Aller au contenu
Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

VGC Software a mis au point une technologie permettant de faciliter la création d’illustrations et d’animations indépendamment de la résolution. Vous le savez, en animation, pour que ça rende bien, l’oeil humain a besoin de percevoir un minimum de 24 images par seconde. En dessinant à la main, cela signifie qu’il faut produire 24 dessins pour une seconde de film.

Avec son logiciel VPaint, encore en beta, il est possible gratuitement de dessiner à la main et ensuite définir la largeur des traits, leur courbure, leur lissage en vectoriel, et mettre ensuite tout ça en couleur.

Mais le plus beau là-dedans, c’est qu’il devient possible ensuite de créer une animation en dessinant chaque image ou en générant automatiquement les images de transition. L’outil intègre également un système de calques, ce qui permet de superposer plusieurs vues.

Même si je me doute que les professionnels de l’animation utilisent des outils beaucoup plus complexes et onéreux, VPaint permet à tous de créer par exemple un petit dessin animé, une animation pour un site web voire un logo à main levée qui sera ensuite « corrigeable » facilement.

VPaint est téléchargeable ici pour Linux, Windows et macOS.

Les sources sont disponibles ici


Si vous n’avez pas d’ami, pas de famille, pas de travail et peu d’interactions sociales, il est temps de vous sortir les doigts de la combinaison spatiale pour vous rendre sur la Station Spatiale 14 !

Grâce à ce RPG libre et open source, vous allez pouvoir rejoindre une mission spatiale dans laquelle vous incarnerez un astronaute qui devra joué son rôle à la perfection. L’idée de jeu, c’est vraiment de faire du roleplay (jeu de rôle), c’est-à-dire de jouer à fond son personnage comme si c’était la vraie vie.

Il pleins de serveurs disponibles donc à vous de choisir la communauté qui vous plaira le plus, et vous pourrez embrasser une carrière d’astrobiologiste ou de clown de l’espace. Bref, devenir presque comme Thomas (Pesquet).

Comme c’est un logiciel libre, il n’est pas simple à prendre en main, donc il faudra vous accrocher. N’oubliez pas que pour vous déplacer, ce sera les touches WASQD à l’ancienne.


Si vous faites des scripts en bash, déjà ça veut dire que vous êtes une belle personne. Mais ça veut également dire que Google pense à vous.

En effet, cette petite entreprise qui un jour sera connue dans le monde entier, j’en suis sûr, a mis en ligne sur son Github un outil qui s’appelle ZX et qui permet d’écrire des scripts beaucoup plus simplement et beaucoup plus rapidement.

Reposant sur NodeJS, ZX ne perdra pas tous ceux qui sont déjà familiers avec JavaScript et Node.js. ZX a la particularité de faciliter la création de child_process et la gestion des messages sortants (stdout et stderr).

Prenons un exemple type hello world qui va utiliser la commande « ls » pour lister les fichiers d’un répertoire et récupérer la sortie de cette commande.

On va d’abord créer un répertoire :

mkdir hello
cd hello

Puis on va initialiser un nouveau projet dans le dossier :

npm init --yes

Ensuite, pour installer zx, il faudra passer par npm comme ceci :

npm install --save-dev zx

On va ensuite créer un script avec l’extension .mjs

nano hello.mjs

Dont voici le code… En gros, on initialise le shebang et y’a plus qu’à utiliser les fonctions de récupération des commandes comme elles sont décrites dans la documentation.

Ainsi, on importe la fonction $ (shell) et on lui passe la commande ls. On récupère la sortie (stdout) de ls dans la variable output et on affiche cette variable.

#! /usr/bin/env node

import { $ } from "zx";

const output = (await $`ls`).stdout;

console.log(output);

ZX est une façon agréable de faire des scripts bash avec NodeJS sans trop se prendre la tête. Vous pouvez même mixer ça avec de la doc en markdown pour exécuter le contenu « code » contenu dans un fichier .md.

Évidemment, je vous recommande lire la doc pour aller au-delà de mon petit exemple.

Ah et en bonus, pour les Patreons, je vous ai même fait un tuto en vidéo.

Merci de votre soutien !


Les plus écolos d’entre vous font sûrement attention à ce qu’ils mangent, à leur moyen de locomotion, à leurs achats en ligne… Mais est-ce que vous faites attention à la consommation électrique de vos serveurs et autres machines virtuelles ?

Pas forcement, car oui ce n’est pas simple à mesurer. Mais grâce à Scaphandre, vous allez pouvoir prendre connaissance de la consommation électrique de vos serveurs bare metal, de vos machines virtualisées (kvm, qemu)…etc. et pourquoi pas, afficher tout ça dans de jolis tableaux de bord.

Le but de Scaphandre est de permettre aux entreprises comme aux particuliers de connaître en détail la consommation électrique et de récupérer des données pour ensuite les injecter dans des outils comme Riemann ou Warp10 et de les exporter au format JSON.

Si ça vous tente d’installer cet outil, toute la documentation est ici.


Vos enfants sont surdoués, c’est sûr ! Il y a qu’à voir les œuvres d’art qu’ils réalisent à l’école. Des bonhommes patates qui rendraient jaloux n’importe quel homme de Néandertal au fond de sa grotte.

Alors pour rendre hommage à ces artistes incompris qui ne vous rapporteront pas un rond avec leurs oeuvres, pas même en NFT, je vous propose aujourd’hui d’animer leurs créations grâce au site Animated Drawings.

Vous importez un dessin

Et le site se chargera de l’animer. Plusieurs postures et mouvements sont disponibles et tout est exportable au format MP4.

Génial par exemple pour faire un dessin animé avec vos enfants.


Mes gazouillis

Déjà que ça rapporte rien… Autant tout dépenser 😅https://t.co/MXIlga9jYG #kbn
⚡️ Si vous cherchez un #emploi dans la tech, il y a de nouveaux #jobs sur https://t.co/KFFgnnIajK ! Ne manquez… https://t.co/k9aUs8uX3Y