Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Korben Upgrade your mind

En ce début de rentrée, l’équipementier Logitech a mis à jour sa gamme Logi en proposant 2 nouveaux produits haut de gamme : La souris sans fil MX Master 3 et le clavier sans fil MX Keys.

Cette souris MX Master 3 offre 2 molettes et se destine à clairement à un public avancé qui recherche du confort et de la rapidité. Sa forme permet, sans avoir à bouger la main, d’utiliser chaque molette avec le pouce et l’index et son capteur Darkfield d’une précision de 4 000 PPP offre un suivi précis sur n’importe quelle surface, y compris le verre.

Sa molette MagSpeed Wheel est la plus rapide du marché, grâce à un système d’électro-aimant permettant de faire abstraction de toute pièce mécanique. Ainsi, les performances sont au rendez-vous et le scroll se fait sans effort, jusqu’à 1 000 lignes scrollées par seconde (selon vos réglages).

Connectable en Bluetooth ou via la clé USB fournie, elle se recharge en USB-C grâce à une batterie qui lui offre environ 70 jours d’autonomie. Logitech propose aussi un outil compagnon qui permet de disposer de différents réglages en fonction de vos applications (Photoshop, Premiere, Final Cut, Chrome, Safari, Excel, PowerPoint, Word…etc.) mais aussi de la connecter à plusieurs appareils (ordi, tablette, smartphone).

Pour ce qui est du clavier MX Keys, lui aussi sans fil (Bluetooth ou avec le récepteur USB), il a la faculté de se rétroéclairer automatiquement à l’approche des mains. La frappe est agréable, les touches sont réactives et vous pouvez connecter votre clavier sur 3 appareils différents, ce qui permet de l’utiliser avec votre ordinateur, votre tablette ou encore votre smartphone.

L’autonomie est de 10 jours avec le rétroéclairage adaptatif ou 5 mois sans rétroéclairage et la recharge se fait via l’USB-C. Comme pour la souris MX Master 3, le logiciel compagnon permet d’attribuer des réglages différents selon les applications que vous utilisez (Easy Switch).

Il y a quelques jours, Logitech a ouvert les portes de son bureau de Recherche et Développement à Lausanne (Suisse) à l’ami Jérôme de Nowtech, où il a pu découvrir ces nouveaux produits, donc certaines parties comme la molette sont fabriquées en Suisse, mais aussi des protos comme celui-ci.

Vraiment intéressant. Je vous invite à regarder sa vidéo ici :


Salut les gamers !

Cet article est le premier d’une série qui va vous tenir en haleine ce début de rentrée scolaire. En effet, chaque vendredi (et durant 10 semaines) je vais vous présenter un FPS différent. Parfait pour occuper vos week-ends et combler ce manque que vous avez ressenti après le défilé militaire du 14 juillet 😉

Si vous ne le savez pas encore, un FPS (First-Person-Shooter) est un jeu de tir à la première personne. En gros, vous êtes à la place du personnage et vous tirez sur tout ce qui bouge (ou presque), le tout avec une dose de savoir-faire assez variable. Le style a été rendu célèbre ces dernières décennies avec des jeux comme Counter Strike, Doom, Wolfenstein, Half-Life, Far Cry ou encore Portal et Call of Duty.

Particularités de ma sélection : ses FPS se jouent via navigateurs, ne demandent aucune installation de client quelconque et sont gratuits (même si certains proposent des options payantes, elles ne sont pas obligatoires pour évoluer dans le jeu). Vous lancez le jeu, vous désactivez éventuellement votre bloqueur de pubs, vous configurez vos touches et vous pouvez commencer à tout dézinguer !

Alors oui je sais, il en existe beaucoup plus que 10, mais cette série va refléter mes choix perso. Et je ferai peut-être une mégaliste par la suite avec ceux dont j’aurai parlé plus toutes vos propositions en commentaires, je suis sûr que vous en connaissez beaucoup d’autres !

À tout seigneur tout honneur pour ce premier numéro, avec un FPS dont le nom est devenu légendaire, le grand-père de la famille, j’ai nommé … Wolfenstein 3D.

C’est un énorme classique du genre dont la toute première version est sortie en 1992 sur MS-DOS (c’est pour dire !) et que tout le monde doit tester au moins une fois dans sa vie de gamer. L’oeuvre originale a été un succès énorme avec plus de 200 000 copies vendues la première année.

Wolfenstein 3D en jeu

Vous y incarnez B.J. Blazkowicz, un espion allié qui tente d’échapper à un régiment de nazis. Votre mission est de nettoyer les 6 niveaux du château Wolfenstein et d’éliminer tous vos ennemis jusqu’à atteindre le Führer lui-même. Reste à lui mettre la tête au carré et la victoire est à vous !

