J'ai régulièrement des démonstrations peu subtiles par mes pairs informaticiens, d'un phénomène dont j'aimerais vous parler et qui vous touche peut-être, vous ou vos proches.

Lorsque j'étais plus jeune, avec mes copains "accros à l'ordinateur", nous passion des heures à discuter de tout ce que tu nous connaissions et savions faire dans le domaine. Parfois aussi,  c'était le concours de celui qui avait la plus grosse. La machine la plus puissante, le meilleur soft, la plus belle astuce... Etc.
C'était relativement bon enfant et à titre personnel, ça m'a tiré vers le haut et m'a poussé à toujours en vouloir plus et à en savoir plus.

C'est d'ailleurs cette relation de partage avec mes amis qui m'a donné l'envie de continuer à partager mes connaissances et mes découvertes sur le net comme je le fais encore avec vous aujourd'hui sur ce site.

Puis en arrivant dans le monde professionnel, j'ai découvert un autre aspect moins plaisant de mes pairs. J'ai constaté que certains "informaticiens" (au sens très large... Du passionné du dimanche au professionnel ultra-expert) lorsqu'ils apprennent à faire un truc avec leur ordinateur, préfèrent garder cette petite connaissance pour eux et ne la partagent surtout pas avec d'autres. Je pense qu'ils ont peur de se faire déposséder de cette compétence ou qu'elle perde de sa valeur si trop de monde a vent de "l'astuce". Ça leur donne un faux sentiment de sécurité et de longueur d'avance par rapport aux autres. Ils ont l'impression d'être plus malins, plus forts, ou plus expérimentés, ce qui est bien évidemment totalement faux.

Vous en connaissez sûrement... Ce sont ceux qui adorent se faire mousser sur la technique et qui dès qu'on cherche à en savoir plus, font passer ça pour de la magie, limite pour une action divine qui échapperait à notre intellect. Ils jouent les mystérieux, ne veulent pas entrer dans les détails et préfèrent le faire à votre place plutôt que de vous donner les clés afin que vous puissiez le faire vous même. On pourrait les appeler les informatichiens :-)

J'ai parfaitement conscience que ce genre de comportement doit se retrouver dans tous les corps de métier et pas uniquement dans l'informatique et, je pense que ça s'explique par un besoin de garder son rang dans la meute lorsqu'on n'a pas confiance en soi, en ses capacités professionnelles, voire lorsqu'on est tout simplement un imposteur ou victime du syndrome de l'imposteur.

Jusqu'à présent, tout ça se situait dans la zone du "faire". "Moi je sais faire ça et pas toi". Ou "Moi je sais faire ça mieux que toi". Et nananananère... ;-)

C'est un comportement qui peut s'expliquer et qui peut se comprendre. Mais j'ai remarqué un autre comportement encore plus déplaisant qui s'exprime encore plus sur la toile. On n'est plus dans le "faire", mais plutôt dans le "savoir". Autoroutes de l'information obligent (Bill, mes hommages), comme on regarde tous plus ou moins les mêmes sites web, une nouvelle course à démarré : Celle du "Je le savais avant toi", "Je l'ai vu avant toi".

En tant que blogueur qui aime prendre son temps, c'est assez flagrant sur Twitter ou dans les commentaires... Lorsque je tombe sur un truc qui a quelques semaines voire quelques mois et que je le partage, il arrive que certaines personnes se sentent obligées pour exister, d'indiquer à ceux qui les liront, qu’elles détenaient cette connaissance avant d'autres ou avant moi. En général, je leur demande pourquoi elles n'ont pas partagé ça avec moi plus tôt, et la plupart du temps, après ça, y a plus personne :-)

Pour ceux-là, c'est la course à celui qui aura fait la veille avant la veille et qui aura débusqué "l'Astuce" avant les autres.

Malheureusement ceux-là vivent dans une frustration perpétuelle et lorsqu'ils constatent qu'un autre a découvert la même chose après eux, ils se sentent mis en valeur lorsqu'ils peuvent calmer l'indigent qui balance du old :-) On pourrait appeler ceux-là, les informatichiants tellement ils sont lourds ;-).

Et dommage pour eux, cette tribu des "Ceux qui savaient avant" est encore plus pathétique que "Ceux qui savent faire, mais qui ne veulent pas l'expliquer",  car leur seul faire valoir, leur seul élément différenciateur n'est pas une compétence technique, mais simplement le nom d'un outil ou l'adresse d'un site Web.

Pas très glorieux, vous ne trouvez pas ? Et pour ne rien gâter à l'histoire, il n'est pas rare qu'une même personne cumule l'esprit informatichiant + informatichien. Raaah ;-)

Vous vous reconnaîtrez peut-être dans une de ces descriptions. Je vous en prie, ne vous vexez pas mais réfléchissez un peu sur votre façon d'être vis à vis des autres, moins passionnés ou moins experts que vous.

Même si ça fait des années que je partage la moindre de mes connaissances ou de mes découvertes sur ce site ou sur Twitter, je peux concevoir que ce soit un peu dur pour certains de lâcher la bride là dessus et de passer en mode "générosité totale".
Mais rassurez vous, partager ne fait pas mal et ne vous retirera rien de vos compétences ou de vos connaissances. Mieux encore, partager toutes vos découvertes, comme ça, sans rien attendre en retour, vous permettra d'être écouté, respecté en tant qu'expert et d'être perçu par les autres comme quelqu'un de généreux.

Heureusement, ils sont très nombreux à le faire, au boulot, dans le cercle familial ou sur le net et ils sont très heureux ;-) Prenez exemple sur eux et vous arrêterez de passer au mieux pour un gamin qui joue à kikicékikikilatrouvéen1er ou au pire pour un con égoïste.

Et pour paraphraser de Gaulle, Vive l'informatique et vive le partage !

Laptop Sac à Dos Puersit 15 pouces

20,00 € au lieu de 89,99 € soit 78 % de réduction

Idées cadeaux pour les fêtes dans l'univers gaming ... Découvrez notre guide d'achat

Dimensions : 29,2 cm L x 40,6 cm H x 16,5 cm l Poids : 0,8 kg Il peut parfaitement contenir un ordinateur portable de 39,6 cm. Grande capacité : 1*compartiment principal, 2*poches frontales, 1*petite poche frontale pour porte-feuille, 2*poches latérales, 1*poche pour ordinateur portable et iPad. Matériau : tissu en nylon indéchirable, DOUBLURE EN POLYESTER de haute qualité. Léger, résistant et facile à nettoyer.

En Savoir +