Aller au contenu
Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Si vous utilisez un VPN de qualité comme Cyberghost, vous avez maintenant accès à tous les catalogues Netflix du monde et surtout le catalogue US qui offre un choix de films et de série beaucoup plus large que ce que nous avons en France.

Mais avec tous ces catalogues à votre portée, il n’est pas simple de s’y retrouver concernant les nouveautés. Mais c’était sans compter sur le site Unogs qui offre un aperçu des dernières nouveautés Netflix pays par pays.

Super pratique si vous avez l’impression d’avoir écumé le catalogue et que vous ne savez plus quoi regarder.

D’une manière générale, je trouve que les nouveautés Netflix, mis à part leurs blockbusters, sont mal mises en avant sur l’application, donc ce site est une aubaine pour les amateurs de séries et de cinéma.

Alors qu’est ce qu’on se regarde ce soir ?


Les cryptos dans le rouge – Simple correction ou Bear Market ?

— En partenariat avec LiteBit. Cet article n’est en aucun cas un conseil en investissement, mais simplement la présentation de concepts techniques liés aux cryptomonnaies —

Si vous suivez un peu le marché des cryptomonnaies ces derniers jours, vous avez sans doute remarqué que tout ou presque est dans le rouge. Le Bitcoin bien sûr, mais également tous les Altcoins qui suivent le mouvement. Dans la nuit de vendredi à samedi dernier, le BTC a même perdu 20% de sa valeur (soit 10 000 dollars), ce qui a dû accentuer encore plus le stress des petits porteurs.

À l’heure où j’écris ces lignes, l’index Fear & Greed est d’ailleurs au plus bas… En mode « Extreme Fear », c’est à dire « Peur extrême ». Cela veut dire que les gens perdent confiance dans le marché des cryptomonnaies et revendent pour mettre leur investissement ailleurs.

Les raisons de cette chute sont un peu floues. Certaines parlent du nouveau variant Covid, Omicron, qui menace à nouveau l’économie ainsi que l’anticipation d’une politique monétaire américaine plus agressive. D’autres estiment que cette chute est liée à l’arrivée d’une répression réglementaire sur les cryptomonnaies ou à certains gros investisseurs qui ont tiré à boulets rouges sur les cryptomonnaies dans leurs dernières déclarations.

Bref, vous l’aurez compris, le marché a peur et donc se rétracte un peu. D’autres au contraire, croient fermement aux fondamentaux des cryptomonnaies et ne voient dans cette baisse, qu’un black friday géant pour en racheter encore plus.

Mais la question à se poser est la suivante : S’agit-il d’un simple dip (plongeon) du court des crypto ou l’arrivée du bear market, c’est-à-dire une longue période de sommeil pour les cryptomonnaies comme celle que nous avons connue fin 20217 ?

Un dip ?

Un dip, c’est un plongeon. Quand on suit le cours d’une crypto, on peut voir ces petits creux chaque jour et toutes les semaines ou tous les mois, il y a un plus grand creux qu’on appelle correction ou crash. Celui-ci peut-être plus ou moins important, d’une simple correction à une vraie dégringolade, franchissant plusieurs zones de support. On reste quand même dans des baisses inférieures à 20%

On entend souvent les acheteurs de crypto dire « Buying the dips », c’est-à-dire « Acheter les plongeons ». L’idée ici c’est d’acheter un crypto actif progressivement durant sa baisse ou après que sont prix se soit stabilisé sur une zone de support. Pour ensuite pouvoir le revendre lorsque le prix remontera ou retrouvera son niveau d’avant.

Cette stratégie consiste donc à acheter lorsque le prix est inférieur au dernier sommet.

Un bear market ?

Un bear market qu’on appelle également un marché baissier se définit en général par une baisse de plus de 20% par rapport aux précédents « top ». La cause habituelle d’un marché baissier est la peur ou l’incertitude des investisseurs liée à différents facteurs extérieurs comme la pandémie, le prix du pétrole, la spéculation…etc. Les raisons sont vraiment trop diverses pour lier l’arrivée d’un bear market à une cause unique.

Une distinction importante entre un marché haussier (bull market) et un marché baissier, c’est que le marché haussier a tendance à repousser sans cesse de nouveaux sommets historiques. Alors qu’un marché baissier et plutôt un processus de baisse assez long (on parle alors de rallye baissier) qui est entrecoupé de hausses temporaires.

Une stratégie d’investissement qu’appliquent certains lors d’un bear market est tout simplement de penser au long terme. En effet, lorsque les actions plongent et semblent devoir continuer à baisser indéfiniment, le premier réflexe et de revendre avant que ça n’empire. Mais certains investisseurs arrivent à mettre leurs émotions de côté et n’achètent que des actions qu’ils veulent conserver à long terme, donc avec de bons fondamentaux.

Est-on en dip ou bear market ? Le bull market s’étendra-t-il en 2022 ?

Personne n’a la réponse à ces questions.

