Skip to content
Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Pour faire suite à ma précédente vidéo sur « Comment préparer la dernière clé USB de votre vie« , je vous propose aujourd’hui une découverte de Medicat et des outils associés.

Medicat est un super outil qui permet de dépanner des ordinateurs, ou de faire sauter leur mot de passe. C’est un outil qui embarque en réalité toute une suite d’outils indispensables.

Grâce à Medicat, vous pourrez faire des sauvegardes, dépanner des Windows, des Linux, enlever les malwares, ou encore retirer un mot de passe oublié.

C’est un outil indispensable pour tous les techniciens qui se respectent et ça vous fera gagner énormément de temps, que ce soit au boulot ou dans les réunions de famille où chacun se pointe avec son laptop pour se faire dépanner gratos par vous.

Je tiens quand même à remercier les soutiens sur Patreon sans qui cette vidéo n’aurait pas vu le jour.

Dans les vidéos réservées aux abonnées en ce moment, je fais un topo sur Spotify qui exploite vos données personnelles et un retour d’expérience sur les cryptomonnaies.

À très vite sur Patreon !

Les liens :


Des sites comme ça, j’en partage souvent parce que je trouve ça à la fois fascinant et également super pratique quand on fait mon métier.

En 2020, j’avais partagé ImgLarger que vous aviez bien aimé et qui permet d’augmenter la taille d’une image sans perte de qualité.

Alors perte de qualité, c’est un grand mot, mais disons que votre photo est bien agrandie et traitée de telle sorte qu’on ne voit pas les pixels, mais un espèce de lissage recalculé par deep learning.

Bref, nous sommes en 2021 et aujourd’hui, je vous présente Resizer.in qui est totalement gratuit (sauf pour l’API) et qui fait ça également super bien.

Vous prenez une petite image bien pixelisée…

Vous l’envoyez sur le site, vous patientez quelques instants et tadaaa…

Ce n’est pas parfait, mais c’est mieux que rien. En tout cas, ça peut vous permettre d’illustrer vos articles ou vos vidéos avec des images un peu mieux définies sans vous prendre la tête.

Merci à Laurent


Si vous avez un jeu original de Duke Nukem 3D qui traîne (ou une version tombée du camion ou une démo jouable), vous allez pouvoir expérimenter ce portage du moteur du jeu de 3D Realms’ sorti en 1996 sur une machine récente.

Pas besoin de racheter le jeu sur GoG ou je ne sais quel autre site.

Ce portage nommé jfduke et mis au point par l’australien Jonathon Fowler permet d’établir une config de base pour un ordinateur actuel, et de lancer le jeu aussi bien sous Linux, macOS ou Windows.

Après il suffit de préciser dans le launcher le répertoire où se trouve votre installation de Duke Nukem et c’est parti pour des heures de « shake it baby« .

Jfduke est vraiment bien pensé puisqu’il permet de faire tourner en version portable Duke Nukem 3D mais également d’y jouer en multijoueur. Et comme à l’époque c’était là où le jeu devenait délire.

Pour ma part, quand j’étais au collège, j’y jouais avec un copain et on faisait ça le soir en faisant communiquer nos ordinateurs directement avec les modems. En gros, son ordinateur appelait le mien et on faisait notre partie.

C’était une autre époque et j’en garde un super souvenir.

À télécharger ici.


Sonic, vous voyez ce que c’est ?

Oui oui, le niglo bleu avec des baskets… Et bien il existe un clone open source baptisé OpenSurge qui permet de jouer en 2D avec un renard asthmatique dans un monde parallèle (comprendre copié-collé) à celui de Sonic.

Là dessus rien de bien original, sauf que ça devrait plaire aux créatifs, car il est possible de créer ses propres niveaux directement dans OpenSurge et surtout de coder du script (en SurgeScript) pour faire de ce moteur de jeu 2D absolument tout ce que vous voulez.

Pour accéder à l’éditeur de niveau, faites tout simplement F12 pendant le jeu.

OpenSurge est dispo sous Windows, Linux, mais également beta fermé pour Android si ça vous tente

A découvrir ici.


Vous le savez, chaque semaine j’anime avec Remouk de DansTonChat, l’émission Webosaures sur Twitch. On s’amuse et c’est vraiment cool de pouvoir faire ça avec lui. Aujourd’hui un article un peu spécial puisque pour une fois je n’en suis pas l’auteur. En effet, Remouk a bien voulu partager avec vous son expérience du jeu. Bonne lecture.

