Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

Quelques nouvelles du front…

ministereih0 Frédéric Lefebvre, la prochaine star du web ?

Victoire épique pour The Pirate Bay ! L’accusation maitrisait mal son sujet, du coup, le seule reproche qui a pu être fait à TPB c’est de faciliter l’échange de fichiers .torrent et comme les .torrent ne sont pas des fichiers soumis à copyright, et qu’il est impossible de savoir si un fichier piraté se cache bien derrière un .torrent, c’est toute l’accusation qui s’écroule… Bref, je vous passe les détails, mais The Pirate Bay s’est offert une publicité magistrale avec ce « Spectrial » et a encore de beaux jour devant lui…

Ensuite, c’est au tour de Christine de partir en vrille et de se faire rembarrer par les députés qui (en ce qui concerne l’opposition) ne voteront pas pour Hadopi… Bref, ça risque d’être compromis et tant mieux pour nos libertés individuelles… N’empêche, elle ne refroidit pas car elle propose dans la foulée que les points d’accès Wifi public soient soumis à la censure avec une jolie petite liste blanche de sites autorisés… histoire d’éviter que les affreux pirates ne téléchargent des films à la bibliothèque municipal… Arf !

On continue ? Et bien suite aux propos de Luc Besson qui alerte le monde civilisé que les pirates sont là pour le dépouiller et dépouiller la culture interplanétaire, on a Frédéric Lefebvre qui se réveille et qui se propose pour partir en croisade contre les sites de streaming vidéo avec une commission parlementaire… Rien que ça ! Souhaitons lui bon courage !! (mouahaha)

Et pour finir avec une bonne nouvelle, la comission Européenne devrait gêler tous les délires projets de loi de riposte graduée… Cool… Enfin des gens qui prennent le temps de réfléchir un peu. On souffle !

Bref, comme vous le voyez, une actualité bien chargée… Comme si nos politiques s’ennuyaient avec « LA CRISE 2.0 le RETOUR » (pendant que Nicolas est au ski avec toute sa petite famille) et qu’il fallait qu’ils s’occupent d’autres choses pour ne plus penser à tous ces vrais problèmes qui concernent les vrais petits français comme nous (et pas les copines boites-à-fric du gouvernement)…

Il ferait mieux de se mettre dans un bon bain chaud avec un bon petit DVDRip de dérrière les fagots et savourer un peu plus la vie qui passe si vite… 🙂

Mille merci à Guillaume qui fait un travail énorme avec Numerama !


Salaire des développeurs : France vs Royaume-Uni : rester ou s’expatrier à l’heure du Brexit ?

Londres reste la première destination en Europe pour les développeurs du monde entier, qui sont désormais près de 360 000 à travailler dans la capitale britannique. Pour autant, les centres technologiques rivaux connaissent une expansion rapide. Maintenant que le Brexit a enfin été annoncé, la France parie qu’elle peut renverser la Grande-Bretagne de son statut de plus grande nation technologique d’Europe. 

Londres est dans une bataille avec d’autres villes européennes pour attirer ces travailleurs hautement qualifiés, et les données suggèrent également que les rivaux européens augmentent leurs effectifs technologiques à un rythme plus rapide, bien qu’à partir d’une base plus faible. Le nombre de développeurs à Paris a augmenté de près de 60% dans le même temps.

Depuis son élection, le Président Macron a séduit les entrepreneurs technologiques avec une série d’initiatives sous la forme d’allégements fiscaux, de subventions et de crédits pour la recherche. En mars 2018, il a promis d’investir 1,5 milliard d’euros dans la recherche en intelligence artificielle jusqu’en 2022. Cela a permis à la France d’ouvrir de nouveaux centres de recherches afin de rester compétitif sur différents sujets. Par exemple, le secteur du jeu vidéo a récemment explosé en France avec la création de nouvelles sociétés (Voodoo et leur 200M$ / 173M€ levés en 2018) et le développement de ses institutions (Ubisoft) qui permettent au pays d’avoir les meilleurs studios de création de jeu au monde. 

Toutefois, les rémunérations françaises proposées aux développeurs sont peu attractives. La société talent.io spécialisée dans le recrutement de profils tech a réalisé une étude en comparant les salaires des développeurs français, allemands et britanniques – selon leurs expériences et le type de poste. Selon les différentes données, la France arrive en bas de chaque classement en étant surpassée à chaque fois par sa rivale britannique. Cependant, talent.io rappelle que le coût de la vie n’est pas compris dans ses données et peut avoir un impact significatif sur le niveau de vie. 

Parier sur la vieille dame ou sur la startup nation? Désormais sortie du Brexit, le Royaume-Uni a quelques cartes à jouer pour rester dans la course de l’innovation et séduire les développeurs.

En recherche de poste ou curieux de découvrir de nouvelles opportunités ? Il est temps de juger par vous-même votre valeur sur le marché. Dans un secteur qui n’a jamais autant évalué, talent.io examine chaque opportunité pour ne vous proposer que le meilleur en France et à l’étranger.

CV, lettre de motivation, candidature ? Rien de tout cela n’est nécessaire, les entreprises postulent directement à vous et l’inscription ne prend que 2 minutes. 

En savoir + sur votre prochain Job