Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

On vaut mieux que ça, alors reprenons les choses en main

Ça fait quelque temps, que je suis de loin l’initiative citoyenne LaPrimaire.org et comme ça se lance aujourd’hui officiellement, je me suis dit que j’allais vous en parler.

L’idée c’est d’organiser une primaire ouverte avant 2017 pour que les vraies gens (vous, moi, nous) puissions choisir nous même nos candidats pour l’élection présidentielle de 2017.

L’objectif, c’est d’arrêter avec tous ces blaireaux de gauche, de droite, du milieu et des extrêmes et de se concentrer uniquement sur ceux qui valent le coup. Des citoyens comme nous qui ont encore des convictions, qui veulent apporter leur pierre, et qui surtout ont des compétences et des idées pour tirer la France vers le haut.

On s’est largement fait balader avec cette histoire du « changement c’est maintenant » alors plutôt que de retomber encore dans des vieux schémas avec des vieux partis et des vieux cons, autant se concentrer sur quelque chose qui peut valoir le coup.

Pour la petite histoire, tous partis confondus, c’est 365 000 personnes. Soit 0,5 % de la population qui vote pour proposer des candidats plus ou moins compétents à l’élection présidentielle. Et ensuite, on est environ 30 millions de neuneus à choisir le moins pire de ces blaireaux.

Pour moi, la démocratie, ce n’est pas vraiment ça. Avec le système de LaPrimaire.org, chacun pourra se présenter, ou proposer des candidats, et bien sûr voter. (voici comment ça va se dérouler dans les détails).

Au final, en décembre 2016, LaPrimaire proposera NOTRE candidat à l’élection présidentielle.

Tout ce processus est fait de manière bénévole par des citoyens qui en ont ras le bol du déroulement actuel de notre démocratie et qui pensent que les Français doivent reprendre eux-mêmes en main leur pays.

J’avais d’ailleurs écrit un texte sur ce thème l’année dernière et il a eu un certain impact parmi vous. Et bien sache-le, LaPrimaire.org est ce qui se rapproche le plus de ce que j’avais décrit dans mon texte.

Voici le manifeste de LaPrimaire.org

x-default

N’allez pas croire que c’est un projet initié par de jeunes utopistes. Non, c’est déjà soutenu par beaucoup de monde, ça tient la route et je suis certain que si on joue tous le jeu, on peut vraiment faire la différence. Avec ce qui se passe en ce moment dans la rue, les NuitDebout, les OnVautMieuxQueÇa, l’État d’urgence, la Loi sur le Travail, les gens qui ne votent plus ou votent blanc et j’en passe, ce serait dommage d’être frileux sur ce beau projet qui est né et s’inscrit parfaitement dans la philosophie d’Internet, du partage, de l’intelligence commune.

Bref, c’est aujourd’hui que ça ouvre et je vous invite à aller vous inscrire dès à présent. Je m’attends à ce que ce projet soit ridiculisé et trainé dans la boue par les chiens de gardes des partis politiques donc les gens qui croient en ce projet vont surement ramer pour convaincre et expliquer aux autres citoyens ce qu’il en est vraiment. Mais je suis certain d’une chose, c’est qu’on est tous au bout du rouleau et qu’on attendait tous quelque chose comme ça pour reprendre un peu d’espoir. Le résultat direct de cette Primaire citoyenne dépendra directement de l’implication personnelle que chacun mettra dedans.

PS : Je ne me présenterai pas donc pas la peine de me proposer comme candidat ;-).
PS2 : Peut-être plus tard dans 10 ou 20 ans si je m’ennuie.


SQLI recrute un Directeur de Projets Informatique Senior

Nous favorisons la mobilité au sein du Groupe afin de répondre au mieux aux souhaits de chacun

Nous recrutons des férus de technologies, des talents créatifs, de jeunes consultants ainsi des jeunes diplômés, issus d’écoles d’ingénieurs, de commerce ou d’universités, en développement, consulting, UX/UI, mais aussi des experts en agilité, architecture et management de projet.

Sous la responsabilité du Delivery Manager, vous aurez en charge le pilotage de grands projets et/ou de projets stratégiques en nouvelles technologies, d’équipes multi-compétences et de partenaires.