Je ne vais pas vous faire l’affront de vous présenter Pokémon… Mais le dernier spin-off de la licence, New Pokémon Snap sur la Switch, m’a bien plu et je me suis dit que ça pourrait vous intéresser !

Même si le concept existait déjà sur Nintendo 64 avec Pokémon Snap, ce New Pokémon Snap est tout de même assez original : pas de bastonnade au tour par tour, pas de capture, pas d’exploration… Ici, le gameplay ressemble à un rail shooter (à la House of the Dead, voire Operation Wolf pour les plus anciens) sauf qu’on est dans une ambiance à la cool en mode safari. 📸🦁

En effet, on travaille en tant que photographe pour le professeur Miroir et son assistante Rita, au laboratoire Pokémon de sciences naturelles de Lentis, une région composée d’îles très différentes (forêt, jungle, désert, plage, océan, volcan…). Tant de variété, ça tombe bien, ça nous fera voir du paysage. 🙂

On va essayer de compléter notre Pokédex, d’en apprendre plus sur la Pokéfaune locale, mais aussi d’observer l’étrange phénomène Lumina qui semble toucher certains Pokémon… Pour se faire, on se balade en Neo-One, un véhicule amphibien auto-piloté aux capacités surprenantes (no spoil !).

On peut interagir de différentes manières avec les Pokémon que l’on croise, ou bien les laisser tranquille, le but étant d’obtenir la meilleure photo ; parce que ouais, nos clichés sont ensuite notés par le prof en fonction de plein de paramètres (angle, cadrage, pose, nombre de Pokémon, etc.), et c’est en obtenant de bons scores que l’on progressera dans le jeu. 👨‍🏫

Malgré l’aspect redondant (rail shooter oblige), on ne perd pas l’envie de rejouer pour tenter de nouvelles choses, d’obtenir le meilleur score et de tout découvrir. Niveau contenu, on en a pour son argent, encore plus avec la MAJ gratuite tombée récemment. Facile à prendre en main, mignon comme tout, c’est un bon petit jeu, parfait pour se détendre !

Acheter New Pokémon Snap


Changer de cadre de vie, vous y pensez ? #laou

Article en partenariat avec Laou

Je parie qu’autour de vous, y’a plein de gens qui décident de partir vivre loin de Paris ou d’une grande ville.

Peut-être que, vous-même avez fait ce choix ?

Autrefois, j’habitais en région parisienne, plus exactement dans le 94 et mes journées consistaient à me lever très tôt pour aller à la Défense, dans le 91 ou partout dans Paris en bus et métro / RER afin de gagner ma pitance avant de rentrer tard le soir, de dîner vers 22h puis d’aller dormir pour enchaîner le lendemain.

Puis quand venait enfin le weekend ?

Bah rien. Coincé dans un appart, la flemme de bouger, car rien à faire dans le coin, à moins de reprendre les transports ou la voiture pour aller à Paris.

C’était ma semaine « type ». La déprime, je l’avoue.

Puis j’ai eu l’opportunité de partir en Auvergne à Clermont-Ferrand. La ville toujours, avec le même niveau de civilisation qu’à Paris, si pas plus…

Ainsi, j’ai redécouvert ce que c’était de vivre normalement, sans stress, entouré de gens normaux, pas speeds, et avoir enfin le temps de faire d’autres choses que bosser et passer ma vie dans les transports. Quelle révolution personnelle !

Évidemment, certains adorent les grandes villes, la foule, le bal des voitures, le bitume, les immeubles et peuvent se permettre financièrement d’y vivre. Ce n’était pas mon cas.

Toutefois, il me semble que la majorité des gens aspirent à plus de nature, plus de temps libre et plus de calme. Et pour ça, il n’y a pas 50 000 solutions : Il faut bouger à l’extérieur des mégalopoles.

Je pense évidemment que les privations que nous avons tous vécu durant la crise sanitaire ont accentué cette envie de partir. Enfermés dans nos appartements, privés de terrasses, de restaurants, de cinéma et de tant d’autres choses qui rendent supportable la vie en ville, les Parisiens et habitants d’autres grandes villes ont beaucoup plus soufferts que les habitants des campagnes ou de villes à taille humaine.

Mais partir, ce n’est pas facile et on se pose des tas de questions…

« Aurais-je le même confort qu’à Paris ? »

Honnêtement oui.

