaines d’entre elles font référence à d’autres pages du livre ou même à des sites internet. Vous imaginez le délire ?

Un Discord est également disponible pour ceux qui souhaitent discuter des énigmes avec d’autres lecteurs et avoir un petit coup de pouce.

L’un des aspects les plus intéressants du livre « La Clef », c’est l’utilisation de l’encre invisible. En utilisant la lampe UV fournie avec le livre, le lecteur peut ainsi découvrir des éléments cachés présents sur certaines pages. Ces indices viennent enrichir l’énigme et ajoutent un niveau à la complexité et à l’originalité des énigmes. Je vous promets que ça rend l’expérience de lecture encore plus immersive et divertissante.

Concernant l’univers du livre, je vais tenter de vous résumer ce que j’en ai compris. Ça se passe à Astolie, un monde imaginaire dans un style purement Dark Fantasy et le lecteur peut comme ça, découvrir les différents aspects de la mythologie et de la culture d’Astolie en résolvant les énigmes. 

Chaque énigme est plus originale que la précédente, et certaines font même référence à d’autres oeuvres de la littérature, du cinéma ou des jeux vidéo. Cela permet aux fans d’énigmes de retrouver des références qu’ils connaissent bien, tout en découvrant le nouvel univers tout droit sorti de la tête de nos auteurs.

Je l’ai déjà dit, mais les énigmes sont assez complexes, et elles ne sont pas vraiment destinées aux débutants. Ce n’est pas un livre d’énigmes bas de gamme pour s’occuper à la plage comme on peut en trouver parfois… Non, non, elles nécessitent une réflexion approfondie et une capacité à associer des éléments divers et variés pour trouver la solution. Cela en fait le livre parfait pour les amateurs d’énigmes expérimentés ou les gens à l’esprit acéré, cherchant un défi stimulant et original. Je sais, chacun d’entre nous pense qu’il a l’esprit vif et qu’il est plus malin que son voisin… Je vous rassure, ce livre vous aidera à voir la réalité en face, et ça va faire mal ^^.

Mon retour sur le bouquin, c’est que je l’adore, mais, la vache, je galère. C’est plus dur qu’un challenge de hacking 😉 en tout cas, je suis loin de l’avoir fini.

Les fans d’univers fantastique ou de Fantasy apprécieront également la qualité des illustrations et l’ambiance immersive créée par Fanelia. D’ailleurs, si vous appréciez ses dessins, sachez qu’elle vend également ses oeuvres sur son site.

Pour conclure, je dirais que « La Clef » est un bouquin original et passionnant qui mérite d’être lu par les amateurs d’énigmes et d’univers fantastiques n’ayant pas peur de se prendre un peu la tête. Tout est qualitatif dans ce livre et les énigmes + l’utilisation de l’encre invisible, en font un livre à la fois beau et stimulant pour notre petit cerveau tout mou. Ça change !

La complexité des énigmes et la richesse de l’univers d’Astolie en feront un cadeau idéal pour vos amis ou votre famille, en particulier à l’approche de Noël. 

Si vous êtes intéressé, vous pouvez le commander en ligne ou le trouver dans une librairie spécialisée ou directement sur le site de Fanélia.

Encore merci à Fanelia de m’avoir fait découvrir Astolie !


Tout le monde vous le répète à longueur de journée : « T’es un vrai dessin animé vivant ».

Jouez le jeu jusqu’au bout et transformez-vous en vrai cartoon grâce à ce projet de machine learning baptisé VToonify. Vous pouvez l’installer sur votre propre machine si vous disposez de CUDA et PyTorch ou le lancer via un Google Colab.

Mais le plus simple reste encore d’aller sur Hugging Face et d’expérimenter tout ça directement.

À partir de là, vous choisissez le modèle de données à utiliser. Si vous choisissez un modèle avec « -d » vous pourrez ajuster le degré de cartoonification voulu. Autrement, laissez faire les réglages par défaut (sans -d) pour un résultat un peu meilleur.

Une fois le modèle chargé, vous pourrez alors envoyer soit une photo, soit carrément une vidéo. Celle-ci sera remise à l’échelle, ce qui lui fera perdre un peu de qualité.

Ensuite, vous n’aurez plus qu’à passer à l’étape 3 pour « toonifier » votre image ou votre vidéo et taaadaaa !

Le résultat est bien flippant non ?

Maintenant, comme je vous l’ai appris déjà, rendez vous sur l’outil de restauration de visage ARC de Tencent, et vous aurez un résultat un peu plus propre, mais encore plus creepy.

De longues heures de fun en perspective !!!!


Vous êtes sous Windows et vous rencontrez des difficultés avec votre carte graphique Nvidia ou AMD. Alors vous vous dites que ce serait bien de désinstaller tout ça proprement et de repartir sur une base fraiche ?

Bonne idée, seulement voilà, les programmes de désinstallation officiels des drivers Nvidia et AMD ne désinstallent jamais totalement tout et il reste des tas de merdouilles comme les clés de bases de registre, certains dossiers, fichiers…etc.

Alors, comment faire pour vraiment faire le ménage et vous retrouver sans ces drivers, un peu comme au premier jour après un formatage et une réinstallation de Windows ?

Et bien, il vous suffit de cliquer ici pour télécharger le programme Display Driver Uninstaller (DDU) qui vous aidera à désinstaller totalement et proprement les drivers AMD/NVIDIA sans rien laisser trainer après son passage.

Avant son utilisation, pensez quand même à faire un petit point de restauration, on ne sait jamais, mais également respecter les quelques règles suivantes édictées par le développeur de DDU :

  • Vous DEVEZ déconnecter votre Internet ou bloquer complètement Windows Update lorsque vous exécutez DDU jusqu’à ce que vous ayez réinstallé vos nouveaux pilotes.
  • DDU doit être utilisé lorsque vous avez un problème de désinstallation/installation d’un pilote ou lorsque vous changez de marque de GPU.
  • DDU ne doit pas être utilisé à chaque fois que vous installez un nouveau pilote, sauf si vous savez ce que vous faites.
  • DDU ne fonctionnera pas sur un lecteur réseau. Veuillez l’installer sur un lecteur local (C :, D : ou autre).
  • L’outil peut être utilisé en mode normal, mais pour une stabilité absolue lors de l’utilisation de DDU, le mode sécurisé est toujours le meilleur.
  • Si vous utilisez DDU en mode normal, nettoyez, redémarrez, nettoyez à nouveau, redémarrez.
  • Faites une sauvegarde ou une restauration du système (mais cela devrait normalement être assez sûr).
  • Il est préférable d’exclure complètement le dossier DDU de tout logiciel de sécurité pour éviter les problèmes.

Bon nettoyage à tous !


Mes gazouillis

Ça y est, Adobe accepte les images faites avec de l'IA générative (par contre, ils le signaleront à leurs clients).… https://t.co/xJzPZyPPxr
La pub personnalisée sur Facebook, Instagram et WhatsApp vient d'être déclarée illégale par le Conseil européen de… https://t.co/OGL0lYyNcN