Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

Elle se voit privée de passeport à cause de son nom sous « copyright »

Jusqu’où ira la connerie humaine ? Je me le demande et Laura Skywalker Matthews aussi.

Cette Anglaise de 29 ans a effectué une demande officielle de changement de nom en 2008, pour le fun, en faisant ajouter « Skywalker » comme deuxième prénom…. Oui, c’est toujours marrant de pouvoir signer ses emails L. Skywalker et parfaitement légal…

laura

Et depuis 2008 ça s’est toujours bien passé.  Que ce soit sur son permis ou sa carte de crédit, sur tous ses papiers, ce deuxième prénom apparait. Malheureusement, elle vient de tenter de renouveler son passeport avec son nouveau nom et sa demande a été refusée par le Bureau de l’Intérieur, l’organisme anglais qui délivre les passeports.

La raison ?

Son nom comporte une marque déposée par Disney.

Hallucinant et surtout cela a un impact réel sur la vie de Laura puisqu’il lui est impossible de voyager sans son passeport. Je veux bien croire qu’utiliser une marque déposée comme nom soit « interdit » par le gouvernement anglais, mais dans ce cas, c’est lors de sa demande de changement de nom que ça aurait dû être refusé. Maintenant c’est trop tard. Puis franchement, s’appeler Skywalker, Dark Vador ou Pocahontas, qui ça peut déranger ?

Évidemment, pour calmer le jeu suite au bad buzz qui découle de ce refus, le Bureau de l’Intérieur qui s’occupe des passeports a proposé à Laura Skywalker Matthews d’utiliser son ancien nom, à savoir Laura Matthews tout court, ce qui risque de lui poser encore plus de problèmes lors des vérifications aux frontières car ça ne collera pas avec son vrai nom en base de données.

Bref, espérons que ça se débloque rapidement pour L. Skywalker ! Autrement en France, ce genre de changement de nom n’est pas prévu par la loi. Par contre, ce qui est possible, c’est d’utiliser un pseudonyme et de le faire figurer sur sa carte d’identité en plus du vrai nom.

La démarche est tordue, mais gratuite. Il vous faut une attestation délivrée par l’organisme professionnel auprès duquel on exerce son activité sous pseudonyme. Ensuite, il faut effectuer une requête au juge du tribunal d’Instance qui vous convoquera. Vous devrez alors prouver l’usage de ce pseudonyme avec des documents (articles de presse, livres…etc.) où votre pseudo est utilisé et venir avec 2 témoins qui certifieront que c’est bien là votre pseudo.

Ensuite, il suffit de retourner en Mairie et présenter l’acte de notoriété du tribunal d’Instance pour que votre pseudo figure sur votre passeport ou votre carte d’identité.

Je le ferai peut-être un jour si j’ai du temps à perdre 😉

Source



LNAV – Un visualisateur de fichiers de logs libre et pratique

LNAV (Logfile Navigator) est un outil dispo pour Linux et macOS qui permet de visualiser et de parcourir des fichiers de logs de manière agréable et efficace.
En plus de la coloration syntaxique, de la prise en charge de formats de logs standards (Syslog, CUPS, dpkg, sudo, strace…etc), LNAV est aussi capable de décompresser à la volée des logs zippés (ou gzippés ou bzippés) mais aussi de rassembler (merge) des logs segmentés pour en faciliter la visualisation.

Lire la suite



Une faille de sécurité dans les processeurs risque de diminuer jusqu’à 30% les performances des machines

La grosse news d’hier, ce n’était pas Logan Paul filmant un pendu au Japon, mais plutôt ce gros « problème » qui touche l’ensemble des processeurs Intel fabriqués durant ces 10 dernières années. Le problème est en réalité 2 failles de sécurité très importantes qui permettent à n’importe quel programme malicieux d’accéder en lecture à la mémoire utilisée par le kernel (le noyau de l’OS et ses modules interagissant avec le hardware).

Lire la suite



Bandwidth Hero – Surfez compressé pour économiser de la bande passante

Si vous êtes un peu juste en bande passante et que vous voulez accélérer un peu les choses, je vous propose aujourd’hui de jeter un œil à Bandwidth Hero.

Il s’agit d’une extension open source pour Chrome et Firefox qui fonctionne de concert avec un serveur proxy. Ce serveur proxy récupère chaque image que votre navigateur demande, la compresse au format WebP/JPEG en basse résolution et vous la renvoie ensuite directement.

Lire la suite