Vous aurez pour principale mission :

Assurer le pilotage de ces projets et mobiliser les énergies pour en garantir l’aboutissement dans le respect des engagements et des enjeux stratégiques
Assumer la responsabilité globale du projet et la coordination des différents acteurs (au sein de SQLI mais aussi différents départements chez le client, éditeurs, sous-traitants)
Conseiller et assurer le soutien aux Chefs de projet

Et bien d’autres fonctions qui vous assurerons des responsabilités riches et variées, bref l’ennui est impossible.

Découvrir le job



Réponses notables

  1. Bonjour,

    comme le vote électronique, j’ai de sérieuse réserve concernant la fiabilité de ce genre d’initiative.

    J’en comprends certes l’intêret, mais déjà pour les élections officiels on peut remettre en cause la fiabilité, alors sur un site en ligne sans vérification d’unicité des participants cela devient totalement illusoire.

    L’initiative n’est pas mauvaise, mais sa mise en oeuvre me semble totalement utopiste techniquement parlant.

    ++

  2. Salut @narutobaka ,

    Tout comme toi, je viens découvrir cette initiative et ce que tu viens de dire m’est tout de suite venu à l’esprit.
    Mais par la suite je me suis posé la question suivante: Quel intérêt pour le site de faire élire un mec qui n’a pas obtenu le plus grand nombre de vote ? Je veux dire: c’est forcément voué à l’échec pour ce gars aux présidentielles.
    Je pense qu’il est important d’aborder cette initiative dans un bon sens dans un premier temps, sinon, on ne peut pas avancer. Car ce concept paraît vraiment intéressant et pourrait mettre en lumière des gens qui nous correspondent mieux !

    Voilà. Mais crois moi je suis conscient de ne pas vivre chez les bisounours :slight_smile:

  3. Korben,

    L’initiative est louable, intéressante mais malheureusement … qu’es que va changer un mec super intelligent, droit et intègre dans notre système actuel ?

    C’est mort, déjà ce mec, au meilleur des cas devra se répliquer tout autant de fois que ce que forme le gouvernement.

    Déjà, la probabilité d’avoir tout un groupe de gens intègre deviens de plus en plus réduit.

    Ensuite il faut l’assemblée ! Heuuu, bon ok … mais déjà qu’arriver jusqu’à relevait de la science fiction, la on est dans le paranormal.

    Donc malheureusement, dans un système piloté par l’argent, on arrivera toujours à un résultat identique, quand bien même le plus beau fanion flotte parfaitement sur l’Élysée …

    Trouves-moi un LeNouveauSysteme.org et la ok …

  4. moi says:

    … donc vaut mieux ne rien faire?
    Je suis bien conscient que c’est certainement bourré de défauts, mais sans une meilleure alternative je ne vois pas pourquoi ne pas soutenir ce projet.

  5. Bon par contre, je suis sur le site. Ca beug grave… :confused:

  6. Non, peut etre pas. Je veux juste relativiser la portée que peut avoir ce type d’action.

    Croire en beaucoup pour pas grand chose au final.

    Je suis pas pessimiste en règle général, mais concernant ce type de problème, j’ai pas trop de visions très positives …

  7. m1k4 says:

    Je suis d’accord avec ce que dit le 1er commentaire, dur de vérifier le bon déroulement et comptage des votes, d’autant plus que rien n’est libre côté soft.

    Et je pense même comme beaucoup, qu’en passant par ce système certes on peut permettre à tout le monde de se présenter, mais ca ne change rien au système actuel et c’est là qu’est tout le problème.
    En définitive, c’est à mon avis bien trop proche du système actuel pour être réellement crédible à mes yeux.

    MAIS ce que beaucoup ne semblent pas comprendre, c’est qu’en ne faisant rien, on fait du surplace, voir on recule (comme actuellement).
    Certes cette initiative est très loin d’être ce que les gens (moi compris) voudraient.
    Mais elle (se) bouge. Et c’est en bougeant petit à petit qu’on arrivera peut etre à qq chose.
    Je suis très souvent optimiste, c’est pourquoi je pense que cette initiative ne marchera pas, mais pourra apporter qq chose aux débats, voire même par son accessibilité faire évoluer certaines mentalités, permettre à ceux qui sont aveugles sur la politique actuelle de s’ouvrir un poil à d’autres choses, et peut etre apprendre de nouvelles choses.