Vous aurez à peu près les mêmes magasins, les mêmes restos, les mêmes cinémas… Parfois faudra faire un peu plus de kilomètres, mais je vous jure que vous ne souffrirez pas plus que ça. Peut-être que vous repasserez de la fibre à l’ADSL, mais ce n’est pas un drame et la fibre a quand même de forte de chance d’arriver rapidement.

Certes, il y a moins de concerts, d’expo, de théâtre, mais il y en a quand même et rien ne vous empêchera de revenir à Paris le temps d’un week-end pour profiter de certaines choses.

Moi ce qui m’a demandé le plus de temps d’adaptation, c’était les horaires et les jours de fermeture des magasins. Il a fallu que je prenne un nouveau rythme, car oui, vers 18h30 / 19h, c’est fermé ici.

Vous aurez également un lieu de vie plus agréable car les loyers ou les achats immobiliers sont largement plus faibles qu’à Paris notamment.

« Je serais loin de mes amis / famille »

C’est vrai, mais même en étant prêt d’eux, je ne suis pas certain que vous les voyez si souvent que ça. Puis en déménageant, vous vous ferez également de nouveaux amis. Et peut-être même que certains membres de votre famille vous rejoindront ?

Quoiqu’il en soit, vous aurez un point de chute à Paris ou ailleurs et vos amis pourront se faire des petits weekends en province en venant dormir chez vous et ce sera très cool aussi !

« Est-ce que je vais trouver du boulot ? »

Alors là vous avez plusieurs possibilités. Avec la démocratisation du télétravail, vous pouvez emmener votre boulot avec vous.

Dire à votre boss, « on continue ensemble, mais je pars loin. Ne t’en fais pas, ça n’aura pas d’impact sur mon travail« . Vous pouvez également chercher un travail dans le coin en faisant fonctionner votre réseau ou en postulant de manière classique.

Ou vous pouvez passer par Laou qui vous accompagne dans toutes les étapes de votre envie migration : Le choix du lieu, répondre à toutes vos questions, trouver un logement, trouver un nouveau job pour vous et votre conjoint, découvrir la ville et même l’organisation de votre déménagement.

C’est du 100% géré et je ne connais rien de plus confortable que ça.

Car oui, quitter sa ville ou sa région, quitter son appart, quitter son travail, c’est plonger dans le changement et le changement, on n’aime pas trop. Donc autant y aller accompagné et soutenu par des experts qui vous aideront à faire la transition en douceur et vous soulageront sur bien des aspects.

Bien sûr, quitter la ville et notamment Paris, ça présente plein d’avantages. Tout d’abord BEAUCOUP moins de stress. Vous vivrez dans une ville à taille humaine, avec moins de monde.

Autour de vous, ce sera plus calme, plus serein. Vous pourrez entendre les oiseaux chanter, la nature sera présente. Vous serez plus rapidement en pleine forêt ou en bord de mer, vous irez au travail en quelques minutes, car il n’y aura pas de bouchons. Vous respirerez un air plus sain, vous trouverez facilement des produits locaux délicieux, vous aurez plus de temps pour vous, vous pourrez faire du sport tranquillement, vous aurez de l’espace. Bref, votre cadre de vie changera et vous en serez transformé.

Même au niveau de votre boulot, si vous trouvez une entreprise locale, vous aurez plus de chance de tomber dans une structure plus petite, plus humaine, avec moins de stress et moins de compétition. Puis si vous télétravaillez, vous aurez une belle vue, un jardin ou la nature pas loin et plus de place chez vous. Car oui les loyers sont LARGEMENT moins chers.

Bref, la vraie vie quoi.

Pour ma part, je suis toujours en Auvergne, même si j’ai quitté la ville pour un coin plus campagne avec fibre et tout le confort moderne et un peu plus de place pour se dégourdir les jambes en cas de confinement extrême. Changer de cadre de vie m’a demandé un peu de courage, beaucoup de travail (y’avait pas Laou à l’époque), mais on a tous qu’une vie et je crois qu’on mérite tous plus que bosser non stop sans voir la lumière du jour.

En guise de conclusion, je vous laisse avec la vue de ma fenêtre :

À très vite en province !

Mes gazouillis

📣 En live : 🚀 Une vie de #bamboche et de #tech ! https://t.co/PhGzmUb8ZB #kbn #twitch
UNIK, la crypto de Unikname spécialisée dans l’identité décentralisée sans KYC https://t.co/VCQPfkMC6z #kbn