Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

Megaupload inaccessible ?

Grosse mauvaise surprise ce soir, Megaupload, le 13e site le plus visité au monde vient d’être fermé par le FBI et Kim Dotcom, son fondateur est accusé d’avoir enfreint les lois sur le copyright. Megaupload serait accusé d’avoir causé une perte de plus de 500 millions de dollars aux ayants droit à cause d’hébergement de films et autres contenus mis à disposition illégalement par les clients de Megaupload.

Comment Megaupload a pu être fermé ?

Je pensais que Megaupload n’était pas hébergé aux États-Unis et pourtant, il semblerait bien qu’une partie des serveurs étaient là bas. Pour info, Megaupload est une entreprise basée à Hong Kong. D’après Erebuss (via Twitter), c’est la société Carpathia Hosting qui héberge une partie de l’infrastructure de Megaupload et cette entreprise est localisée en Virginie. C’est d’ailleurs de Virginie qu’est venue la plainte. Assez facile donc pour le FBI de faire fermer le site (ou en tout cas, le rendre inaccessible temporairement) en passant par Carpathia.

Le FBI a aussi saisi 18 noms de domaine appartenant à la galaxie Mega :

  • Megastuff.co
  • Megaworld.com
  • Megaclicks.co
  • Megastuff.info
  • Megaclicks.org
  • Megaworld.mobi
  • Megastuff.org
  • Megaclick.us
  • Mageclick.com
  • HDmegaporn.com
  • Megavkdeo.com
  • Megaupload.com
  • Megaupload.org
  • Megarotic.com
  • Megaclick.com
  • Megavideo.com
  • Megavideoclips.com
  • Megaporn.com

Qui s’est fait arrêter ?

Ce sont 7 personnes et 2 sociétés (Megaupload Limited et Vestor Limited) qui ont été inculpées aux États-Unis. Dans l’annonce du FBI, Megaupload est désigné comme une entreprise criminelle internationale. Tout ce petit monde risque 60 ans de prison maximum. Les personnes accusées sont :

  • Kim Dotcom alias Kim Schmitz ou Kim Tim Jim Vestor, le PDG de Megaupload, résidant à Hong Kong dont je vous avais relaté l’interview ici.
  • Finn Batato, le directeur du marketing, basé en Allemagne
  • Julius Bencko, le designer résidant en Slovaquie
  • Sven Echternach, le directeur technique, habitant entre l’Allemagne et Hong Kong
  • Andrus Nomm, un Estionien résident en Turquie et en Estonie, qui est le développeur en chef des produits de la galaxie Mega.
  • Bram van der Kolk, alias Bramos, un néerlandais habitant entre les Pays-Bas et la Nouvelle-Zélande, qui gère toute l’infrastructure réseau

Ils ont tous été arrêtés en Nouvelle-Zélande aujourd’hui, sauf Bencko, Echternach et Nomm qui sont en fuite.

Que reproche-t-on à Megaupload ?

Les accusations portent principalement sur le non-respect des lois américaines en vigueur contre le piratage. En effet, les dirigeants de Megaupload auraient mis au point tout un business model basé sur la rémunération des uploaders de fichiers piratés. Pour tous les détails, je vous recommande la lecture du pavé du FBI et de l’article sur Numérama.

Les stats de Megaupload

D’après le FBI, Megaupload, c’était :

  • 150 millions d’inscrits (et moi et moi et moi…)
  • 50 millions de visiteurs par jour.
  • 175 millions de dollars de recettes depuis 09/2005 (25 millions dans la pub et 150 millions avec les abonnements premium)
  • 110 millions de dollars reversé entre 2006 et 2011 sur un compte PayPal (utilisé pour payé les fournisseurs)
  • 42 millions de dollars juste pour la pomme de Kim Dotcom
  • 25 péta-octets de données hébergées chez Carpathia Hosting, sur plus de 1000 serveurs dont 525 à Ashburn, en Virginie
  • Des serveurs en France accessibles via le fournisseur de transit Cogent
  • 630 serveurs hébergés par l’hébergeur néerlandais LeaseWeb
  • Une facture d’hébergement de serveurs et de bande passante de 65 millions de dollars depuis 2005
  • 30 employés répartis dans 9 pays

(chiffres trouvés sur Numerama)

Est-ce que Megaupload reviendra ?

J’en doute… vu que Kim a été arrêté, ça semble fini… Vous pouvez faire une croix sur vos abonnements premium.

Est-ce que nous irons en prison parce que nous avons pris un compte premium chez Megaupload ?

Franchement, je ne pense pas… À moins qu’ils se mettent à construire une prison pouvant accueillir 150 millions de personnes, de ce côté-là, je pense qu’on sera tous tranquilles. Donc pas de panique, je vous tiendrai au courant.

Est-ce qu’il faut être triste ?

Non… Il existe encore des milliers de sites qui font exactement la même chose que Megaupload. Certains vont prendre peur et fermer dans les jours qui viennent, mais d’autres prendront la place de Megaupload assez rapidement.

Par quoi remplacer Megaupload ?

J’avais déjà publié une liste de sites similaires à megaupload ici mais  je vous ai fait un nouveau post récap sur les méthodes de remplacement de Megaupload. J’ai déjà publié ce qu’il faut sur ce site…

Source



LNAV – Un visualisateur de fichiers de logs libre et pratique

LNAV (Logfile Navigator) est un outil dispo pour Linux et macOS qui permet de visualiser et de parcourir des fichiers de logs de manière agréable et efficace.
En plus de la coloration syntaxique, de la prise en charge de formats de logs standards (Syslog, CUPS, dpkg, sudo, strace…etc), LNAV est aussi capable de décompresser à la volée des logs zippés (ou gzippés ou bzippés) mais aussi de rassembler (merge) des logs segmentés pour en faciliter la visualisation.

Lire la suite



Une faille de sécurité dans les processeurs risque de diminuer jusqu’à 30% les performances des machines

La grosse news d’hier, ce n’était pas Logan Paul filmant un pendu au Japon, mais plutôt ce gros « problème » qui touche l’ensemble des processeurs Intel fabriqués durant ces 10 dernières années. Le problème est en réalité 2 failles de sécurité très importantes qui permettent à n’importe quel programme malicieux d’accéder en lecture à la mémoire utilisée par le kernel (le noyau de l’OS et ses modules interagissant avec le hardware).

Lire la suite



Bandwidth Hero – Surfez compressé pour économiser de la bande passante

Si vous êtes un peu juste en bande passante et que vous voulez accélérer un peu les choses, je vous propose aujourd’hui de jeter un œil à Bandwidth Hero.

Il s’agit d’une extension open source pour Chrome et Firefox qui fonctionne de concert avec un serveur proxy. Ce serveur proxy récupère chaque image que votre navigateur demande, la compresse au format WebP/JPEG en basse résolution et vous la renvoie ensuite directement.

Lire la suite