    Même en atteignant les 100 000 personnes, ca ne fera que peu de gens.
    Mais des gens qui veulent participer à “quelque chose d’autre”. Et qui pourront en parler et peut etre même aller voir s’il existe d’autres alternatives ailleurs.
    Il vaut éveiller la curiosité des gens, ce serait déjà un pas en avant.

  8. Par contre ce genre d’article mériterait plus de transparence de ta part… d’autant plus que c’est cela que l’on reproche à la politique française…
    Tu aurais pu mentionner que ton frère avait participé à ce projet, ça mangeait pas de pain…

  9. Je ne crois pas que le problème soient les personnes (qui changent régulièrement) mais tout notre système politique : les élections qui ne sont pas des entreprises de sélection mais de séduction et les mandats qui sont reconductibles cumulables et trop long. Les partis et les politiques ne sont que des machines à gagner des élections pas à gouverner et je ne vois en quoi une primaire changera la donne. Le gagnant devra être un bon candidat, c’est dire qu’il devra promettre d’être le meilleur, le faire savoir (ce qui demande beaucoup d’argent) et le faire croire. Ce qui n’a rien à voir avec être un bon gouvernant. Il y a d’autres alternatives. Regardez les vidéos de Pierre Rosanvallon qui est professeur au collège de France et qui s’intéresse à la démocratie à la fois à travers l’histoire (qui est étonnamment bien plus variée que le seul système électif) et aussi à travers les pays (l’occident n’ayant pas l’apanage de la démocratie).
    Et surtout pour ceux et celles qui sont à Paris ou dans des grandes villes, sortez de chez vous pour discuter de ça. C’est le moment de faire voir que nous ne voulons plus de cette manière de fonctionner.

  10. Non et non… Le problème c’est le système en lui-même, pas les gens qui le composent.

  11. m1k4 says:

    Bah vazy M. débat constructif qui lit les commentaires des autres, change le système on te regarde.

  12. Dire que l’angle d’attaque choisi pour cette initiative n’est à mon avis pas le bon, est constructif. Ça créé le débat. Pourquoi cette agressivité?

  13. madko says:

    A tous ceux qui veulent critiquer, même légèrement, ce qui est légitime, conserver votre énergie ! Ce projet en est preneur.

    C’est déjà pas mal que des gens comme vous et moi tentent de changer le système, avec la possibilité pour une fois de choisir vraiment son candidat. Le tout avec une démarche numérique.
    Donc si vous voulez vraiment critiquer et surtout proposer de meilleurs idées (techniques et autres) ce projet est aussi là pour ça, on peut contribuer ! Pour une fois qu’on peut avoir une critique constructive en France !?

    Bon voilà mes 2cts, je pense pas que j’arriverais à changer la mentalité française mais je me devais de souligner le côté participatif du projet. Peut être qu’un jour la France sera plus qu’une République, qu’elle deviendra une démocratie.

    A bientôt les gens

  14. Même en atteignant les 100 000 personnes, ca ne fera que peu de gens.

    Ça fait très peu en effet, surtout quand on explique cette démarche par la volonté d’avoir des candidats à la primaire qui ont plus de légitimité que le système actuel qui se base sur 350.000 voix.

    Ça aura quand même le mérite de voir quels profils ressortent ; ça dépendra grandement des catégories sociales qui voteront.

    Est-ce que ça va se limiter aux passionnés des libertés fondamentales et de l’informatique ou est-ce que ça ira plus loin ? Si c’est le premier cas, et cette confidentialité est le risque de la démarche, c’est que le candidat désigné sera très proche des idées de ceux qui ont mis le système en place mais plus éloigné des vues de l’ensemble des Français.

    Cela conduira à une sorte de primaire fermée, pas d’un point-de-vue technique mais eu égard à la publicité du procédé. Le candidat choisi sera désigné parce que ses idées sont proches du site sur lequel il déposé sa candidature et idées pour lesquelles les votants sont allés sur ce site.

    Finalement, aller voter sur ce site, c’est déjà un acte militant et la personne choisie ne sera que le représentant d’un ensemble de personnes aux idées communes, donc ce sera le représentant d’un parti qui ne dit pas son nom.

    Ce site s’inscrit dès lors complètement dans le sytème dans la mesure où il a les caractéristiques d’un parti politique classique en formation.