Les niveaux sont complétés en atteignant un ascenseur qui mène au niveau suivant. Et pour y parvenir, vous devrez éliminer des gardes, des chiens et d’autres ennemis tout en conservant des réserves de munitions et un minimum de vie. D’ailleurs des vies vous en avez 3 pour commencer (vous valez donc le tiers d’un chat, pas glorieux hein?), mais il est possible d’en gagner d’autres chaque 40 000 points ou lorsque vous trouvez un bonus spécial au fil de votre aventure.

Couché le chien, pas bouger !

Indémodable si vous êtes fan de retrogaming, par contre niveau gameplay ça reste assez basique. Il suffit de visiter toutes les pièces du château une par une, donc soyez méthodique et n’utilisez pas vos munitions pour rien. Oui c’est difficile de ne pas buter une plante ou l’autre, mais soyez fort 😉

Allez finissez moi ça et rendez-vous la semaine prochaine pour l’épisode 2 !

Petit rappel d’utilité publique : l’abus de FPS est dangereux pour la santé.


Si l’envie vous prend de faire transiter l’ensemble du trafic d’une machine au travers du réseau Tor, ce n’est pas la peine de vous prendre la tête.

À l’aide du script Perl nommé Nipe, vous ferez de Tor votre passerelle par défaut pour toutes vos activités en ligne. Pratique pour dédier un Raspberry Pi ou une vieille machine à vos activités anonymes (et légales bien sûr).

Pour mettre en place Nipe, voici comment faire :

git clone https://github.com/GouveaHeitor/nipe
cd nipe
cpan install Switch JSON LWP::UserAgent
perl nipe.pl install

Actuellement Nipe fonctionne uniquement en IPv4, mais le support de l’IPv6 est prévu sur la roadmap.

Vous trouverez plus d’info ici.


Amazon Fire TV

29,99 € au lieu de 39,99 €

Avec Fire TV Stick Basic Edition, accédez facilement au contenu de Prime Video, Netflix et à plus de 4 000 applis et jeux. Des frais supplémentaires peuvent s’appliquer pour regarder du contenu, utiliser des applis ou jouer à des jeux. De plus, accédez à des millions de sites Web tels que YouTube, Facebook et Reddit grâce à des navigateurs comme Silk et Firefox.

Fire TV Stick Basic Edition est livré avec une télécommande vous permettant de contrôler et lire facilement tout le contenu que vous voulez.

En savoir+


À découvrir

Article sponsorisé par Laou

Est-ce que je fais vraiment le boulot que j’aime ? Ma qualité de vie dans cette grosse ville bruyante, polluée, chère … est-elle vraiment la meilleure ? Est-ce que ce village de campagne est le lieu le plus propice pour préparer mes enfants au futur ?

Nous sommes nombreux à nous être posé ce genre de questions à un moment ou un autre, moi le premier puisque j’ai quitté le stress parisien pour Clermont il y a quelques années (bonheur !). Et quand on travaille dans le digital et la tech (les domaines de prédilection de la société) c’est encore plus simple dans le sens ou il y a parfois moins d’obligations géographiques d’un point de vue pro.

Source : Blog Laou

Mais même si vous avez décidé de changer de région et/ou de dénicher le job de vos rêves … franchir le pas n’est pas toujours simple. Quelles démarches accomplir ? Par quoi commencer ? Est-ce que je dois focaliser d’abord sur le travail ou sur le lieu ? C’est là où Laou entre en jeu. Non seulement pour faciliter vos démarches, vous accompagner dans le processus de recrutement, etc … mais surtout pour activer son large réseau.

Un petit entretien téléphonique gratuit d’environ 20 minutes leur permettra de tout savoir sur votre projet de vie. Ensuite ils analysent les opportunités en stock et vous proposent le meilleur compromis en fonction de vos critères.

Le truc quand on cherche ce genre d’infos de son côté c’est que l’on ne connaît pas forcément toutes les villes et villages de France, que l’on ne connaît pas le marché de l’emploi partout, que l’on a du mal à bien comprendre la qualité et le niveau de vie dans sa globalité partout … et que l’on n’a pas le temps d’analyser le pays en entier. Laou permet d’être « agnostique » et ils vous proposeront peut-être des choses auxquelles vous n’auriez pas pensé par vous-mêmes.

Et une fois que vous avez décroché votre nouvel emploi et que vous connaissez votre région d’adoption, le travail de Laou n’est pas terminé pour autant. Ils vont aussi vous aider à trouver un logement, à déménager et si besoin à trouver un job à votre conjoint !

Le concept semble intéresser puisque la société auvergnate (truffade represent !) a été élue meilleure startup HR Tech 2018 à la RMSConf et reçoit une centaine de nouveaux candidats chaque semaine. Comme quoi le sujet en travaille certains et je crois que la tendance ne fera que se confirmer dans les années à venir.


