Aller au contenu
Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

🍒🍕🥝🍔🥑🥗 ~ 20 € offerts sur vos prochaines courses de bouffe avec JOW ~ 🍒🍕🥝🍔🥑🥗

Si vous disposez de plusieurs caméras et que vous voulez les configurer pour surveiller votre domicile, observer les oiseaux, regarder votre animal domestique se lécher la pastille pendant votre absence ou encore faire du livestreaming, Motion peut vous aider.

Cet outil en ligne de commande pour Linux permet créer des vidéos ou de capturer des photos à partir de vos caméras dès qu’un mouvement est détecté. Motion autorise également l’enregistrement en continu, la visualisation en live de vos flux vidéos ou encore le lancement de scripts spécifiques lorsqu’une activité est détectée.

Chaque événement détecté par vos caméras peut ensuite être consigné dans une base de données et si vos caméras filment une partie du voisinage ou la rue (ce qui est interdit), vous pouvez mettre en place des masques personnalisables pour garantir l’anonymat et le respect de la loi.

Motion supporte un grand nombre de caméras, aussi bien caméras IP (RTSP, RTMP, HTTP), webcams V4L2, caméras de Rpi ou encore tout ce qui est carte d’acquisition vidéo.

Chaque flux vidéo est accessible en HTTPS et est sécurisé par une authentification pour pouvoir le regarder ou le piloter.

Motion est à découvrir ici. Et sa documentation est là.


🍒🍕🥝🍔🥑🥗 ~ 20 € offerts sur vos prochaines courses de bouffe avec JOW ~ 🍒🍕🥝🍔🥑🥗

Et si je vous disais qu’on peut faire un serveur web sur à peu près n’importe quelle machine ?

La preuve avec Terrence Vergauwen qui a utilisé un ordinateur de poche HP 200 LX (PalmTop PC) sorti en 1994, équipé d’un système MS-DOS, d’un CPU 16 bits 80186, de 1 MB de RAM, d’une carte CompactFlash de 2Go de stockage et d’un emplacement PCMCIA pour le modem, afin de délivrer les pages de son site PalmtopTube.com.

L’ordinateur baptisé Félix a quand même subi un petit upgrade qui lui a permis de passer de 8 MHz à 16 MHz au niveau du CPU, et il lui a rajouté également une extension de RAM de 2 MB supplémentaire.

Concernant les fichiers, le HP 200 LX utilise un stockage accessible via le réseau Ethernet, et pour la connexion SSL, il utilise également un reverse proxy installé sur un Raspberry Pi.

Voici l’architecture détaillée du projet :

Ainsi, en HTTPS, l’ordinateur de poche peut absorber 377 000 accès par jour. Avec une connexion directe en HTTP, le rendement pourrait même atteindre 1 demi-million d’accès par jour.

source


🍒🍕🥝🍔🥑🥗 ~ 20 € offerts sur vos prochaines courses de bouffe avec JOW ~ 🍒🍕🥝🍔🥑🥗

Comme hier, on reste dans l’esprit Windows. Et aujourd’hui, on va apprendre à modifier le BSOD de votre OS préféré, à savoir Windows 10.

Le BSOD ou Blue Screen Of Death c’est ça :

Alors à quoi ça sert de le modifier ?

Et bien à rien. Juste pour le fun, le plaisir ou pour vous la raconter devant vos potes. L’intérêt que j’y vois, en ce qui me concerne, c’est que cela permet de comprendre comment fonctionnent les appels système de Windows et comment il est possible de les détourner.

2: kd> ? nt!HalpPCIConfigReadHandlers+0x18 
Evaluate expression: -8769656301296 = fffff806`27c05910
2: kd> dt nt!_UNICODE_STRING fffff806`27c05910
 ":("
   +0x000 Length           : 4
   +0x002 MaximumLength    : 6
   +0x008 Buffer           : 0xfffff806`27c1faf4  ":(

AndryWindows est un driver développé par le codeur ch3rn0byl qui modifie l’émoticon, la couleur et le message inscrit sur le BSOD.

Par défaut, voici par quoi il sera remplacé :

Mais en grattant un peu dans les sources, vous pourrez tout personnaliser.

Les sources sont disponibles ici.


🍒🍕🥝🍔🥑🥗 ~ 20 € offerts sur vos prochaines courses de bouffe avec JOW ~ 🍒🍕🥝🍔🥑🥗

Attention, désactiver Windows Defender n’est pas une opération sans risque. Cet outil de Microsoft protège vraiment votre ordinateur et forcer sa désactivation peut vous exposer à des risques de sécurité.

