Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

Comment rechercher des correspondances faciales comme la NSA ?

Parce que l’anonymat et la vie privée sont malheureusement des concepts dépassés en 2020, voici une petite sélection de plusieurs moteurs de recherches de visages qui vont vous permettre de mieux « palper » le phénomène.

Comme je le mentionnais dans un article il y a quelques semaines il faut faire une grosse différence entre la recherche par image et la recherche par visage. Je parle donc ici de prendre des critères morphologiques ou des points d’anatomie pour les comparer à d’autres, pas d’un contexte photo qui prend en partie en compte le décor ou les couleurs. Ces moteurs sont encore imparfaits pour l’instant, ils ne sont sans doute que des premières étapes de ce qui existera dans quelques années. De quoi commencer à faire un peu flipper.

1. Yandex

Je ne reviens pas en détail sur ce dernier puisqu’il est le sujet principal de l’article mentionné plus haut. Je le liste parce qu’il est gratuit et plutôt déjà assez pertinent dans ce domaine.

2. BetaFace

Ce moteur a la particularité de vous proposer différents types d’options afin de vous aider à retrouver un visage. Il y a d’une part les éléments « basiques » (comme le groupe ethnique, l’âge, les émotions ou le filtre contenu adulte) et d’autre part les éléments plus techniques (détection des points de reconnaissance faciale, mesures géométriques et colorimétriques du visage).

Vous pouvez ajouter plusieurs images et même créer une base de données perso en faisant correspondre des photos et des noms. En gros vous faites le boulot gratos pour eux. BetaFace nous prend peut-être pour des bêtes à fesses (jeu de mot !), mais on a grillé la manipulation.

Moteur de recherche Betaface

Une fois votre image ajoutée vous aurez droit à une pop-up composée de nombreuses constatations. Si vous regardez ma capture écran vous verrez que ça va assez loin : âge estimé, type de l’expression, présence ou non de poches sous les yeux ou d’un double menton, existence de cheveux blancs … le tout exprimé en pourcentage pour encore plus de précision (je suis à 96% un homme, merci de l’info. Par contre, je dois faire plus que mon âge réel :)).

Lors d’une recherche dans la base des célébrités il estime que ce sont Michael Moore (à 85%) et Kevin Smith (à 80%) qui ont la chance de me ressembler le plus. Mouarf !

3. PimEyes

Cet outil se présente comme le plus grand traqueur de visages existant avec 900 millions d’entre eux en stock. Mais tout n’est pas disponible en version gratuite, pour bénéficier de toute sa puissance il faudra raquer.

En mode gratuit vous n’aurez droit qu’à une recherche basée sur une partie de leur catalogue, pas de liens directs vers les sources, pas de filtres (par dates …) et pas d’alerte mail pour vous prévenir chaque fois qu’une nouvelle image du visage surgit sur la toile. Bref c’est assez limité comme option, mais ça a le mérite d’exister comme on dit.

4. PicTriev

Ce moteur est un peu différent puisqu’il vous propose plutôt d’obtenir les attributs d’un visage que vous lui aurez proposé (soit en ajoutant une image, soit via une URL). Partant de ces attributs (âge, pourcentage d’apparence masculine et féminine) il vous propose ensuite des visages qui possèdent les mêmes caractéristiques et en mêmes proportions si possible.

Moteur de recherche Pictriev

Bon clairement ça reste assez léger niveau critère analysé et ce n’est pas encore très au point, Donald Trump ressemble pour 19% à … Donald Trump plus jeune. Soit autant qu’il ressemble à Michel Sardou. Malaise partout.


Ma mémoire de dinosaure du web me fait savoir que le « graal » d’obtenir un tas d’informations sur une personne que l’on ne connait pas simplement en balançant sa photo sur un site n’est pas nouveau. Google Images a marqué les esprits parce qu’il s’agissait d’un déploiement de grande envergure par un géant, mais il y a eu de nombreuses autres tentatives avant lui : Eyealike dès 2003 (disparu), Iface Search (disparu), Facesearch … La reconnaissance faciale permettra simplement d’affiner pas mal les choses et d’être plus précis, ce n’est sans doute qu’une question de temps avant que ce soit intégré un peu partout.

