Aller au contenu
Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Le youtubeur Stacksmashing dont je vous ai déjà parlé pour avoir porté Doom sur la Gameboy ou encore avoir reversé Pokemon avec Ghidra a réalisé un nouvel exploit : Miner du Bitcoin depuis une GameBoy.

Game Boy originale utilisée pour miner du Bitcoin

Premier challenge, connecter la console à un node Bitcoin. Pour cela il a donc utilisé un Raspberry Pi Pico afin de mapper le port Link natif de la GameBoy avec un câble USB connectable à un PC. Une fois la console connecté, il a repris un peu de code de chez Trezor pour la validation des transactions et a créé son propre programmer de minage pour la Game Boy.

Évidemment, ce n’est pas intéressant de miner du Bitcoin avec ce type de matos… À part pour le challenge, ça présente peu d’intérêt, mais c’est rigolo de voir que ça reste néanmoins possible.


Pour ceux qui seraient passés à côté du Toki Pona, vous avez de la chance, je vais vous faire un cours de rattrapage. Inventée par la linguiste Sonja Lang en 2001, le Toki Pona est une langue qui se veut être la plus concise du monde.

L’aspect minimaliste de la langue est rendu possible en combinant 226 mots racines et 14 phonèmes. Il s’agit d’une langue simple à apprendre et destinée à être une alternative à la communication internationale, comme l’est par exemple l’esperanto. Ça ne vaut pas la langue des anciens, mais vous allez kiffer.

Le nom Toki Pona est constitué de toki, un dérivé du mot Tok Pisin, qui vient l’anglais « talk » et de pona qui vient de l’espéranto bona pour signifier « bon ». Cela signifie donc « Langue simple » ou encore « Langue du bien », puisque ce langage artificiel se veut porteur de valeurs positives.

Évidemment, avec si peu de mots, on peut se demander comment il est possible d’exprimer clairement une idée et pourtant. Les phonèmes et les mots racines, combinés entre eux, permettent de former plus de 470 000 mots. Et chacun de ces mots peut avoir plusieurs significations en fonc+tion du concept.

Les 14 phonèmes sont issus de l’alphabet latin : a e i o u j k l m n p s t w. Elles se prononcent comme en français à par certaines exceptions comme le « j » qui se prononce comme si vous utilisiez un y, le e qui se prononce « é » ou encore le « u » qui se prononce « ou ». Et les mots racines, vous les trouverez ici, mais comme je vous le disais, ils ont plusieurs sens.

Prenons par exemple le mot Kasi. Kasi, c’est un végétal. Mais lequel ? Et bien si je vous dis Kasi kiwen, c’est un arbre, car « kiwen » indique quelque chose de solide. Je peux aussi dire Kasi suli pour dire que c’est un végétal de grande taille. Donc un arbre également. À voir selon le contexte évidemment.

Maintenant si je dis Kasi kule, j’indique que ce végétal est coloré. Il s’agit donc probablement d’une fleur. Et si j’associe « kasi » (végétal) avec le mot « ma » (terre / sol), et bien dans ce cas, cela signifie que je parle d’un sol végétalisé (ma kasi), donc probablement d’un jardin. Et si c’est un « ma kasi kiwen », c’est probablement une forêt… Voilà, vous comprenez le délire. Ce qui est cool, c’est que si votre mémoire n’est pas trop merdique, vous ne mettrez que quelques heures à apprendre cette langue.

Bref, le Toki Pona peut s’apprendre et je vous invite d’ailleurs à vous procurer ce petit livre qui vous enseignera les bases de cette langue super intéressante. Vous pouvez aussi partir sur Wikibooks.

En termes de syntaxe, comme le Toki Pona est super basique, on peut bien sûr l’écrire avec l’alphabet latin, mais également avec des écritures comme l’alphabet runique.

Image montrant une personne apprenant une nouvelle langue en utilisant une application de langue en ligne

Mais vous pouvez l’adapter à tout et n’importe quoi ! Alors en bon geek, je vous propose de découvrir le Toki Pona version Emoji. Chaque mot correspond à une ou plusieurs émojis.

Donc pour reprendre mon exemple de jardin « ma kasi », et bien il suffit d’écrire 🌍🌴. Fastoche non ? Vous trouverez la liste officielle des emojis Toki Pona sur ce tableur.

