Aller au contenu
Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Si vous avez régulièrement besoin de faire des sauvegardes de certains répertoires sous Linux, voici un petit utilitaire en ligne de commande capable de créer des sauvegardes facilement.

L’idée de ce programme baptisé AutoArchive est que toutes les informations essentielles à la création d’une sauvegarde unique (comme la liste des répertoires à archiver, le nom de l’archive, etc.) sont stockées dans un seul fichier, le fichier de spécification de l’archive.

Il peut utiliser alors la commande ‘tar’ pour créer des archives, le tout en ligne de commande et supporte également les sauvegardes incrémentales.

Pour installer AutoArchive, il suffit d’entrer la commande suivante dans un terminal :

pip install autoarchive

A vous ensuite de configurer les archives dont vous avez besoin. Par exemple pour sauvegarder l’ensemble du /home/, vous devrez créer un fichier user-configs.aa, le placer dans le répertoire ~/.config/aa/archive_specs/ et y indiquer le contenu suivant :

# ------ begin of user-configs.aa ------
# AutoArchive's archive specification file for users configuration files
[Content]
name = user-configs
path = /home
include-files = */.*
exclude-files = foo

[Archive]
dest-dir = /mnt/backup
# ------ end of user-configs.aa ------

Comme vous pouvez le voir dans ce code, le fichier user-configs.aa contient le chemin du ou des répertoires à sauvegarder (path), le pattern des fichiers à inclure et à exclure.

Ensuite il ne reste plus qu’à lancer la commande :

aa user-configs

Et voilà. Évidemment AutoArchive dispose de plusieurs paramètres pour forcer la création d’un backup complet (par défaut c’est incrémental) ou tout simplement lister les archives créées avec l’outil. Pour toute la documentation, je vous invite à lire cette page.


Vous vous souvenez forcément de mon article où je vous présentais Video Game Music qui permet d’écouter et de télécharger des milliers de chansons tirées de nombreux jeux vidéos, qu’ils soient anciens ou récents.

Et bien voici son petit frère : OCRemix !

Fondée en 1999, OverClocked ReMix (OCRemix) est une communauté dédiée à la promotion de la musique de jeux vidéo en tant que forme d’art à part entière.

L’objectif d’OCRemix est de proposer sur son site web des milliers d’arrangements gratuits pour les fans, ainsi que des informations sur la musique de jeux et leurs compositeurs. Évidemment, toutes les consoles et les jeux PC sont représentés

Vous y trouverez également des ressources pour les artistes qui veulent se lancer et bien évidemment une communauté très active, totalement fan de musique de jeux vidéo.

L’histoire est très sérieuse puisqu’en 2016, OCReMix a officiellement été prise sous l’aile de Game Music Initiative, Inc, une organisation caritative à but non lucratif qui aide au financement du site.

Voici un exemple de ce qu’on peut trouver sur le site. Ici il s’agit de Chrono Trigger, un jeu un peu ancien, d’où le côté 8 bits…

… mais on peut également écouter des choses plus actuelles comme ces remix de Super Mario Galaxy :

Vous y trouverez de nombreux remix et compositions inspirées de jeux comme les Pokemons, Zelda, Donkey Kong, Metroid, Secret of Mana, Starcraft et j’en passe. La plupart des morceaux sont écoutables via un clip vidéo YouTube ou directement téléchargeables au format MP3.

À découvrir ici.


Si vous vous intéressez un peu aux cryptomonnaies, et notamment, au Bitcoin, vous connaissez forcément son créateur : Satoshi Nakamoto.

Il s’agit d’un pseudo derrière lequel se cachent une ou plusieurs personnes qui ont choisi l’anonymat pour ne pas être exposés médiatiquement et judiciairement à cause du Bitcoin. Concrètement on ne sait rien de personnel à son sujet, car Satoshi a disparu très vite après le lancement de Bitcoin. Il était en discussion avec les développeurs qui ont repris au tout début et dès que la CIA a commencé à s’y intéresser (notamment à cause de Silk Road), il a disparu des écrans radars.