  15. Après, je me dis : << Pour changer le système, encore faut-il le pouvoir >>

    Le but est d’essayer de sortir un candidat qui serait plus légitime que les clowns qu’on se coltine actuellement et dans la meilleure perspective changer la constitution et le système.

    Après, je ne connais rien aux procédures pour le changement de constitutions mais ça doit forcément exister… Sinon… au pire, on a la révolution mais je ne suis pas sur que ce soit ce que l’on souhaite tous.

  16. L’avantage d’internet est que chacun peut faire la promotion d’une cause, d’une personne ou d’une idée.

    La puissance d’internet et ses limites résumées en une phrase. Tout le monde peut participer de la même manière au débat. Mais souvent tout le monde se limitera à la promotion d’une cause ou d’une idée et non d’un projet. Or, ici il est question de présidentielle et pour une présidentielle, une cause ne suffit pas, il faut un projet.

    C’est peut-être ici que le format du site pose problème. Pourquoi ne pas faire l’inverse ? D’abord mettre des idées en communs, les travailler, les organiser, faire un commencement de début d’ébauche de programme et ensuite seulement chercher une personne pour mettre en œuvre ce qui a été décidé. Ce serait arrêter d’élire un homme, mais voter pour des idées. Ce serait une feuille de route qu’un directoire serait chargé de mettre en place et ce directoire aurait des comptes à rendre à un conseil de surveillance.

  17. Tout ça c’est très bien mais comme c’est verrouillé, à part élire “un maître” qui déverrouillera le système pour appliquer ce que tu décris, je ne vois pas d’autres solution. (Mis à part une révolution)

  18. malheureusement, même si je trouve cette initiative tout à fait louable, je pense que le problème vient de plus haut…!
    il ne faut plus regarder à l’échelle d’un pays, mais de l’Europe ! c’est elle qui tire les ficelles et qui petit à petit détruit toutes démocraties pour créer un système oligarchique dirigé par les banques et autres multinationales !
    http://diem25.org/home-fr/

  19. m1k4 says:

    Parce que c’est pas du tout ce que tu as dit.

  20. le probleme, c’est l’election meme, tant que les citoyens ne votent pas leurs lois, une oligarchie (petit nombre de personnes) seront maitres a bord, ils céderont a des pressions (ou a la corruption), et nous serons impuissants.

  21. Nicom says:

    Moi je ne comprend pas bien le fonctionnement du site tout simplement. On reste bloqué sur un chatbot qui ne nous permet même pas de nous présenter (capture ci jointe)


    Pour ce qui concerne la sécurité des votes etc, le plus ismple aurait été de faire ça sur une blockchain genre Ethereum… mais bon on est en france au XIXe siècle donc c’est déjà bien.
    Donc :
    • site avec technos dépassées (telegram, mon dieu… à part ça pourquoi pas skype !)
    • transparence du processus de participation à revoir
    • sécurité des votes douteuse

    Quoi d’autre ? Oui c’est mieux que rien, mais si les même types de personnes qui ont lancé ce site sont amenées à diriger notre pays, on est bien dans la merde…

    Cordialement.

  22. Dans l’idéal effectivement il faudrait que les décision soient soumisent au vote de tous les cotoyens, sauf que c’est en pratique impossible car :

    • on ne peut pas faire voter tous le monde sur tous les sujet c’est trop contraignant.
    • quand tu discutes avec beaucoup de gens différent tu peux te rendre comptes que beaucoup ont l’esprit fermé et une vision trop personnel des choses.

    Il faut donc que le pays soient géré par des représentant. Dans cette optique notre système est bon.

    Le problème vient du fait que ces représentant ne représente plus personne car :

    • ils sont quasi tous issue du même milieu
    • se concentrent plus sur leur carrière, leurs intérêts personnels et le pouvoir de leur parti (magouilles &cie)
    • subissent l’influence direct ou indirect des acteurs économiques
    • sont déconnectés de la réalité que vivent les français moyen
    • ont un poste à grande responsabilité mais ne sont au final responsable de rien (n’ont de compte à rendre à personne, ne sont pas jugé sur leur travail, ne risque pas la destitution en cas d’abus ou d’incompétence.

