Aller au contenu
Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Remnants of the Precursors de Ray Fowler est une adaptation moderne d’un jeu de stratégie sorti en 1993 et nommé « Master of Orion ». Dans ce jeu de conquête spatiale, vous débutiez avec un vaisseau de colons et deux vaisseaux d’exploration en orbite autour de votre planète. Vous partiez alors à la découverte de nouveaux mondes, pour les coloniser et éventuellement mener la guerre à de nouvelles races extraterrestres, avec en toile de fond des tas de légendes sur les Orions, une race maîtresse qui contrôlait la galaxie.

Remnants of the Precursors est donc un jeu indépendant qui reprend le gameplay et l’univers de Master of Orion. Vous pourrez y incarner l’une des 10 races aliens pour la mener à la victoire afin de dominer la galaxie.

Évidemment, l’interface a été repensée pour que ce soit plus simple, l’AI du jeu est beaucoup plus compétitive et vous pouvez choisir son niveau. Le système diplomatique a également été revu pour autoriser plus d’interactivité qu’à l’époque et les cartes sont beaucoup plus grandes pour accueillir encore plus de vaisseaux afin que les combats spatiaux soient encore plus épiques.

Bref plein de trucs cools qui vous plairont sans toutefois dénaturer l’esprit d’origine de Master of Orion. Remnants of the Precursors c’est comme un bon vieux jeu rétro sorti récemment :-).

Il est dispo sous Linux, Windows et macOS et est totalement gratuit (mais vous pouvez faire un petit don). Et si au premier abord le jeu vous semble complexe, rassurez-vous, il y a un mode d’emploi disponible ici.

À télécharger ici


Vous connaissez F-Droid ?

Mais si, cette application pour Android qui permet de se passer du Google Play Store pour installer de nombreuses applications FOSS (logiciels libres et open source). Si vous ne l’avez pas encore, scannez ce QR Code pour l’installer.

Un des avantages de F-Droid, c’est qu’il permet d’y ajouter des dépôts. Et parmi ces dépôts, il y a celui de Second Wind.

Second Wind est simplement un dépôt qui regroupe une collection d’applications libres capables de fonctionner sans réseau. On y trouve entre autres des logiciels de cartographie ou de guidage comme OsmAnd~, une boussole Trail Sense, mais également Umbrella, un guide de survie / de premier secours et bien sûr Briar, une messagerie fonctionnant grâce au Bluetooth et au Wifi.

Second Wind est une bonne idée puisqu’il permet rapidement de faire le plein sur son smartphone de nombreuses applications (dont des jeux) dont on est sûr qu’elles continueront à fonctionner même si on est déconnecté des réseaux. Il y a même une app baptisée ProofMode pour prendre, signer et horodater des photos qui seront utilisables comme preuves.

Pour ajouter le dépôt, vous pouvez suivre ce tuto et ajouter le QR code qui suit :

Bonne découverte à tous !


Lorsqu’on crée un site web ou une application mobile, il nous faut de la donnée… Et oui, il faut pouvoir collecter un peu de données pour comprendre comment nos clients et nos utilisateurs se comportent dessus.

Seulement, voilà, ce n’est pas simple à faire soi-même alors la plupart des développeurs se tournent vers des solutions commerciales qui exploitent allégrement les données personnelles des utilisateurs.

Toutefois, si vous êtes un dev avec un peu d’éthique, il est possible d’implémenter Clean Insights qui offre des SDK et des outils basés sur Matomo pour avoir de la donnée anonymisée et sécurisée.

Cela vous permettra de mesurer et de connaître les habitudes d’utilisation de votre service ou application sans toutefois mettre en place une surveillance invasive de vos users. Clean Insights collecte le minimum d’informations, avec une fréquence la plus réduite possible et en la diluant un maximum. Cela signifie que plutôt que de collecter la ville de l’utilisateur, on va simplement collecter sa région.

Le lien entre les données et l’individu est également rompu dès la collecter en y ajoutant du bruit. Ainsi, les individus ne peuvent être reliés aux informations collectées après coup.

Évidemment, tout est transparent dans leur initiative et le projet est sérieusement soutenu par The Guardian Project. C’est d’ailleurs le système d’analyse utilisé par F-Droid et Mailvelope.


Si vous faites des scripts en Python, mais que vous n’avez toujours pas franchi le pas des interfaces utilisateurs, voici un moyen simple de le faire.

Basée sur la célèbre lib Tkinter qui permet de faire des GUI, la lib Guizero permet aux débutants de concevoir facilement leurs interfaces graphiques en Python.

Une fois installé à l’aide de :

pip3 install guizero

Il est ensuite assez simple de dessiner vos interfaces graphiques en y intégrant tous les widgets nécessaires. Cela va du bouton à cocher à la liste en passant par l’import d’image ou le champ de saisie.

Du classique, mais du facile à implémenter. Par exemple, un petit Hello World ressemblerait à ça :

Allez jeter un oeil à la doc. Vous verrez que c’est super easy et ça vous permettra à vos utilisateurs d’avoir des interactions plus simples avec vos outils en ligne de commande, sans pour autant y passer trop de temps.

À découvrir ici.


Si vous ne savez pas vraiment coder, faire des boules « until » ou ce genre de choses, voici une application qui vous permettra de contourner le problème si vous faites un peu de systèmes.

Cette application, c’est « Retry » qui une fois installé sous Linux pour permettra de repasser une commande jusqu’à ce que celle-ci passe avec succès.

Pour fonctionner, Retry capture le stdin en mémoire au fur et à mesure que les données sont transmises à la commande, et ce stdin capturé est ensuite rejoué si la commande est répétée. Cela permet d’intégrer de la répétition dans des pipelines shell. Retry capture également le stdout en mémoire, et si la commande a réussi, le stdout est marqué comme normal. Au contraire, si la commande a été répétée, le stdout est changé en stderr.

Cela garantit que la sortie est bien passée à stdout une seule et unique fois.

Pour installer Retry sous Ubuntu / Debian :

sudo add-apt-repository ppa:minfrin/retry
sudo apt-get update
sudo apt-get install retry

Ainsi, Retry permet dans vos scripts ou appels CRON de jouer la répétition jusqu’à ce qu’un résultat soit différent (succès ou erreur).

Bref, ça peut servir dans certains cas.


Mes gazouillis

Sans oublier celle de la semaine dernière : Installer Nextcloud sur Raspberry Pi https://t.co/X6ZzV4bqsG #kbn
Chers Patreons, votre nouvelle vidéo est dispo : Reverse Proxy NGINX avec Docker https://t.co/f5u30fiKkn #kbn