Aller au contenu
Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Si vous avez encore un vieux PC sous Windows Vista qui prend la poussière dans un coin, ne le jetez pas tout de suite ! En effet, grâce à Windows Vista Extended Kernel, vous allez pouvoir lui donner un coup de jeune et profiter des logiciels récents normalement incompatibles.

Développé par le créateur de Supermium, un navigateur Chromium optimisé pour les anciens Windows, cet outil d’optimisation système est une véritable cure de jouvence pour votre machine vintage. En mettant à jour les fichiers important de ce système sorti en 2007, notamment les DLL, il lui permet de faire tourner des applications récentes comme Firefox, OBS Studio ou encore Chromium.

L’avantage, c’est que vous pourrez conserver votre bonne vieille installation et vos habitudes. Et vous n’aurez pas besoin de formater ou de changer d’OS, mais juste d’installer cet add-on et le tour sera joué. Comme ça, votre vieille bécane sera parée pour surfer sur le web, sans galérer avec des certificats expirés ou des technologies obsolètes.

Bien sûr, on ne parle pas de performances de haut vol, hein… N’espérez pas faire tourner les derniers jeux AAA du moment ou faire du montage vidéo 4K. Mais pour une utilisation bureautique et multimédia de base, ça fera largement l’affaire. C’est toujours ça de pris !

Bien sûr, niveau sécurité, c’est pas forcement le pied, donc soyez quand même trèèèès prudent. Notez aussi qu’il existe d’autres solutions beaucoup plus pertinente pour upgrader un PC vieillissant, comme installer une distribution Linux légère. Mais si vous tenez à rester sous Windows et que vous avez un faible pour Vista, y’a cet outil.

Vous pouvez télécharger Windows Vista Extended Kernel sur le site de l’auteur.

Allez, je vous laisse, j’ai un Pentium 4 qui m’attend pour une petite LAN de Quake 3 Arena à l’ancienne.

Bah quoi ?


— Article rédigé par l’ami Remouk (DansTonChat) – Merci à lui —

The Land Beneath Us : derrière ce nom bizarre se cache une belle petite surprise pour les fans de dungeon-crawler en tour par tour, un roguelite à la progression bien dosée, un gameplay tactique avec pas mal d’originalité. Je vous en dis plus… Ci-dessous ! 😉

Tout commence après une intro un peu chelou, dont l’ambiance guillerette et cartoon contraste complètement avec le jeu : on est dans bas-fonds d’un univers cybernétique, informatique, à base de gros pixels et d’effets de lumières/3D super jolis, de glitchs visuels et de musique électronique posant une atmosphère intrigante.

En vue de dessus, on déplace notre robot case par case. Chaque mouvement ou attaque, c’est un tour de jeu : les ennemis agiront en même temps, comme dans ce bon vieux NetHack… On utilise surtout haut, bas, gauche, droite, pour se mouvoir mais aussi pour donner des coups. Sympa : on choisi une arme par direction ! À nous de créer des synergies et essayer de faire face à toutes les situations.

À cela s’ajoute quelques mécaniques bienvenues : des améliorations d’armes, des reliques qui nous ajoutent ou améliorent nos compétences, une téléportation, mais aussi des combos à base de « puces » électroniques ! En gros, des pouvoirs qui seront lancés après avoir effectué un certain enchainement de mouvement. En prévoyant bien son coup, ça peut être dévastateur ou salvateur, bref, c’est cool. 🙂

Qui dit roguelite, dit progression entre chaque partie. Là-dessus c’est bien dosé, on débloque régulièrement des éléments qui nous offrent de nouvelles possibilités, nous permettent d’aller plus loin, ou nous facilitent carrément la vie (skills, emplacements d’inventaire, + de choix dans le loot…). Bien sûr, une fois le jeu « terminé », on peut continuer mais en ajoutant des handicaps ; pour finir le jeu à 100% il va falloir être bon !

Je ne vais pas parler du scénario, car honnêtement, je n’ai rien compris (je pense que c’est dû à la traduction française, parce que vraiment, c’était pas clair…), mais l’ambiance qui s’en dégage est super sympa, un truc un peu dark genre purgatoire, mélangé à des personnages assez rigolos… Et une histoire de révolte. 🤷

Niveau technique, si vous appréciez le genre comme moi, vous allez kiffer. 🙂 C’est très joli, très lisible et clair malgré de (très) gros pixels parfois. L’atmosphère est superbe. Le seul truc un peu relou, c’est que quand on choisi une arme, on ne peut pas voir en même temps les armes qu’on a déjà… À part ça c’est bien foutu, tant qu’on prend le temps de peser le choix de nos actions (une erreur peut s’avérer fatale).

J’ai vraiment passé un super moment, c’est un jeu prenant et assez « reposant », en dehors de certains combats tendus. Les runs durent environ 30-45 minutes, on se surprend à les enchaîner pour découvrir le monde suivant, pour débloquer des capacités, des puces, ou tenter une nouvelle approche au niveau des pouvoirs / armes.

Pour environ 15€ vous pouvez foncer ! Une démo est disponible sur les différentes plate-formes, je vous invite à vous faire votre propre avis, en espérant que vous passerez un bon moment à collecter des âmes dans ce donjon tactique ! 🤖

Retrouver The Land Beneath Us sur PC (Steam)Nintendo SwitchPlaystationXbox


i ça vous saoule de devoir répéter inlassablement votre mot de passe wifi à tous vos invités, il existe une solution simple et sécurisée pour partager votre clé wifi sans prise de tête : Wificard.io

Fini les post-its gribouillés collés sur le frigo ou les SMS interminables pour redonner le code wifi à chaque nouvel arrivant. Avec Wificard.io, vous allez pouvoir partager vos accès réseau en un clin d’oeil. Il vous suffit d’entrer le nom de votre SSID et le mot de passe associé, de choisir la langue et hop, le tour est joué !