Les versions bureau et mobile de Spotify sont bien sympas pour écouter ses morceaux préférés ou gérer ses playlists mais si vous voulez aller un peu plus loin et disposer de fonctionnalités avancées ou personnaliser votre interface, il n’y a pas grand-chose à se mettre sous la dent dans ces applis originales. C’est un peu le désert.

Cela dit c’est un choix assumé de la part du service suédois qui a décidé de tendre vers la simplification au fil des années. Ils ont ainsi supprimé les applications tierces (en 2015), puis l’intégration des paroles de chansons (2016, depuis ils se sont associés avec Genius), etc. Pour le meilleur ou pour le pire, c’est difficile à dire. Diverses options offertes par le passé manquent à certains alors que d’autres préfèrent le côté simple de la version actuelle. Si vous faites partie du premier groupe … have fun 😉

1. Lofi

Lofi est un petit lecteur Spotify minimaliste et tout simple qui fonctionne en parallèle de Spotify en version bureau. Il est compatible Windows ou macOS.

Son avantage est de prendre très peu de place sur l’écran (un carré de 150 pixels de côté) dans lequel vous accéderez aux commandes de base (play, pause, chanson suivante ou précédente …), la cover de l’album ou une visualisation animée (si vous touchez au GLSL vous pourrez même créer vos propres animations, la classe).

LoFi client Spotify

Ce qui ne gâche rien, le logiciel est gratuit, open source et utilise moins de 100Mo de RAM. Dans le futur il pourrait aussi permettre de jouer des titres en provenance de Soundcloud ou YouTube.

2. Soundbounce

Avec Soundbounce c’est plutôt l’aspect social qui est mis en avant puisqu’il s’agit d’un client collaboratif et synchronisé avec le service musical. Vous allez pouvoir rejoindre des salons publics et thématiques dans lesquels discuter, voter et même partager des titres (via simple glissé-déposé depuis Spotify). Si vous ne trouvez pas votre bonheur, pas de panique, créez directement votre espace perso et partagez-le avec le monde entier ! Mon salon « popotin des fesses » n’a pas eu de succès, je ne comprends pas … le titre était accrocheur pourtant …

soundbounce client Spotify

La recherche Spotify est intégrée ainsi que la prévisualisation des prochains titres et cette fois encore le projet est open source et gratuit. Soundbounce est dispo sur Windows (7 et au delà), macOS (10.7+ minimum) et il y a eu une extension Chrome (morte aujourd’hui) … par contre il vous faudra un compte Premium (l’application s’appuie sur le SDK LibSpotify de Spotify).

Pour la petite histoire, le développeur du projet s’est lancé dans sa création peu de temps après la disparition de Soundrop en 2015.

3. Xpo Music

L’application Xpo Music (ex-Xpotify) existe depuis un moment, mais vient seulement de passer open source il y a quelques semaines. Elle propose une interface assez proche de l’originale, mais épurée de quelques sections (activité de vos amis …) et les informations sont simplement mieux présentées. Niveau personnalisation vous pouvez changer le thème ou la langue par défaut. Rien de fou fou, mais le fait d’avoir réorganisé certaines options et d’avoir supprimé le superflu donne vraiment une autre expérience d’écoute.

Xpo Music pour Spotify

Et pour les fonctionnalités un peu particulières, il est par exemple possible d’épingler une page spécifique pour un accès rapide ou de minimiser l’interface en un petit pop-up qui restera en avant-plan.

Disponible gratuitement sur Windows 10 et supporte l’intégration dans Cortana.

4. Fidelify

2 pré-requis sont nécessaires avant d’utiliser ce client en éternelle version bêta : vous devez posséder Windows ET un compte premium sur Spotify. Je sais la vie est dure, mais il faut en passer par là pour une expérience supérieure (mouarf).

Fidelify Un autre client pour Spotidy

Si vous utilisez Spotify via son application bureau, la musique est filtrée via le mélangeur audio de Windows, processus qui peut affecter légèrement la qualité. Et si vous êtes un vrai audiophile, c’est parfois dérangeant. Du coup Fidelify deviendra votre ami fidèle, car il utilise les protocoles ASIO ou WASAPI (au choix), contournant ainsi le mélangeur de votre ordinateur et vous offrant une expérience sonore plus riche.

La gestion des playlists et le mode offline étaient prévus, mais ne seront sans doute jamais ajoutés. C’est en effet le gros point noir de l’appli, elle n’a plus été tenue à jour depuis 2014.

5. Mopidy

Alors Mopidy est un outil qui va plutôt s’adresser aux geeks parmi vous, ici pas d’interface clinquante et d’installation en 2 clics. Écrit en Python le logiciel va agir comme un serveur et se gérer depuis un terminal à partir duquel vous allez pouvoir ajouter des extensions en plus des possibilités offertes par défaut.