Mais on connait son wallet Bitcoin auquel il n’a pas touché et sur lequel dort l’équivalent de 73 milliards de dollars en Bitcoin. Faisant de Satoshi la 15e « personne » la plus riche du monde. Toutefois les rumeurs vont bon train et il y a une liste de personnes « suspectée » d’être Satoshi, mais la piste la plus sérieuse serait Nick Szabo, l’inventeur à l’époque du Bit Gold né avant le Bitcoin.

Bref, vous l’aurez compris, on n’en sait rien, mais c’est un angle intéressant pour aborder la naissance et le développement du Bitcoin. Arte l’a fait avec Rémi Forte en réalisant ce documentaire de 6 épisodes qui retrace l’aventure Bitcoin à la première personne incarnée par Satoshi lui-même ! (Enfin, ce n’est pas vraiment lui, mais vous m’avez compris).

À découvrir ici.


Si vous êtes sur certains réseaux sociaux comme TikTok ou Twitter, vous savez sans doute que vous pouvez indiquer un lien dans votre biographie.

Toutefois, si vous faites plein de choses sur Internet, comme c’est mon cas, difficile d’indiquer TOUS les liens de toutes les activités en lignes et tous les réseaux sociaux que vous animez.

Heureusement, il existe un service qui s’appelle Bio.link qui permet de rassembler sur une seule page tous vos liens. Pratique pour renvoyer les gens vers vos différentes activités et bien sûr faire évoluer le lien au fil du temps.

Sur Bio Link, vous pourrez donc ajouter tous les médias sociaux (Instagram, Twitter, TikTok…etc.) mais également des liens custom de votre choix.

Le design est également modifiable selon vos goûts, avec même des thèmes animés. Vous trouverez forcément quelque chose qui vous plait.

Le truc sympa avec ce service c’est qu’il propose également des statistiques qui vous permettront de mieux évaluer le taux de clic sur votre page Bio.link et ce que les gens vont voir en priorité. Le service vous offre également la possibilité de créer une newsletter gratuite pour votre communauté et ça, c’est vraiment cool pour garder le contact et forger votre communauté.

Bref, si vous voulez concentrer en un seul endroit toute votre identité numérique et vos liens et établir un pont avec votre communauté, sans trop y passer de temps, Bio.link est une excellente solution gratuite sur laquelle je vous invite à jeter un œil.


Hier je vous expliquais comment organiser l’écriture de votre roman avec Manuskript, mais qu’est ce que serait un bon roman sans noms impactant pour vos personnages ?

Et croyez-moi, trouver des noms pour des personnages de fiction n’est pas une chose aisée. Il faut que le nom soit porté, qu’il incarne quelque chose en lien avec le personnage. Bref, on est dans la sensation plus que dans la logique, mais sachez que tous les noms ne vont pas à tous les personnages.

Heureusement, pour trouver de chouettes noms pour vos personnages (y compris si vous cherchez un nouveau pseudo pour un jeu en ligne ou un réseau social, il y a ce générateur de noms aléatoires qui dispose de plus de 1 000 000 de bons noms pour vous inspirer.

Triez-les en utilisant des filtres tels que la langue, le sexe et le genre fantaisie (humain, dragon, elf) et découvrez même la signification de vos noms préférés.

À titre d’exemple, si je voulais un personnage français, je pouvais l’appeler Nicodème Joubert, ça passerait crème et c’est très original.

Et si j’adoptais un dragon, il pourrait s’appeler Drakus, Raek ou encore Lothim.

Et si votre truc, c’est les noms de Dieux ou les noms médiévaux, ce générateur vous trouvera des noms de Dieux égyptiens, grecs, hindous…etc et médiévaux des pays nordiques, des Romains, des germains, des Celtes ou encore des Anglais.

Il y a de quoi faire et ça vous donnera peut-être même envie de créer vos propres récits mythologiques alternatifs !


Mes gazouillis

Et n'oubliez pas que si vous êtes résident FR, vous avez jusqu'au 30 novembre pour profiter de 20€ de crypto offert… https://t.co/oWfgyNtafR
Si vous n'avez pas encore de clé @Ledger pour sécuriser vos cryptomonnaies, y'a une petite promo sur la Nano S ici… https://t.co/f8Xj1iDCdk