L’outil génèrera alors automatiquement un joli QR code personnalisé.

Vos invités ou collaborateurs n’ont plus qu’à scanner ce QR code avec leur smartphone pour se connecter illico au réseau, sans même avoir à entrer le mot de passe. Pratique, non ?

Cerise sur le gâteau, l’outil fonctionne entièrement en local. Aucune information n’est envoyée sur le net, vous gardez le contrôle total sur vos données. C’est simple, gratuit, et ça marche sur tous les appareils. Que demander de plus ?

Alors la prochaine fois qu’on vous demande le code wifi, dirigez donc vos invités vers votre QR code Wificard.io. En un flash, tout le monde sera connecté sans même connaître votre mot de passe. De quoi libérer de la bande passante dans votre cerveau pour des choses plus essentielles ! Par contre, si une équipe de télévision vient faire un reportage chez vous, pensez à retirer la Wifi Card du tableau en liège derrière vous, sinon tout le monde va se moquer.


Vous cherchez une alternative aux claviers Android traditionnels qui soit à la fois open-source et respectueuse de votre vie privée ? Ne cherchez plus, FlorisBoard est là !

Ce nouveau venu dans l’univers des claviers Android est actuellement en version bêta, mais il est assez stable et il a déjà tout pour plaire aux utilisateurs soucieux de leur confidentialité. Avec ce soft, vous pouvez dire adieu aux trackers indiscrets et aux permissions douteuses puisque ce clavier a été conçu dès le départ avec la protection des données en tête. Ainsi, vos habitudes de saisie restent sur votre appareil, en toute sécurité.

Mais la vie privée n’est pas le seul atout de FlorisBoard. Il propose également une saisie intuitive et fluide, avec une disposition des touches optimisée pour le confort de frappe. Les fonctionnalités sont plutôt cools comme le :

  • le gestionnaire de presse-papiers intégré et l’historique
  • la prise en charge intégrée des extensions (en cours d’évolution)
  • et le clavier Emoji

Et vous apprécierez également les options de personnalisation pour changer les couleurs, les thèmes, la taille et la forme des touches selon vos goûts.

Bref, si vous êtes curieux d’en savoir plus ou de tester FlorisBoard par vous-même, n’hésitez pas à consulter le dépôt GitHub du projet ainsi que le site officiel.


Si vous avez envie de partager une session de votre terminal avec des collègues ou votre communauté ou tout simplement enregistrer vos lignes de commandes pour pouvoir les rejouer plus tard, j’ai ce qu’il vous faut. Cela s’appelle Terminalizer, et c’est un outil en ligne de commande qui va changer votre façon de collaborer et d’apprendre.

Avec Terminalizer, vous pouvez facilement capturer tout ce qui se passe dans votre terminal et générer un GIF animé ou un lien web pour le partager en un clic. Super pratique pour montrer en temps réel à un collègue comment résoudre un problème, archiver vos sessions pour documenter votre travail ou tout simplement faire de la doc. Les possibilités sont infinies !

L’un des gros points forts de Terminalizer, c’est qu’il est cross-platform. Que vous soyez sur Linux, Windows ou MacOS, vous pouvez l’installer et l’utiliser en toute simplicité. D’ailleurs, pour l’installer, rien de plus simple. Il vous suffit d’avoir Node.js sur votre machine, puis de lancer

npm install -g terminalizer

et le tour est joué !

Une fois installé, lancez une nouvelle session avec

terminalizer record mavideo

et tout ce que vous ferez dans votre terminal sera alors enregistré. Une fois que vous avez terminé, vous pourrez alors rejouer la session avec

terminalizer play mavideo

l’éditer si besoin, puis générée un rendu avec

terminalizer render mavideo

pour avoir le fameux GIF qui va bien.

C’est également un outil hautement configurable qui vous permet de personnaliser chaque aspect de vos enregistrements. Vous pouvez ainsi choisir la police, la taille du texte, les couleurs, ajouter une image de fond, un titre… Bref, donner vie à vos sessions de terminal comme jamais. Vous pouvez même choisir d’ajuster la vitesse, de couper certaines parties, d’ajouter des délaies entre les commandes, etc.

Terminalizer propose aussi des templates pour rendre vos GIF encore plus attractifs. Vous pourrez choisir entre différents styles de fenêtres, de la classique fenêtre de terminal à des frames plus originales. Bref, de quoi donner un style vraiment pro à vos enregistrements sans aucune compétence en graphisme.

Côté partage, c’est également un jeu d’enfant. En plus de pouvoir générer un GIF animé, Terminalizer vous permet de générer un lien pour partager votre session avec qui vous voulez. Pour cela, utilisez la commande

terminalizer share mavideo

Et hop, votre session sera uploadée sur leurs serveurs, et vous obtiendrez un lien que vous pourrez partager. Les personnes qui l’ouvriront verront alors votre session se jouer dans leur navigateur. Génial pour montrer votre travail au plus grand nombre !

Bref, c’est un incontournable pour tous ceux qui passent leurs journées sur un terminal.

A découvrir ici !

Happy recording !