Maintenant que vous êtes au courant, sachez qu’il est difficile de désactiver Windows Defender car Microsoft fait régulièrement des mises à jour et s’arrange toujours pour que celui-ci se réactive sur votre Windows 10 ou 11.

Le seul cas de figure où Windows Defender accepte de se désactiver, c’est dans les cas où vous installer un antivirus. Mais si vous n’avez pas d’antivirus et quand même une grosse envie de le désactiver malgré les risques, voici un outil open source qui fait des miracles.

Cet outil c’est Defender Control qui permet de désactiver de manière permanente. Pour cela, l’outil récupère les bonnes permissions qui lui permettent de désactiver tous les services liés à Windefender. Il désactivera également la protection « anti sabotage » de Windows ainsi que toutes les clés et autres paramètres liés à Windefender.

En installant Defender Control, votre antivirus risque également de crier, mais pas de panique, l’outil est totalement safe. Évidemment, le mieux c’est de ne pas me croire et d’aller regarder vous-même les sources qui se trouvent ici et de compiler vous-même l’outil.


🍒🍕🥝🍔🥑🥗 ~ 20 € offerts sur vos prochaines courses de bouffe avec JOW ~ 🍒🍕🥝🍔🥑🥗

— Article rédigé par l’ami Remouk (DansTonChat) – Merci à lui —

Plus de 25 ans après Mario dans Super Mario 64, c’est enfin au tour de Kirby d’avoir son propre jeu de plateforme en 3D ! C’est fou quand on y pense. 🤯 Bien sûr la petite boule rose est déjà sortie de son carcan en deux dimensions, mais jamais pour son aventure principale et avec de véritables déplacements dans toutes les directions. Est-ce que cette transformation est réussie ? Nous allons voir ça en détail.

Oui.

Bon OK je détaille un peu plus ! 😀 Tout d’abord, il faut reconnaître que le charme de Kirby, dans son univers ultra mignon, opère immédiatement. Soyons clairs, on est loin d’un Elden Ring car ici tout est bucolique, apaisant, enchanteur.

Grâce à un aspect technique extrêmement soigné, l’expérience est satisfaisante à chaque instant. Chaque personnage est joli, les animations parfaites, les bruitages, les musiques, je me sens un peu idiot à lister tout ça, mais vraiment, on sent l’amour du travail bien fait et on est toujours surpris par de petits détails.

Manette en main, pareil, c’est un bonheur. Tous les mouvements sont fluides, la caméra est toujours parfaitement placée… Certains pouvoirs demanderont plusieurs essais avant d’être maîtrisés, mais il s’agit surtout de bien comprendre leur fonctionnement.

Et oui, j’ai parlé de pouvoirs ! Si vous ne le saviez pas, Kirby peut (quasiment) tout avaler, même les ennemis, et ainsi copier leurs capacités spéciales : épée, feu, foreuse, bombe… Non seulement il y a beaucoup de possibilités, mais en plus on peut les améliorer en retournant dans le village Waddle Dee qui nous sert de base.

D’ailleurs, d’autres activités y seront débloquées au fur et à mesure de votre progression. En plus de l’aventure principale, il y a plein de petites choses à faire ! Tout comme dans chaque niveau, il y a plein de petits secrets à découvrir… Sans parler des épreuves bonus, ou encore du transmorphisme, qui permet d’utiliser certains objets d’une manière… Heu… Très originale !

Vous l’avez compris, c’est un jeu généreux. On peut même jouer à deux, en coopération ! Comme tout jeu Kirby, c’est parfaitement adapté aux enfants, mais on peut y trouver son compte à tout âge : si finir tous les niveaux est à la portée des moins habiles, libérer tous les Waddle Dee et dénicher tous les secrets demandera un peu plus de réflexion et de dextérité. 🙂 Une chose est sûre : l’aventure n’est jamais frustrante.

Acheter Kirby et le monde oublié sur Nintendo Switch

Si vous ne me croyez pas, il vous suffit de tester par vous-même : une démo est disponible sur l’eShop de Nintendo !


Mes gazouillis

Du #Python pour les développeurs avancés https://t.co/9hYPUcBNyN avec @talent_io #code #kbn
Sans oublier celle de la semaine dernière : Installer Nextcloud sur Raspberry Pi https://t.co/X6ZzV4bqsG #kbn