Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

Mis au point par l'Université de Tartu en Estonie, Thonny est un IDE (environnement de développement) minimaliste qui permet d'apprendre le Python.

Conçu pour les débutants, cet outil intègre son propre interpréteur Python 3.6 (mais vous pouvez aussi utiliser le vôtre), et offre des fonctionnalités plutôt sympas quand on est dans un processus d'apprentissage.

Par exemple, il est possible de visualiser la valeur des variables, d'avoir de la complétion de code, de le debugger, d'ouvrir vos fonctions individuellement dans de nouvelles fenêtres, de détecter facilement les erreurs de syntaxe et bien d'autres choses.

Disponible sous Windows, macOS et Linux, Thonny est destiné à tous ceux qui veulent apprendre ou enseigner le Python, mais qui ne veulent pas sortir l'artillerie lourde. Ici, il suffit de Thonny et d'un bon tuto / mooc et c'est parti !

Si Thonny vous intéresse, vous trouverez toutes les infos ici.


Il m'arrive parfois d'utiliser Google Images et depuis quelques jour, le bouton "view image" qui permettait d'avoir un accès direct à l'image a disparu pour une raison inconnue.

Certaines pensent que cela est dû au partenariat commercial que Google a conclu avec Getty Images.

En effet, un bouton "View Image" sur Google ça a de quoi stresser les ayants droit de la photographie. Donc j'imagine que pour les calmer, Google a décidé sagement d'enlever ce petit bouton, sachant qu'en faisant un clic droit sur n'importe quelle image affichée via Google Images, vous pouvez toujours l'enregistrer ou l'ouvrir dans un onglet de votre navigateur.

Autrement dit, ce bouton ne servait à rien à l'origine. Et l'enlever n'apporte rien non plus. Donc au final, cette décision politique n'a pas vraiment de conséquences. Surtout qu'il y a maintenant des extensions pour Chrome et Firefox qui permettent de restaurer l'existence de ce bouton "View Image" sur Google Images, comme si, il ne vous avait jamais quitté.

Et pour les plus équipés, le script Greasmonkey / Tampermonkey est dispo ici.

C'est beau la technologie.


Synology DS218J NAS 2 Baies

promos

NAS polyvalent d’entrée de gamme à deux baies pour un stockage cloud domestique et personnel

184,80 € soit 21% de réduction

Un NAS 2 baies d’entrée de gamme polyvalent pour le stockage en cloud domestique et personnel
Lecture de plus de 113 Mo / s, écriture de 112 Mo / s
Processeur dual-core avec moteur de cryptage matériel
Accès partout avec des applications mobiles compatibles iOS / Android / Windows
Un serveur multimédia intégré prenant en charge le streaming multimédia

En Savoir +



Ça faisait un petit moment que je n’avais pas posté un court métrage ici et je viens d’en découvrir un de science-fiction plutôt sympa.

Baptisé FTL pour « Faster Than Light » (Plus rapide que la lumière), ce film d’Adam Stern et d’Artifex Studios raconte l’histoire d’un astronaute qui tester le premier vaisseau spatial capable d’aller plus vite que la lumière.

Évidemment, à un moment, ça se met à déconner un peu…


À découvrir

Code.org, qui s'est donné pour mission de démocratiser l'apprentissage du code, surtout auprès des jeunes, a mis en ligne sur YouTube une série de vidéos (en anglais, mais sous-titrées en FR) plutôt intéressantes.

Introduite par Bill Gates, cette série baptisée "How Computers Work" permet d'apprendre et de comprendre comment fonctionnent les ordinateurs. La logique binaire, les entrées et sorties mémoire, le CPU, les circuits…Etc.

C'est à mon sens un bon support pour apprendre aux plus jeunes comment ça fonctionne vraiment et ne pas simplement les laisser végéter dans leur position d'utilisateur / consommateur.


En matière de Wiki, jusqu'à présent à part MediaWiki et Dokuwiki, difficile d'en trouver un qui soit sympa à utiliser et qui tienne la route. Le Wiki est un sujet complexe. 😉

Toutefois, un outsider est arrivé et il s'appelle Wiki.js.

Utilisant NodeJS, MongoDB et Git pour se synchroniser, Wiki.JS est plein de surprises.

Premièrement, il a été conçu pour consommer très peu de ressources système et conviendra très bien à un petit serveur.

Wiki.js sait aussi gérer l'édition nativement au format Markdown ce qui est maintenant la moindre des choses, et se synchronise avec le repo Git de votre choix. Les contenus ne sont donc pas conservés en base, mais en local ou sur un git, donc pour l'exploiter ensuite afin de générer des PDF, des sites web ou autres choses, ce n'est plus un souci.

Niveau connecteurs, Wiki.js peut se brancher sur n'importe quel fournisseur d'authentification externe comme Microsoft Account, Google ID, Facebook, Github ou votre serveur LDAP.

Au-delà de l'édition wiki qui se fait via une interface web agréable, la bibliothèque de médias est plutôt bien fichue, car elle permet d'organiser vos médias par dossier et par tags. 

Et le moteur de recherche, en plus de répondre vite aux demandes des utilisateurs, saura ressortir un historique et fera même des propositions de recherches possibles en rapport avec ce que vous avez entré.

Et bien sûr, le meilleur pour la fin, il est totalement open source.

Bref, je l'ai trouvé plutôt bien fichu et agréable à utiliser, ce qui, quand on rédige de la documentation bien reloue, n'est pas quelque chose qu'il faut négliger.

Si ce Wiki vous intéresse, vous trouverez toutes les infos ici ainsi qu'une démo ici.


Mes gazouillis

Le RGPD expliqué ligne par ligne (articles 1 à 23) https://t.co/DYM1jt9O95 Bravo @reesmarc #kbn
airtap/airtap: Test your JavaScript in 800+ browsers. https://t.co/kelZQ4gIlx #kbn