Hier soir, j'écrivais mi-gavé, mi-déconneur, les 10 étapes que je voyais pour rebooter la France. Puis, je suis parti me coucher. Et la mayonnaise a tellement bien pris que c'est parti en gros bordel. Tout le monde est motivé, tout le monde participe, tout le monde s'exprime. C'est super encourageant et je dis bravo à tous ceux qui ont attaqué un petit bout de truc. Car c'est avec tous ces petits bouts trucs qu'on fera des grands trucs.

Actuellement, c'est le chaos. Mais c'est normal. Un peu comme après un bon gros Big Bang. Il faut que les planètes se forment, que les étoiles se stabilisent, que chaque molécule trouve sa place dans l'Univers.

Sur les différents supports que les Français ont initié...  :

... j'ai malheureusement constaté que ça repartait dans les mêmes schéma... Tout le monde imagine un programme et c'est cool car il y a de bonnes idées mais ce n'est pas ça que je voulais dire hier quand j'ai utilisé le mot "programme" (my mistake). Selon moi, ce qu'il faut avant de planter des petites graines, c'est refaire le terreau sur lequel planter tout ça. Il faut oublier les partis politiques et temporairement les propositions. Il faut plutôt proposer une façon de voter et de faire les lois qui ne soit plus la méthode archaïque actuelle.

Imaginer les propositions avant la structure pour les voter, c'est comme choisir les couleurs des icônes de son application avant d'avoir inventé l'ordinateur ;-)

J'imagine quelque chose inspiré du développement collaboratif et du web collaboratif. Ce sont les meilleures propositions qui sont adoptées et on peaufine au fur et à mesure. On teste, on voit ce qui marche, on s'appuie sur des chiffres, et on progresse. J'imagine des outils pour que chaque français puisse s'exprimer à travers un vote pour des idées (et non plus pour des personnes) et finalement donner au gouvernement élu, un simple rôle d'exécutant.

Nous avons tous les outils qu'il faut pour repenser cette structure de base. Et une fois que ce nouveau fonctionnement démocratique sera en place, alors on pourra commencer à imaginer l'avenir avec un programme et des réformes (ce qu'on trouve dans les pads actuellement). C'est surtout ça que je voulais dire hier, par "reboot". Imaginer une nouvelle façon de faire où chacun aurait sa voix. Les décisions d'après, ce qu'il faut faire, ne pas faire, comment le faire...Tout ça, toutes les promesses que les candidats à la présidentielle font d'habitude, ce sera ensuite aux Français de le décider tous ensemble.

Et ne laissez pas les affreux vous dire que le "peuple" ne peut pas s'occuper de lui-même, qu'on est tous des abrutis et que seule une bande d'élites sait ce qui est bon pour le "peuple". On est assez nombreux en France pour qu'en appliquant quelques principes de big data, on puisse trier les bonnes idées des mauvaises et aller dans la bonne direction. Ça s'appelle l'intelligence collective.

J'ai vu ces dernières années des projets de crowdfunding de malade se réaliser. J'ai vu des buzz faire le tour de la planète avec 3 fois rien. J'ai vu des actions imaginées via le net, par des groups d'anonymes, prendre corps et changer un petit bout du monde réel.

Alors pourquoi pas...