    Personnellement si je me présentais à cette initiative mon programme serait simple, virer tous les élus, suppressions des partis, mise en place de groupes de travail remplaçant les élus, mise en place d"un système de responsabilisation des preneurs de décision (contrôle, jugement, destitution), suppression des avantages (autres que le salaire) et mutualisation des moyens (chauffeurs, voitures, locaux, etc…) en remplacement des diverses primes dites de “fonctionnement”, etc… En gros rendre les élus ou équivalent responsables devant le peuple et surtout irréprochable, en commençant par moi-même pour montrer l’exemple.

    La suite serait affaire de vrai démocratie car je ne prétendrai pas avoir les réponses à tous les problèmes.

  23. 1- Sur tous les sujets non, sur les importants oui. Ça existe déjà en suisse, et ça fonctionne très bien.
    2- En gros il ne faut pas demander l’avis du peuple, il est trop con. Ça part mal pour une démocratie.

  24. Ça existe déjà en suisse, et ça fonctionne très bien.

    La Suisse a une culture différente de la notre, il y a une culture du compromis. En France, depuis la Révolution bourgeoise de 1789, il y a un très fort esprit de contestation qui est présent. Il est difficile de parler de conscience politique dans la mesure où, bien qu’il y ait des contestations, il n’y a pas d’idéologie très marquée. La France est l’un des seuls pays occidentaux a avoir des changements de majorités si fréquents. Même si un président fait deux mandats de suite, il est certain, au cours de son second mandat, de se taper une cohabitation et donc d’avoir les mains liées.

    L’exemple du referendum est d’ailleurs très bon à ce niveau. Est-il arriver, ne serait-ce qu’une seule fois, qu’au cours d’un référendum les électeurs français aient répondu à la question qui leur était posée ? Non, pas une seule fois. Soit le vote servait à montrer son soutien à la personne qui posait la question, soit le vote servait à montrer sa défiance.

    Trois exemples :

    • Bonaparte, assez populaire, pouvait demander tout et n’importe quoi par referendum, ça votait toujours oui ;
    • 1962 de Gaulle fait un referendum sur le SUV, il est populaire, ça passe ;
    • 1969 de Gaulle fait un referendum sur la décentralisation, c’est impopulaire, ça ne passe pas, il est contraint à la démission.

    Si les électeurs s’étaient attachés à la question et non à la personne qui la posait, est-ce qu’ils auraient réclamé la démission du président ? Non puisque le président n’aurait pas posé problème mais seulement sa question. Au contraire, la grande majorité des électeurs a affirmé clairement s’être détourné de la question pour sanctionner de Gaulle. La même chose s’est passée avec Chirac et le refus du traité établissant une constitution pour l’Europe. Les sondages montraient une majorité de Français favorables, mais ça a voté non car Chirac était président. D’ailleurs, il 'en ait fallu de peu pour que Chirac démissionne.

    Donc le referendum n’est pas la solution à tout, d’autant plus qu’en France on affiche un taux record de 100% de referendums auxquels les électeurs n’ont pas joué le jeu de répondre à la question.

  25. Après la lecture de ton article, je me suis dit “cool ! on va enfin pouvoir composer un programme politique sympas” … mais en faite non. Qu’on ne me parle plus de démocratie représentative - c’est une arnaque !

    On doit être plusieurs pour réfléchir aux problèmes de société et ils n’ont pas à nous représenter - ils doivent être un simple intermédiaire entre le peuple et la loi. Le vote des lois doivent être fait par les citoyens et pour les citoyens. L’assemblé constitué qui exécute et inscrit les lois compte des membres de même niveau d’autorité (pas de président, pas de 1er ministre, pas de député, pas de sénateur) - tout le monde réfléchit ensemble et le président de l’assemblé est désigné d’office selon un planning politique. Si l’assemblé à des idées pour améliorer la société, elle évoque une proposition de loi qui sera ensuite voté par le peuple - le peuple a 3 semaines pour voter (par internet). Si un citoyen veut émettre une proposition de loi, il peut le proposer sur le site du gouvernement - les gens votent ensuite (un petit j’aime) pour que certaine lois passent avant les autres.

    Je sais c’est un beau rêve … mais ouai, ce serait vraiment beau une politique comme celle-là.

    ps: on peut voir ça comme le MVC. Model = la loi, View = le peuple, Controller = l’assemblé. :wink: le vote des lois est une API Rest … xD

Continuer la discussion sur Korben Communauté

37 commentaires supplémentaires dans les réponses

Participants