Mopidy en surcouche de Spotify

Cette base justement c’est qu’il est possible de récupérer de la musique depuis votre disque dur ou des radios en streaming. Mais vous pouvez ajouter d’autres services comme Google Play Music, Soundcloud, Last.fm, YouTube ou encore (roulement de tambours) … Spotify. Vous pourrez aussi modifier votre liste de lecture à partir de n’importe quel téléphone, tablette ou ordinateur à l’aide de différents clients Web et MPD.

Contrairement à tous les précédents, il n’est pas dispo pour Windows (à votre tour de morfler), mais pour Linux, Mac OS et même Raspberry Pi.

6. DJay

Envie de mixer vos playlists Spotify ? C’est possible avec l’appli DJay. Vous pourrez y ajouter des titres présents dans votre bibliothèque personnelle ou sur votre compte iTunes. Et je ne parle pas d’une petite appli vite fait, Djay propose tout ce dont un DJ professionnel pourrait avoir besoin … il vous propose même carrément le DJ en question.

Une fonction permet d’activer une IA (Automix) qui sélectionne à votre place des pistes qui vont bien ensemble, les mixe automatiquement et y ajoute divers effets de transitions … à la manière d’un vrai DJ.

Djay est payant en version bureau (Mac et Windows 10, version 1607 mini), Android et Kindle Fire (3€), mais se décline en mode freemium sur iOS (iPhone, iPad et Apple Watch). Oh et il vous faudra bien entendu un compte Spotify Premium, mais le bon plan c’est qu’une période d’essai est offerte pour l’achat du logiciel.

Adieu les DJ des fêtes de village ou du bal des pompiers … bientôt remplacés par une appli qui coûte moitié moins cher à vie que ce qu’ils auraient consommé en alcool sur une seule soirée.

7. Clementine

Clementine est un logiciel libre (licence GPL v3) accessible sous Windows, Android, MacOs, Raspberry Pi et Linux.

Au niveau des services musicaux supportés on va retrouver Spotify (sinon je n’en parlerai pas ici … je suis un génie), Last.fm, Magnatude, Soundcloud, Subsonic, Jamendo … mais aussi des espaces de stockage en ligne (Google Drive, Dropbox, Box, Amazon Cloud, One Drive …), votre disque local et des podcasts.

Interface pour le client Spotify Clementine

Parmi les autres nombreuses options proposées : paroles des chansons, biographies ou photos d’artistes, complétion automatique des tags via MusicBrainz, liste de lecture intelligente, téléchargement des jaquettes d’albums manquantes, etc., etc.

Vraiment pas mal de fonctions intéressantes pour ce petit soft qui mérite le coup d’oeil. Il n’a malheureusement plus été mis à jour depuis 2016 mais semble toujours fonctionnel.

8. Festify

J’ai hésité à vous ajouter celui-là car Festify n’est pas un vrai client, mais plutôt un service gratuit via navigateur qui permet à vos invités de choisir la musique à écouter via leur smartphone.

Vous allez simplement connecter votre compte Spotify Premium au site afin de créer un salon (appelé une « Party ») et récupérer un code qui sera à partager avec vos contacts. Ils pourront alors choisir des titres et voter pour décider quelles chansons doivent être lues.

Et s’ils sont trop fainéants (ou trop bourrés) pour faire le taf vous pouvez toujours faire basculer le service vers une de vos playlists perso dès qu’il y a un creux. C’est donc une manière démocratique de choisir la playlist du jour et aussi une bonne façon de savoir si vos amis ont des goûts pourris en matière de musique 😉 J’en connais qui se demanderont pourquoi ils ne sont plus jamais invités …

Festify se présente donc plutôt comme une interface simple et basique que vous pouvez diffuser sur un écran (TV, projo, tablette …), car des fans arts et/ou pochettes d’albums des artistes apparaissent automatiquement en arrière-plan. Plutôt propre.

Dans un avenir plus ou moins lointain, il se pourrait que le service intègre également Deezer et Apple Music.

Tout ça me rappelle qu’à l’époque (il y a 10 ans déjà, ça ne nous rajeunit pas mes amis) je vous avais présenté Despotify qui a aujourd’hui disparu. Plus récemment il y a eu Raspotify et Discover Quickly.

Dans 10 ans combien des 8 clients de cette liste seront encore vivants à votre avis ? Réponse via mon hologramme dans une décennie 😉


Mes gazouillis

C'est foufou . "Vinyl set to outsell CDs for first time since 1986" - https://t.co/jdqfDgkbnA #kbn
"Google's 'secret web tracking pages' explained - BBC News" - https://t.co/QEucVFVrIi #kbn