-20% sur le Bitcoin au moment où j’écris ces lignes, c’est la limite entre le dip et le Bear Market et seul l’avenir nous dira si ça va plonger plus ou remonter.

Jusqu’à présent, le cycle complet du Bitcoin (bear + bull market) durait 4 ans environ, avec les plus fortes hausses concentrées juste après le halving du Bitcoin. Mais de nouveaux (gros) investisseurs sont rentrés dans le game et ont moins peur. Ils ont donc plus tendance à accumuler qu’à revendre tout à la moindre mauvaise nouvelle.

Jusqu’au printemps 2017, le marché de la crypto était dominé à 90% par le Bitcoin. Mais cela a changé, notamment avec Ethereum et les autres altcoins qui ont pris jusqu’à 60% du marché, le Bitcoin n’étant qu’à 40%.

Et comme le halving qui impulsait le marché est quelque chose de propre au Bitcoin, cela a moins d’importance maintenant et le fameux cycle des 4 ans est en train, d’après les spécialistes, de se rallonger pour se rapprocher des marchés traditionnels de la finance.

D’après le spécialiste Benjamin Cowen, en mesurant le temps écoulé entre la réduction de moitié et le sommet du marché haussier, il constate que le cycle de 2017 a duré 35 % de plus que celui de 2013. Le récent sommet historique de novembre 2021 rend déjà le cycle actuel plus long que le précédent et pourrait se prolonger bien au-delà de 2022 d’après son analyse. Je vous invite à lire cet article sur le fameux cycle des 4 ans pour plus d’infos.

Bref, à moins que vous ayez une boule de cristal, difficile de savoir si le cours de ces derniers jours n’est qu’une correction ou l’entrée dans un marché baissier, mais certains spécialistes semblent penser que la fin du bull market n’est pas encore arrivée.

Alors que faut-il faire ?

N’étant pas trader ou conseiller financier, je me garderai bien de vous donner le moindre conseil, mais sachez que si vous décidez d’acheter parce que le « Bitcoin est en solde » ou parce que vous voulez investir dans des projets sérieux lors du bear market, vous pouvez utiliser sans souci la plateforme Litebit.

Litebit est l’une des premières plateformes dédiées aux cryptomonnaies qui a vu le jour en Europe. En place depuis 2013, c’est un broker qui propose un choix de 47 cryptomonnaies à de bons tarifs. Litebit conviendra bien aux Français puisque la plateforme est disponible dans la langue de Molière et respecte parfaitement le cadre légal européen.

Si vous êtes résident français, que vous vous inscrivez et confirmez votre compte Litebit, vous pourrez recevoir 20 crédits LiteBit d’une valeur de 20€ sur votre compte afin de commencer à utiliser la plateforme.

Notez qu’il peut se passer plusieurs jours entre la validation de votre compte et l’arrivée des crédits sur Litebit. Il suffit d’être patient.

Je vous explique tout dans la vidéo ci-dessous et mon article à ce sujet.

Vous le savez si vous me suivez sur les réseaux, cette semaine, j’ai eu le plaisir de me rendre à Las Vegas pour assister à la grande messe d’AWS (Amazon).

Beaucoup de nouveautés dans une offre déjà foisonnante alors j’ai décidé de faire un focus sur ce qui m’intéressait le plus. Ainsi, parmi les annonces de ces quelques jours, celle concernant CodeGuru a retenu mon attention. D’autres articles feront suite à celui-ci.

Mais avant de vous en parler, j’aimerais vous expliquer ce qu’est CodeGuru si vous ne connaissez pas. Il s’agit d’un outil pour les développeurs qui utilise du machine learning pour proposer des axes d’amélioration sur votre code en Python ou Java.

Ainsi CodeGuru (Profiler) est ainsi capable d’identifier les lignes de code qui alourdissent le programme et de proposer des recommandations, dans un seul et unique but : améliorer la qualité de ce dernier et donc les performances de vos applications.

Grâce à son apprentissage machine en continu, CodeGuru (Reviewer) est également capable d’identifier des failles de sécurité, des fuites de ressources, des entrées incorrectes, des bugs critiques ou encore un éloignement des bonnes pratiques de sécurité d’AWS. Toutes ces choses qui en règle générale sont complexes à trouver en phase de développement.

C’est d’ailleurs sur cette partie Reviewer que CodeGuru s’illustre une nouvelle fois. Vous le savez, car j’en parle souvent, il y a régulièrement des fuites de données sur des projets à cause d’une mauvaise gestion des secrets tels que les mots de passe, les clés API, les informations d’identification, clés SSH…etc.

Il n’est pas que les développeurs code en dur dans des variables certaines de ces valeurs et lorsque le fichier qui contient ces valeurs se retrouve sur un dépôt, accessible à tous, ça devient vite une catastrophe en termes de sécurité.

Pour remédier à cela, AWS a mis au point un « détecteur de secrets » au sein de CodeGuru Reviewer. Cet outil respecte la même philosophie, à savoir accompagner les développeurs dans l’amélioration de leur code. Cette nouvelle fonctionnalité utilise du machine learning comme le reste, pour identifier les secrets inscrits en dur dans votre code et vous alerte lorsque que des « secrets » sont détectés dans le code source, la documentation ou les fichiers de config.

