Aller au contenu
Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Je vous ai déjà parlé de nombreuses fois de Tor, ce réseau chiffré qui permet de surfer sur Internet en contournant les blocages, la censure et dans une certaine mesure de protéger votre identité. Je dis bien « dans une certaine mesure » car en fonction de ce que vous faites et de votre configuration, il est encore possible de déterminer votre identité.

Les gens pensent souvent à tort qu’utiliser Tor est complexe et demande beaucoup de configuration. Mais c’est faux car il existe des navigateurs accessibles à tous qui à la fois vous permettent de passer par le réseau Tor mais également de protéger votre identité (en intégrant par exemple un bloqueur de tracker).

Tor est utilisé par des tas de gens à travers le monde. Il y a bien sûr des dissidents politiques, des personnes souhaitant communiquer avec leur famille à l’extérieur de leur pays, des gens qui font du business et qui n’ont pas envie de se faire espionner, ou encore des gens soucieux des traces qu’ils laissent en ligne.

L’objectif de cet article est donc de vous présenter les principaux « Navigateurs Tor » user-friendly pour que vous puissiez surfer facilement sur le web normal et le dark web en protégeant au mieux votre identité.

Tor sur un ordinateur (PC ou Mac)

Ici, pas de blabla, la référence c’est le navigateur officiel proposé par Tor : Le Tor Browser. Disponible sous Windows, macOS et Linux, ce Firefox a été configuré et patché pour passer au travers du réseau Tor et cela même si vous êtes dans un pays qui bloque Tor. Cela est rendu possible grâce au mode bridge proposé lors du lancement initial. Il intègre également des extensions protégeant la vie privée comme HTTS Everywhere ou encore NoScript.

Attention toutefois à ne pas ajouter de plug-ins ou d’extensions à votre Tor Browser car ces derniers pourraient compromettre votre identité. Le téléchargement en p2p type Bitorrent est également déconseillé car cela peut mener à la découverte de votre adresse IP et cela alourdit également le réseau.

Tor Browser est téléchargeable ici

Tor sur votre smartphone Android

On peut également surfer via Tor sur un smartphone Android. Toute d’abord avec un portage officiel de Tor Browser que vous pouvez télécharger ici au format APK ou directement sur le Google Play Store.

Tor sur votre iPhone / iPad

Et si vous êtes dans l’écosystème Apple, le navigateur de référence s’appelle Onion Browser. Il est open source, passe par le réseau Tor (connexions chiffrées) et protège à la fois votre vie privée et l’historique de ce que vous faires en ligne. Il y a également de nombreux paramètres que vous pouvez régler.

Comment tester si ça fonctionne ?

Pour tester l’efficacité de votre installation Tor ou de votre navigateur, il existe de nombreux sites qui vérifient toutes les fuites de données que vous pourriez rencontrer, de l’empreinte de votre navigateur en passant par votre IP ou votre géolocalisation.

Evidemment, ce que je vous ai présenté ici n’est que la partie émergée de l’iceberg. Il y a de nombreuses façons d’implémenter Tor, par exemple via une passerelle Raspberry Pi…etc. Si ça vous intéresse, dites-le-moi et je vous ferai un tuto.

Amusez-vous bien et surfez couverts !


Le saviez-vous ? Tous les jeudis à partir de 12h30, on se retrouve (Korben et Remouk) sur Twitch pour enregistrer un podcast en direct : les Webosaures ! Ça parle de web, de tech, d’informatique, mais vu par les vieux dinosaures grabataires que nous sommes.

L’émission de la semaine dernière était un peu spéciale car nous sommes revenus sur les consoles de jeux vidéo que l’Histoire aura qualifié de GROS FAIL. De bons et de mauvais souvenirs en perspective. 😀 Il est possible de l’écouter sur votre appli de podcast préférées, ou alors de voir le replay vidéo sur Youtube !

