Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

Rationaliser le temps

Vous le savez, au mois d’août, j’ai vraiment tout coupé. Puis en rentrant de vacances, j’ai repris mes bonnes vieilles habitudes… Mais avec quand même moins d’entrain.

Et bizarrement, je me suis remis à lire des bouquins depuis les vacances et maintenant j’enchaine. Mais pour avoir le temps de lire, il faut dégager du temps. Oui, car vous le savez, je suis assez pris comme garçon.

Il y a la vie de famille, le blog, YesWeHack, Ificlide, les conférences à gauche et à droite, les coups de fil, et je ne vous parle pas des imprévus… Dans mon planning, chaque seconde compte. Donc je me suis mis en quête de ces secondes à grappiller. C’est un process qui va prendre encore du temps, mais c’est l’un de mes sujets du moment. Je vais donc vous détailler ici ce que j’ai mis en place pour garder le rythme, et comment mon rapport au temps qui passe a évolué.

Le temps de sommeil

Le problème quand on a des journées speed, c’est qu’on n’a pas forcement le temps de tout finir. C’était régulièrement mon cas, donc j’avais tendance à repousser l’heure d’aller au lit pour poursuivre mes activités. Le souci c’est que souvent, y’a des choses qui se calent en urgence à 19h et ça peut coller un stress qui empêche de trouver le sommeil sereinement.

Contre cela, j’ai adopté plusieurs parades. La première, vous la connaissez surement, car ça fait des années que je la pratique, je me lève. Genre 5h du mat. L’avantage de se lever tôt c’est qu’on n’est pas emmerdé. Et pour quelqu’un comme moi de très sociable, qui a tout de même besoin d’être seul environ 8h par jour pour être bien, c’est important. L’autre raison, c’est que ça me permet de préparer ma journée en toute sérénité. Je n’ai pas besoin de me stresser la veille avec un truc à faire en urgence, une valise à terminer, un voyage à préparer, un mail important à envoyer…etc., car je sais que le matin, j’aurai ce moment « tampon » pour gérer ça. Donc je me couche la tête vide, sans penser à tout ce que je dois faire le lendemain, vu que j’aurai le temps de le préparer le matin même.

Il arrive encore (mais c’est rare) qu’un souci surgisse, m’empêchant de m’endormir. J’ai trouvé la parade avec ce petit appareil baptisé le Dodow qui permet de caler sa respiration pour trouver le sommeil. Ce qui est drôle, c’est que maintenant j’ai intériorisé le rythme de la lumière du Dodow, donc je n’en ai plus vraiment besoin.

En plus de la préparation de ma journée, j’ai aussi intégré un moment de lecture et de « vélo elliptique devant Netflix quand je ne me trouve pas une excuse genre j’ai chopé un virus inconnu » ;-)))) .

Évidemment, se lever à 5h implique que je me couche tous les jours ou presque vers 22h. Ça peut paraitre déprimant au début, mais au final, j’étais bon à rien après 20h donc plutôt que de végéter jusqu’à minuit devant mes réseaux sociaux ou la TV, autant aller dormir.

La conduite

Là, j’ai perdu du temps, mais j’ai gagné en zénitude et en carburant, car depuis quelques semaines, je me suis mis à l’écoconduite. Avant, j’avoue, je bourinais un peu avec des accélérations inutiles. Maintenant je suis la pente, et j’accélère le moins possible. C’est un peu comme un jeu et j’éprouve moins de stress au volant, bien que je mette quelques minutes de plus pour faire le même trajet.

La pause déj

Le midi, c’est pareil. Je ne speed plus (ou plus tous les jours) en mangeant un truc préparé à la va-vite devant l’ordi. Non, je prends le temps de manger peinard et comme je bosse à la maison, j’ai calé 2h de pause, qui englobent : La préparation de mon repas, la dégustation de mon repas (j’avoue, devant une série ) et 20 min de ménage en mode « Benny Hill » inspiré par l’ami Florian.