Lorsqu’un secret est découvert, CodeGuru Reviewer suggère une correction pour le protéger à l’aide d’AWS Secret Manager, son gestionnaire sécurisé de mots de passe.

Cette nouveauté est sans surcoût et prend en charge un tas de fournisseurs d’API comme AWS, Atlassian, Datadog, Databricks, GitHub, Hubspot, Mailchimp, Salesforce, SendGrid, Shopify, Slack, Stripe, Tableau, Telegram et Twilio.

Ainsi, plus d’excuse pour ne pas correctement protéger vos secrets.

En savoir plus.


Si vous êtes Linuxien et que vous aimez les livres audio, j’ai un bon petit soft à vous recommander. Il s’agit de Cozy, un lecteur dédié aux audiobooks qui apporte pas mal de confort.

Déjà, au niveau la présentation, vous verrez tous vos livres audios classés par auteur, nom ou par date d’ajout. Cozy supporte de nombreux formats sans DRM (MP3, M4a…etc).

Ensuite, au niveau de la lecture, pour vous lire votre livre en accéléré mais surtout, vous pouvez mettre un minuteur pour stopper la lecture au bout de X minutes ou à la fin d’un chapitre. Pratique pour ne pas se laisser embarquer dans une histoire sans fin. Mais surtout, si c’est le soir avant de vous endormir, vous pouvez également programmer la mise en veille ou l’extinction de votre PC.

Un mode offline permet également de conserver une copie du livre audio en cours, ce qui est pratique si vous stocker vos livres sur un disque réseaux (genre votre NAS).

Par contre, dommage, il y avait une version pour macOS mais elle n’est pas maintenue à jour par manque de moyens. Donc si vous avez des compétences sur macOS, prenez contact avec les porteurs du projet Cozy pour proposer une version pour les ordinateur Apple.

Cozy est dispo sur un tas de distrib Linux ici et vous pouvez aussi l’installer directement en passant par Flathub.


Vous voulez partager des fichiers entre 2 appareils que ce soit un smartphone ou un PC Linux / Windows, mais vous n’avez pas grand-chose sous la main.

Alors bien sûr il y a ShareDrop que vous avez découvert ici, mais ShareDrop nécessite d’avoir Internet. Car oui, la solution que je vous propose vous permet de partager des fichiers entre appareils connectés sur le même réseau Wifi, mais même si vous n’avez pas de Wifi et pas Internet, vous pourrez quand même y arriver avec le partage de connexion (hotspot) de votre smartphone.

Il vous suffit d’installer Sharik sur l’ordinateur ou le smartphone qui doit expédier le fichier puis de le recevoir sur l’autre appareil, soit avec une autre application Sharik, soit directement en entrant l’URL communiquée par l’outil dans un navigateur. Ainsi, vous pouvez partager des images, des fichiers, des applications installées ou simplement du texte.

Et voilà. C’est hyper simple, l’outil est dispo dans toutes les langues, sur tous les OS (sauf macOS, qui n’est pas dispo encore, mais osef puisqu’on peut quand même recevoir des trucs si on le souhaite).

Sharik est entièrement gratuit, open source et vous pourrez y contribuer en vous rendant sur sa page Github.

Vous pouvez télécharger Sharik pour :


Vous vous souvenez de Cloud9 qui permettait d’avoir un IDE (environnement de dev) dans le navigateur pour coder depuis n’importe où ?

Et bien même si le service a été absorbé par Amazon, je ne l’ai pas oublié.

Alors je vous laisse imaginer mon plaisir lorsque j’ai découvert VSCode.dev qui n’est ni plus ni moins qu’un portage de Visual Studio Code dans le navigateur.

Alors bien sûr, on est à des années-lumière de Cloud9 puisqu’on ne peut pas lancer le code pour le débugger. On est là, face à un simple éditeur, mais comme les navigateurs récents supportent l’API File System Access, il est possible d’accéder à vos fichiers locaux depuis le browser.

Ainsi, avec VSCode.dev vous pourrez par exemple visualiser et éditer des fichiers locaux, prendre des notes en markdown, créer des app full HTML, JS, CSS côté client en utilisant les outils de debug du navigateur pour votre débogage. Il est même possible d’ouvrir des dépôts Git directement depuis l’éditeur.

VSCode.dev est ainsi parfaitement adapté pour éditer du code sur des machines peu performantes ou qui ne font pas tourner VSCode comme les Chromebook ou les iPad.

À découvrir ici.


Mes gazouillis

Les cryptos dans le rouge – Simple correction ou Bear Market ? https://t.co/fq1Az2jg5A #kbn
⚡️ Si vous cherchez un #emploi dans la tech, il y a de nouveaux #jobs sur https://t.co/KFFgnnIajK ! Ne manquez… https://t.co/FpRLDqt0zm