Image montrant une personne apprenant une nouvelle langue en utilisant des cartes flash

Sur le site Sitelen Emoji, vous trouverez également des outils pour Windows, macOS et Linux qui vous permettront d’avoir un clavier en emoji pour écrire en toki pona version émoji.

Allez, je vous laisse un petit message perso :

👈❤️💕👉🤙 🚆👍🧪⚙️🧠🧑‍🤝‍🧑

Amusez-vous bien !

PS : Y’a un traducteur Emoji <> Toki Pona ici pour les galériens.


Toujours un plaisir de retrouver les amis Patrick Béjà et Jérôme Keinborg (NowTech TV) pour se faire un petit podcast ensemble. Dans cet épisode n° 398 du Rendez-Vous Tech, nous avons discuté de l’actu de ces dernières semaines. Ma dernière intervention c’était il y a tout juste un mois sur le sujet des Non-Fungible Tokens.

On a parlé de trucs fou fou dans ce nouvel épisode : Amazon qui trolle sur Twitter, la conférence du retour d’Intel, les poissons d’avril foireux, Clubhouse, Google CPU et un tas d’autres choses.

Episode 398 du Rendez-Vous Tech

Nous avons d’ailleurs commencé par le retour potentiel d’Intel sur le devant de la scène au niveau des processeurs. Ils pourraient en effet changer fondamentalement de technologie dans les années à venir afin de s’adapter non seulement au nouveau marché, mais aussi proposer une vraie alternative aux fondeurs asiatiques. Il y a de gros mouvements dans ce marché en ce moment donc on essaye de déchiffrer un peu tout ça.

Ensuite, parce qu’il faut bien faire dans une certaine légèreté parfois, nous sommes passés sur le pétage de plomb d’Amazon sur Twitter, plus précisément le compte Amazon News. Ce dernier a commencé à « tailler » un peu sèchement certains responsables politiques suite à une polémique sur le fait que certains travailleurs d’Amazon en étaient réduits à faire pipi dans des bouteilles afin de garder leur productivité. A priori ça a touché un point sensible et c’est parti un peu en freestyle.

Pour compléter cette grosse heure de discussion, nous avons aussi abordé les sujets :

  • du cinéma et de la SVOD (plateforme de vidéo par abonnement)
  • de l’application Clubhouse
  • des nouvelles montres Casio
  • des IA qui effectuent des combats d’avion de chasse, au calme
  • mais aussi de Xiaomi qui va même faire des voitures électriques, ce monde est dingue…

Voilà pour le résumé de cet épisode en compagnie de la dream team, à très vite pour le suivant !


On connait tous wetransfer qui est très utilisé pour se partager des fichiers en ligne, y compris par les pro. Mais connaissez-vous Wormhole ?

Inspiré de Firefox Send, Wormhole est un service en ligne développé par Feross et John. Feross, vous le connaissez puisqu’il est à l’origine de WebTorrent, StandardJS, PeerCDN, BitMidi ou encore SpoofMac.

La première fonctionnalité de Wormhole, c’est de proposer du chiffrement de bout en bout en AES 128-bit des fichiers uploadés. Ce n’est pas le cas sur WeTransfer par exemple qui stocke tout en clair (la NSA leur dit merci :-)).

Sur Wormhole y’a pas de pub, pas de tracking, pas besoin de s’inscrire ou de laisser son email. Et cerise sur le gâteau, vous pouvez commencer un téléchargement de fichier, avant même que l’expéditeur ait fini de l’envoyer sur le serveur, grâce à la magie du P2P (WebRTC).

Vous pouvez envoyer des fichiers jusqu’à 5 GB qui seront conservés 24h sur les serveurs de Wormhole et jusqu’à 10 GB uniquement en P2P. Cool non ?

Firefox Send me manque donc c’est Wormhole est bonne alternative, tout comme SwissTransfer ou Smash. Et si vous voulez savoir ce qu’il y a sous le capot en matière de sécurité, c’est par ici.