Les emails

Ça c’est la plaie… j’essaye de planifier des moments de lecture/réponse dans la journée, pour les emails. Ce n’est pas forcement simple. J’ai testé en mode Inbox Zero, mais il suffit que je parte quelques jours et ça devient chaud. J’ai essayé différents clients et différentes méthodes et voici celle qui fonctionne le mieux et qu’on retrouve conseillée un peu partout sur le Net. En gros, vous regardez vos mails 1 fois le matin, 1 fois l’après-midi (ou plus, si vous avez un boulot qui nécessite des traitements rapprochés d’emails). Si vous pouvez répondre rapidement à l’email, faites-le. Et si pour pouvoir répondre à l’email, cela nécessite quelque chose d’autre comme effectuer une tâche, passer un appel ou je ne sais quoi, il faut le mettre de côté et ajouter cette tâche dans votre todolist. Cela demande de la rigueur et ça remplit bien la todolist, malheureusement. Toutefois, ça permet de ne plus zapper de mail.

J’avoue, j’ai encore des progrès à faire de ce côté-là. La théorie est belle, mais la mise en application est parfois un peu rock n roll.

Le téléphone

Alors c’est relou aussi, car j’ai souvent des coups de fil. Quand ce sont mes associés, je réponds, quand c’est autre chose, le plus souvent, je laisse pisser sauf si j’ai un peu de temps. Et bien sûr comme je n’ai pas de répondeur téléphonique, je laisse les gens se débrouiller pour me contacter autrement. Des services comme Truecaller ou équivalents me permettent aussi de savoir qui essaye de me joindre, ce qui peut permettre de filtrer.

Les réseaux sociaux

Vous le savez comme moi, c’est chronophage à mort. Par exemple avec Snapchat, je passais pas mal de temps chaque jour à regarder les stories de mes potes, voire de parfaits inconnus. J’ai donc commencé par ça, et viré quasiment tout le monde sur Snapchat.

Instagram, j’y fous quasiment plus les pieds, sauf quand j’ai la nostalgie des paysages islandais ou quand je poste une photo.

Twitter, c’est compliqué. Je suivais 410 personnes. Majoritairement des personnes que j’aime bien, des amis..Etc. Mais ce matin même, j’ai « unfollowé » 400 d’entre eux pour repartir sur de bonnes bases. Ce qu’il faut savoir c’est que ça défilait beaucoup sur ma timeline et je n’avais plus le temps de tout lire. Ou quand je m’y mettais, j’y passais trop de temps.

L’autre aspect aussi, c’est niveau contenu. Pas mal de trucs négatifs et souvent les mêmes infos. Mes amis sont comme moi… Ils aiment la critique (fondée), ils vomissent les agissements de ceux qui nous gouvernent, et ils ne peuvent s’empêcher de donner leur avis sur tout et n’importe quoi. Je le sais, je suis pareil qu’eux. Mais après mon break d’août, j’ai voulu poursuivre dans cette voie en me débranchant (un peu) de tout ce qui pouvait me « titiller » voire m’agacer, au quotidien.

Bref, j’ai autorisé l’envoi de messages privés pour tous afin de compenser et j’ai quasiment arrêté de suivre tout le monde. Je m’attends à ce que ça en vexe certains, mais ça n’a rien de personnel, de toute façon, je ne lisais plus vraiment leurs messages Twitter.

Enfin, bizarrement, avant je n’allais quasiment jamais sur Facebook et petit à petit, j’ai pris la mauvaise habitude, ces derniers mois, d’y aller de plus en plus souvent. Il faut que je me débarrasse aussi de cette nouvelle habitude.

Les flux RSS

Même chose de ce côté-là, j’ai réduit de moitié le nombre d’articles à lire par jour. Je suis passé de + 1000 / jour à environ 600 / jour. Ma veille quotidienne est donc plus rapide et j’essaye de la diviser par deux avec une petite séance en fin de journée et une séance le matin au petit-déj. Et comme je lis un peu plus mes emails, je récupère aussi pas mal d’infos via ce biais avec tout ce que vous m’envoyez.