Faudra bientôt se débloquer 5-10 minutes supplémentaires dans nos routines matinales pour se CV-dazzler à chaque fois qu’on risque de passer devant une caméra ou se faire prendre en photo. Et vu tous les gogols qui se présentent aux municipales et qui jouent la carte du tout-sécuritaire pour stresser l’électeur à grand coup de « Le monde est dangereux alors mettons des caméra de surveillance partout », on n’a pas le cul sorti des ronces.



Surfshark : dévorez le Black Friday à pleines dents [bon plan]

— Article en partenariat avec Surfshark —

Aujourd’hui je vous partage un très bon plan à l’occasion du Black Friday qui arrive sous peu. En effet le fournisseur de VPN Surfshark s’est fendu d’une offre défiant pas mal de concurrents avec une réduction de 83% + 3 mois offerts. Vous payerez donc moins de 2.3€/mois durant 27 mois, TVA incluse, imbattable (ou pas loin) ! L’offre est temporaire donc pour sécuriser votre surf à moindres frais ne tardez pas !

Faisons un petit tour de l’outil pour les petits nouveaux qui ne connaissent pas encore Surfshark. Il s’agit tout simplement de l’un des VPN les plus solides du marché à l’heure actuelle. Pas forcément celui qui vient à l’esprit tout de suite, mais un outsider aux dents aiguisées qui commence à faire parler de lui en bien, et cela autant pour ses fonctionnalités que sa fiabilité.

Interface Surfshark

Le débit en download comme en upload est dans la moyenne des autres gros VPN du marché, ce qui vous permettra de streamer vos catalogues Netflix sans trop de soucis.

Surfshark possède actuellement autour des 3200 serveurs répartit dans 65 pays, chacun disposant de DNS privé et adapté au P2P. C’est moins que d’autres services établis depuis des années, mais la liste s’allonge plutôt vite (plus de 1000 ajouts rien que sur l’année en cours). À ce rythme il n’y aura plus de différence très bientôt.

Par défaut le protocole utilisé sera IKEv2/IPsec (que vous pouvez le modifier pour OpenVPN ou WireGuard si vous préférez). Niveau petit plus il propose également une fonctionnalité, nommée MultiHop, qui permet de se connecter via plusieurs pays afin d’augmenter la confidentialité et la sécurité. Il s’agit d’une option de double VPN, ce qui se ressentira forcément un peu sur la vitesse de connexion.

Surfshark IKEv2/IPsec

Je pourrai encore citer le bouton Kill Switch, le mode camouflage (qui brouille les pistes même pour votre FAI), le chiffrage des données via l’algorithme AES-256-GCM ou encore un système de liste blanche (split tunneling). Cette dernière est plutôt pratique pour les sites et applications qui ne supportent pas les connexions VPN (les applis bancaires par exemple), vous pourrez malgré tout vous y connecter sans avoir à couper/remettre en marche le VPN.

À ne pas négliger, l’interface assez minimaliste et très simple à prendre en main. Si vous n’êtes pas trop geek et/ou que c’est le premier outil du genre que vous utilisez, foncez ! C’est super simple.

Le MultiHop de Surfshark

Est-ce que je vous ai dit que l’offre vous permet en plus de connecter un nombre illimité d’appareils et sans limites de bandes passantes ? Que toutes les plateformes sont supportées (macOS, Linux, Windows, Android, iOS, FireTV, Apple TV, Chrome, Firefox, PlayStation …) ? Qu’il dispose d’un anti-pub/anti-tracker intégré ?

Niveau des paiements c’est plutôt complet aussi par rapport à certains concurrents. Vous pouvez régler via une CB classique (ou, mieux une carte Curve), PayPal, Amazon Pay, Google Pay ou encore les méthodes de paiements en ligne comme Sofort et Direct Debit. Petite cerise sur le gâteau, Surfshark accepte depuis quelques jours (fin novembre 2020) le paiement en crypto. Bitcoin, Ethereum, Ripple & co vous sont proposés via les services CoinGate et CoinPayments.

Bref pour profiter de l’offre Black Friday de Surfshark c’est par ici.

Encore merci à Surfshark de soutenir korben.info !


Démarrer la discussion sur Korben Communauté