Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

Amazon Echo sur un Raspberry Pi, avec le mot clé de votre choix

Vous vous souvenez de ce tuto vidéo qui explique comment transformer un Raspberry Pi en Amazon Echo ?

Et bien le projet initial a fait des petits forks dont celui-ci qui a la particularité de supporter le moteur de détection de mot clé Snowboy. Cela va vous permettre de définir vous même le mot clé de votre choix pour déclencher une action de la part d’Alexa. Au lieu de dire « Alexa » pour activer votre Raspberry Pi, vous pourrez dire « Toto », « Germaine », « Bidule », « Robert »…etc. Peu importe, c’est vous qui décidez.

D’une manière générale, que ce soit avec « Alexa », « OK Google » ou « Hey Siri », cela implique que l’appareil auquel vous parlez vous écoute en permanence. Et ce que vous dites, du genre : « OK Google, ajoute un rendez-vous chez mon proctologue pour demain à 15h30 » est automatiquement envoyé dans le cloud pour être traité et bien sûr stocké.

Avec Snowboy c’est un peu différent. Le mot clé que vous définissez est traité par un réseau neuronal, qui vous pond un fichier de conf, que vous pourrez alors utiliser dans votre propre projet.

Il y a des tas de fichiers téléchargeables sur le site de Snowboy et chacun peut contribuer à ce qu’un mot clé soit universellement reconnu en enregistrant sa voix sur ce mot clé. Par exemple, j’ai créé le mot clé « Korben » et il manque encore 1 999 occurrences pour que mon mot clé devienne universel. C’est-à-dire que le moteur saura le reconnaitre, peu importe votre voix. Pour le moment, c’est surtout calqué sur ma voix.

Screenshot 2016-09-01 15.59.50

Ensuite pour utiliser ce mot clé d’activation personnalisé, il faut installer le moteur Snowboy qui fonctionne en local sur un Raspberry Pi, ou un OSX ou un Ubuntu, ou un iOS / Android (à l’aide d’un wrapper pour ces derniers) et via votre code Python, lui indiquer quel fichier pmdl (personnel) ou umdl (universel) utiliser pour le mot clé. Pas besoin d’Internet donc, ce qui apporte un bon gage de confidentialité. Et surtout, ça permet d’éviter de lancer un moteur complet de retranscription de texte, qui consommerait beaucoup trop de ressource.

Hormis AlexaPi, d’autres projets comme Jarvis (Avec lequel je m’amuse un peu en ce moment) utilisent ce moteur.

gif-keyboard-12400673703356247495

Merci à Nicolas pour le partage !


Batterie Anker PowerBank 13400 mAh

-25 % de réduction

Livré avec son câble d’alimentation USB-C, Housse de protection et Guide de démarrage rapide

Et compatible avec la Nintendo Switch, sa vitesse de charge va jusqu’à 80% plus vite que les batteries non certifiées par Nintendo

En Savoir +



Réponses notables

  1. kerlu says:

    C’est quoi cette manie de mettre des gifs animés type meme un peu partout ?

  2. une news qui tombe à pic, je suis justement en train de faire l’analyse technique pour la domotisation de ma prochaine maison.
    Si je comprends bien:

    • le rpi écoute en permanence mais il ne va réellement commencer à “enregistrer” qu’après avoir entendu le mot prédéfini.
    • et ensuite? la phrase en elle-même est transmise aux serveurs amazon ou c’est traité en local?
    • on peut programmer n’importe quelle phrase custom? il reconnait n’importe quoi ou seulement des phrases prédéfinies?
    • on reçoit le résultat de la reconnaissance sous quelle forme?

    Merci d’avance :slight_smile:

  3. c’est pas faux que le Gif est un peu en trop

Continuer la discussion sur Korben Communauté

1 commentaires supplémentaires dans les réponse

Participants

Comment découper une carte SIM sans la bousiller

vec certains téléphone, ça devient une vraie galère au niveau des cartes SIM. Entre la SIM classique (MiniSIM), la MicroSIM et la NanoSIM, difficile de s’y retrouver et surtout de passer d’une plus grande à une plus petite sans devoir attendre que les opérateurs veuillent bien se donner la peine de vous l’envoyer…

Lire la suite


6 outils pour cloner un disque dur sous Windows et Linux

Cloner c’est facile… Bon, ok, cloner un bébé, c’est déjà plus complexe mais un disque dur, c’est l’enfance de l’art… Alors bien sûr le logiciel le plus connu pour ça, est Ghost de Symantec mais au prix de 999,99 euros HT (j’déconne, je ne connais pas le prix en vrai), c’est déjà plus rentable de se mettre à cloner son petit frère artisanalement dans le garage…

Lire la suite