Pour rappel, ça se déroule en live sur notre chaîne Twitch (@webosaures), chaque jeudi à partir de 12h30. 🤓


Les lecteurs de disquettes ont quasiment disparu depuis des années. Pourtant il y a encore énormément de machines qui en ont besoin. Consoles rétro, vieux ordinateurs, machines industrielles, instruments de musique…etc. fonctionnent avec des lecteurs de disquette et ont encore besoin de pièce de remplacement.

Mais elles sont difficiles voire impossibles à trouver.

L’autre problème avec les lecteurs de disquettes, c’est le support « disquette » en lui-même. Il est de moins en moins fiable et se dégrade avec les années.

Heureusement, Jean-François Del Nero a imaginé un émulateur de lecteur de disquette qui utilise une carte SD à la place de la disquette. Ce projet a débuté en 2006 avec pour simple objectif de faire revivre des machines Atari ST et Amiga et a aujourd’hui bien évolué avec le support de nombreux appareils.

Le HxC Floppy émule le comportement et les fonctionnalités d’un grand nombre de lecteurs de disquettes existants ou ayant existé et supporte tous les formats de disquettes. Le projet est open source ce qui vous permettra de construire votre propre émulateur si vous faites un peu d’électronique.

Voici ce que ça donne une fois intégré sur un vieux Japax JAPT 4G.

Mais rassurez-vous, il existe également des revendeurs capables de vous fournir ces émulateurs avec le bon connecteur.

Bref, un super projet qui a sauvé beaucoup de machines, y compris dans des usines.


Sur tous les navigateurs récents, il y a maintenant une fonctionnalité de synchronisation qui permet une fois connecté de récupérer selon les services ses bookmarks, son historique, ainsi que la liste des plugins.

Firefox Sync est le plus connu de ces services mais Google Sync ou Opera Sync permettent de faire la même chose. Seulement voilà, ce n’est pas très esprit vie privée et logiciel libre tout ça.

C’est pourquoi des développeurs libristes ont mis au point l’extension gratuite xBrowserSync pensée pour synchroniser vos bookmarks entre tous vos navigateurs tout en respectant votre vie privée et votre anonymat. Pas besoin de vous inscrire, il suffit de télécharger l’extension, de saisir un mot de passe pour chiffrer les données que vous allez lui envoyer et hop de synchroniser tout ça. En échange, vous obtiendrez un ID unique que vous devrez renseigner dans tous vos autres navigateurs / appareils pour que ces derniers récupèrent ce qui a été synchronisé.

Au-delà des simples bookmarks, xBrowserSync permet également de classer et enrichir ces derniers avec des descriptions et des tags si cela vous fait envie. Et une interface permet de faire des recherches parmi ces derniers.

Pour fonctionner, xBrowserSync repose sur des serveurs de synchronisation publics maintenus par la communauté dont la liste se trouve ici. Vous pourrez même monter votre propre serveur.

xBrowserSync est disponible pour Firefox, Chrome et ses dérivés. Et une application Android est également disponible sur F-Droid, le Play Store ou en APK. Vous trouverez tous les liens de téléchargement ici.


Si vous utilisez Linux, vous connaissez forcément Wine. Ce logiciel permet de faire tourner des applications et des jeux Windows sous Linux. C’est un logiciel qui n’est pas simple à configurer pour un débutant et qui ne fonctionne pas à tous les coups selon les paramètres que vous lui donnez ou le programme que vous tentez de lancer.

Heureusement, il existe un projet libre vraiment cool qui s’appelle « Bottles » (Traduit par Bouteilles) qui vous permet très facilement de créer et gérer différents environnements pour faire tourner toutes vos applications et vos jeux Windows.

Pour ce faire, vous avez également accès à des dépendances que vous pouvez rajouter ainsi que différents installeurs comme Gog, Battle.net, EA Launcher, Origin…etc.

Bottles est dispo en flatpak, AUR ou dans tout un tas de paquets créés par la communauté.

La documentation est également dispo ici.


Mes gazouillis

Du #Python pour les développeurs avancés https://t.co/9hYPUcBNyN avec @talent_io #code #kbn
Sans oublier celle de la semaine dernière : Installer Nextcloud sur Raspberry Pi https://t.co/X6ZzV4bqsG #kbn