Aller au contenu
Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Vous connaissez forcement Notion puisque je vous en parle depuis 2 ans. J’ai même fait une vidéo qui vous explique comme l’utiliser.

Bon c’est cool mais vous le savez, Notion reste un logiciel propriétaire. Si vous ne jurez que par le logiciel libre, sachez qu’il existe une alternative libre et open source à Notion baptisée AppFlowy.

Dispo sous Windows, Linux et macOS, AppFlowy est pour le moment encore très jeune donc vous ne vous y retrouverez pas si vous êtes un utilisateur avancé de Notion. Toutefois, pour une utilisation basique, c’est tout pareil et vous pourrez designer votre documentation, vos tableaux kanban, vos grilles de contenus…etc.

Évidemment, l’intérêt avec AppFlowy, c’est que vous restez maître à 100% de vos données et que vous pouvez customiser comme bon vous semble ce clone de Notion pour en faire une tout autre application.


J’ai depuis toujours vachement de mal à me concentrer sur un truc précis. Heureusement, même si la musique ne m’aide pas vraiment, les bruits blancs et autres sons de la nature, peuvent me faciliter la tâche.

Que ce soit pour mettre une ambiance relaxante ou m’aider à me concentrer, la pluie qui tombe, le bruit des vagues, les oiseaux qui chantent ou tout simplement le vent font parfaitement l’affaire.

Avec le site shhh noise, il est possible de se créer une petite ambiance relax comme ça en cliquant simplement sur les sons que vous aimez et de régler leur volume.

Et voilà, vous êtes à la plage en plein mois de janvier. Quel bonheur !

Vous pouvez évidemment sauvegarder votre paramétrage et le partager avec vos amis ou collègues via une simple URL.

Merci à Laurent pour le partage !


Que vous soyez sous Linux ou Windows, il est parfaitement possible de faire tourner macOS grâce à Docker.

Comment ?

Et bien grâce à ce projet de la boite de sécu Sick Codes qui vous fournit tout… Les images Docker pour Monterey, Big Sur, Catalina…etc ainsi que les lignes de commande qui vont bien pour lancer ces images.

Une fois Docker installé, vous pouvez récupérer les images ici sur le hub de docker puis par exemple lancer la commande suivante pour lancer Monterey :

docker run -it \
--device /dev/kvm \
-p 50922:10022 \
-v /tmp/.X11-unix:/tmp/.X11-unix \
-e "DISPLAY=${DISPLAY:-:0.0}" \
-e GENERATE_UNIQUE=true \
-e MASTER_PLIST_URL='https://raw.githubusercontent.com/sickcodes/osx-serial-generator/master/config-custom.plist' \
sickcodes/docker-osx:monterey

# docker build -t docker-osx --build-arg SHORTNAME=monterey .

Les performances sont excellentes, et vous pourrez l’utiliser pour faire de la recherche en cybersécurité (la connexion avec l’iPhone fonctionnera ainsi que iMessage, le forwarding X11 ou encore le partage de dossiers) ou tout simplement tester un outil ou deux.

Prévoyez quand même +20 GB de disque dur pour stocker la bête.

Sick Codes a également mis en ligne un optimiseur de macOS pour accélérer un peu l’exécution de celui-ci (à utiliser avec prudence)


J’ai beaucoup aimé la série Loki sur Disney+ et si vous ne l’avez pas vu, je vous la recommande.

Dans la série, les gardiens du TVA (Tribunal des Variations Anachroniques) ont un genre de sceptre qui leur permet de désintégrer les anomalies temporelles (Le Time Stick)… C’est-à-dire les gens qui se baladent dans des réalités alternatives à celle à laquelle ils appartiennent.

Très cool ce petit sceptre. Ça m’aurait bien servi ce weekend pour désintégrer quelques relous. Mais en attendant, je vais me consoler avec ce projet de sceptre imprimé en 3D qui détecte les mouvements et fait du son comme dans le film. Ainsi, si vous bossez sur un cosplay de Loki ou d’un des personnages de la série, c’est forcément le truc à avoir.

Le tuto a été mis au point par les frères Ruiz, et toutes les étapes sont décrites ici, avec également le code Python qui va bien. Le montage utilise un Feather M4 et PropMaker FeatherWing programmé avec le langage CircuitPython.

Je trouve le rendu super propre ! On dirait un vrai, même si malheureusement, on ne peut désintégrer personne avec celui-là. Cependant, je suis sûr qu’on peut y ajouter un petit taser.


Vous vous passionnez pour les images satellites et vous aimeriez bien faire un timelapse d’une zone particulière de la planète pour montrer son évolution ?

Et bien avec Streamlit c’est possible. Le principe est simple. Vous sélectionnez une zone sur la carte, vous exportez cette zone dans un fichier json. Vous réimportez ensuite ce json, vous choisissez une collection d’images satellites et vous cliquez sur le bouton « Submit ».

Et voilà, vous aurez un joli GIF animé ou MP4 à télécharger. Je vous laisse regarder les vidéos pour voir ce que ça donne.


Mes gazouillis

📣 En live : Un beau jeudi de Chill & Tech ! https://t.co/tH8cmHiib1 #kbn #twitch
TS2 Terminators 2: Primary Targets. Short Film #kbn https://t.co/JGsnpgDzjw