La todolist

Je n’avais jamais utilisé de todolist avant. Au mieux, je notais ce que j’avais à faire sur un bout de papier et ma devise était « A l’arrache ». A l’arrache, je le suis encore un peu, mais là aussi, j’ai chopé une bonne technique de gestion de todolist sur le net. En gros, je me suis installé Wunderlist sur tous mes appareils, et j’ai créé 2 todo. La première c’est la grosse todo list fourre-tout, dans laquelle je note tout ce que j’ai à faire.

Et j’ai une seconde todolist baptisée « Priorité » dans laquelle, je glisse 3 tâches que je vais chercher dans ma todo list fourre-tout. Et ces 3 tâches, je m’applique à les réaliser dans la journée… Parfois sur 2 jours quand elles sont costaudes. Et ce n’est qu’une fois que ces 3 tâches sont complétées que j’en remets 3. Il ne faut surtout pas en remettre une directement dès que vous en avez complété une, car sinon, celles qui ne vous motivent pas, vous rester bloquer dedans, sans fin.

Là encore je dois m’améliorer, car il m’arrive de temps en temps d’en glisser plus que 3 ou de laisser pourrir un peu des tâches assez longues à réaliser.

Les projets

Même choses avec mes projets, j’ai décidé de ne plus charger la mule. Je me concentre sur l’existant et j’arrête de vouloir lancer un nouveau truc chaque jour. Même chose avec les sollicitations diverses (invitations…etc), je décline poliment le plus souvent par manque de temps.

Conclusion

Bon, je vous l’ai dit, rien de parfait là-dedans et pas non plus de solution miracle. C’est un process en cours qui risque encore d’évoluer. Mais pour le moment, j’ai le sentiment d’être moins en speed, moins à l’arrache et d’avoir plus de temps pour bouquiner, réfléchir et bosser. Je dois encore régler aussi un petit problème de procrastination, mais avec mon « épuration » Twitter de ce matin, ça va peut-être s’arranger plus rapidement que je ne le pense.


Serveur NAS Synology DS218J – une valeur sûre dans un monde de brut

Le serveur NAS Synology DiskStation DS218j, c’est une solution performante de stockage conçue pour les particuliers, qui vous donne la possibilité de vous créer un cloud personnel. Muni de 2 baies, il est parfait pour un usage domestique. Son excellent débit séquentiel de 113 Mo/s en lecture et 112 Mo/s en écriture est rendu possible grâce à son double processeur Marvell Armada 385 88F6820 double coeur à 1,3 GH, avec moteur de chiffrement matériel.

Ce serveur NAS s’adapte sans effort aux environnements Windows, Mac ou Linux. Vous pouvez garder et synchroniser vos données Dropbox, Google Drive, Microsoft OneDrive, Baidu et Box sur votre serveur grâce au Cloud Sync.


Réponses notables

  1. Ce que je fais de temps en temps, c’est supprimer mon historique et mes favoris pour repartir sur de bonnes bases.
    J’ai tendance à tourner en rond avec toujours les mêmes sites par facilité car ils sont accessibles en 1 clic ou avec la suggestion (t = twitter,k = korben …) dans ma barre d’adresse de navigateur.

  2. Hpx says:

    Solution intéressante aussi qui s’apparente à ta méthode : un Kanban personnel.
    Ça peut aider à rien oublier, et aussi à faire les tâches pénibles…

  3. zorg says:

    Moi aussi, c’est levé 6h du mat couché 22h.

    Avant je ne trouvais plus le temps dans la journée pour faire du sport (quand la journée démarre on préfère bosser, car trop de rappels s’allument, j’ai réglé le problème.
    Un rappel sur mon smarphone à 6h30 tous les 2 jours (donc avant que mon pc s’allume).

    Cela faisait plus de 6 mois que je ne réussissais plus à caler mes séances de boxe en journée, quand je trouvais le temps d’en faire vers 15h c’était un exploit.
    La finalement maintenant tous les 2 jours je refais du sport, et j’ai commencé à reperdre du poids.

  4. En ce moment, je teste Postbox et Newton

  5. Et le week-end, tu fais comment ?
    Tu ne fais rien et tu rattrapes tout le lundi matin ?

Continuer la discussion sur Korben Communauté

10 commentaires supplémentaires dans les réponses

Participants