Capture d'écran de l'interface de Wormhole permettant de transférer des fichiers de manière sécurisée

Source


Si vous êtes un minimum impliqué dans le monde des cryptos vous avez sans doute déjà eu à répondre à des questions de votre entourage sur le sujet : Tu es certain que ce n’est pas une arnaque ? C’est bien légal ? Comment ça marche ? Ou acheter du bitcoin ? … et la question la plus fréquente : combien est-ce que ça va me rapporter ? (si si, ne faites pas les grands étonnés, c’est ce qui intéresse le plus)

C’est le genre de questions que j’ai souvent, et vous aussi probablement, or j’ai la flemme de répéter plusieurs fois la même chose. J’ai donc cherché s’il y avait une chaine en français vers laquelle rediriger mes connaissances. Une chaine qui soit plutôt pédagogique et qui expliquerait simplement un peu tous les concepts autour des cryptos. Comment y mettre un orteil puis avancer pas à pas. C’est là que je suis tombé sur la chaine Découvre Bitcoin tenue par Rogzy.

Elle compte déjà plus de 85 vidéos et elle met souvent en avant 2 principes qui me semblent primordiaux :

1. Le Bitcoin accessible pour tous

L’auteur accompagne les nouveaux venus de A à Z. Il vous expliquera non seulement comment fonctionne le BTC point de vue technique ainsi que son aspect philosophique, mais aussi comment acheter concrètement vos premiers satoshis, comment sécuriser vos fonds, mettre en place une épargne automatique ou même créer un plan d’héritage en cas ou il vous arriverait une tuile. Bref tous les aspects sont pris en compte dans cette playlist.

Et si vous voulez bien faire les choses, vous pouvez aussi vous inscrire au cours complet en ligne et passer l’examen (en plus c’est gratuit !). Vous pourrez passer pour le petit génie auprès de votre entourage lors du prochain repas de famille (prévu juste après le 8e confinement) 😉

2. Rester souverain de ses cryptos

C’est parfois difficile d’expliquer en quoi rester maître de ses cryptos est important. Habitués au système bancaire classique, votre entourage peut voir les plateformes d’achats de cryptos comme une sorte d’équivalent aux banques, qui vont tout gérer à leur place. C’est en partie vrai, mais cela vient avec son lot de risques. Vous apprendrez lesquels, comment les éviter et pourquoi. Ainsi que plusieurs méthodes pour stocker et sécuriser vos fonds par vous-mêmes (multisig, cold vs hot wallet, portefeuille en acier …).

Et si ce Nouveau Monde vous plait, la chaine propose des tutos et vidéos pour aller beaucoup plus loin :

  • acheter du bitcoin sans donner son identité (Bisq)
  • mettre en place un full node sur Raspberry Pi avec Umbrel
  • comment améliorer le respect de sa vie privée
  • bien utiliser un hardware wallet (Trezor pour l’instant, mais d’autres devrait arriver)
  • découvrir des applications (Green Wallet, Samourai Wallet …)
  • mettre en place un système de donations en crypto
  • miner avec sa chaudière

Vous y trouverez aussi des conférences, des questions-réponses, des bilans des mois écoulés, des anecdotes ou encore la découverte de divers jeux de société/vidéo autour des cryptomonnaies.

Image représentant la chaîne vidéo du mois : Découvre Bitcoin

Alors, prenez juste en compte que Rogzy est maximaliste Bitcoin, c’est-à-dire que pour lui … seul le BTC compte vraiment. Les autres cryptos ne sont que des distractions (qu’il appelle « shitcoins »). Chacun se fera son opinion bien sûr, mais son point de vue est logique puisqu’il s’adresse avant tout à des débutants et que la thématique est déjà assez vaste comme cela sans se perdre dans d’autres sujets ou faire prendre des risques inutiles à ses abonnés (le BTC restant le plus fiable sur le long terme).

Je trouve que c’est justement un point fort de la chaine que de se concentrer et creuser au maximum le Bitcoin. J’ai l’esprit beaucoup plus tranquille à recommander ce genre de contenu à mes proches, plutôt qu’une chaine qui va leur « vendre » la dernière crypto à la mode, faire miroiter des gains délirants ou les diriger vers des procédures complexes. Les altcoins c’est bien, mais il faut savoir un peu plus ce que vous faites et quel est l’objectif.

C’est plutôt bon esprit, n’hésitez pas à lui poser des questions !

Pour soutenir Découvre Bitcoin et faire sauter ses compteurs 😉

Mes autres chaines vidéos du mois :