Aller au contenu
Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Top des meilleures distributions LINUX version desktop en 2021 !

Quel Linux choisir en 2021 ?

En voilà une bonne question. Car oui, même si Linux n’existe que depuis 1991, il a énormément évolué et surtout s’est décliné dans différentes versions qu’on appelle également des distributions et qui disposent chacune de leurs points forts et de leurs particularités.

Dans cet article, je vous propose qu’on passe en revue toutes les distributions desktop actuelles accessibles aux débutants pour que vous puissiez déterminer si c’est LA distrib Linux qui est faite pour vous afin de remplacer votre système d’exploitation actuel.

Rappel sur l’histoire de Linux

Pour rappel, Linux est un système d’exploitation informatique créé au début des années 1990 par l’ingénieur logiciel finlandais Linus Torvalds et la Free Software Foundation (FSF).

Alors qu’il était encore étudiant à l’université d’Helsinki, Torvalds a commencé à développer Linux pour créer un système similaire à MINIX, un système d’exploitation UNIX.

En 1991, il a publié la version 0.02 du noyau. Pour le présenter au monde, il poste sur le groupe de discussion Usenet « comp.os.minix », le message suivant :

Bonjour à tous ceux qui utilisent minix –

Je suis en train de faire un système d’exploitation (libre) (juste un hobby, il ne sera pas grand et professionnel comme gnu) pour les clones 386(486) AT.

Ce projet est en gestation depuis avril, et commence à être prêt. J’aimerais avoir des retours sur les choses que les gens aiment ou n’aiment pas dans minix, car mon système d’exploitation lui ressemble un peu (même disposition physique du système de fichiers (pour des raisons pratiques) entre autres choses).

J’ai actuellement porté bash(1.08) et gcc(1.40), et les choses semblent fonctionner. Cela implique que j’aurai quelque chose de pratique d’ici quelques mois, et j’aimerais savoir quelles fonctionnalités la plupart des gens voudraient avoir. Toutes les suggestions sont les bienvenues, mais je ne promets pas de les mettre en œuvre 🙂

Linus ([email protected])

PS. Oui – il est libre de tout code minix, et il a un fs multi-thread. Il n’est PAS portable (il utilise la commutation des tâches sur 386, etc.), et il ne supportera probablement jamais autre chose que les disques durs AT, puisque c’est tout ce que j’ai :-(. – Linus Torvalds

Message originel de Linus Torvalds

La version 1.0 du noyau Linux, le cœur du système d’exploitation, a ensuite été publiée en 1994. À peu près à la même époque, le développeur de logiciels américain Richard Stallman et la FSF ont fait des efforts pour créer un système d’exploitation de type UNIX à source ouverte appelé GNU.

Contrairement à Torvalds, Stallman et la FSF ont commencé par créer des utilitaires pour le système d’exploitation. Ces utilitaires ont ensuite été ajoutés au noyau Linux pour créer un système complet appelé GNU/Linux, ou, moins précisément, simplement Linux.

Linux s’est développé tout au long des années 1990 grâce aux efforts des développeurs amateurs. Bien que Linux ne soit pas aussi convivial que les systèmes d’exploitation populaires Microsoft Windows et Mac OS, c’est un système efficace et fiable qui tombe rarement en panne.

Combiné à Apache, un serveur Web à source ouverte, Linux est présent sur la plupart des serveurs et équipement (routeurs, pare feux…etc) utilisés sur Internet. Il est également fortement apprécié car il est open-source, et donc modifiable pour différentes utilisations.

Fait intéressant, la mascotte officielle de Linux a également été imaginée par Linus Torvalds. Il a d’ailleurs annoncé en 1996 qu’il y aurait une mascotte pour Linux qui serait… un pingouin.

En effet, au moment de choisir la mascotte, Torvalds a mentionné qu’il avait été mordu par un petit pingouin (Eudyptula minor) lors d’une visite au National Zoo & Aquarium de Canberra, en Australie.

Larry Ewing a fourni l’ébauche originale de la mascotte bien connue d’aujourd’hui, basée sur cette description. Le nom Tux a été suggéré par James Hughes comme dérivé de l’UniX de Torvalds, tout en étant un raccourci de tuxedo, un type de costume dont la couleur est similaire à celle d’un pingouin.

Linux est présent également sur des tas de systèmes et d’éléments différents : les téléphones cellulaires et les superordinateurs. Android, le système d’exploitation de Google pour les appareils mobiles, dispose d’un noyau Linux modifié, et Chrome OS, le système d’exploitation de Google qui utilise le navigateur Chrome, est également basé sur Linux.

L’ajout d’environnements de bureau conviviaux, de suites bureautiques, de navigateurs Web et même de jeux a contribué à accroître la popularité de Linux et à le rendre plus adapté aux bureaux des particuliers et des entreprises. La preuve que ce système d’exploitation n’est pas réservé aux seuls amateurs de la ligne de commande.

Des tas nouvelles distributions (paquets de logiciels Linux) ont été créées depuis les années 1990 et vous pouvez toutes les télécharger gratuitement sur leurs sites officiels respectifs.

Parmi les distributions les plus connues figurent MX Linux, Gentoo, Manjaro, Linux Mint et Ubuntu qui figurent d’ailleurs dans mon classement.

Quelle est la meilleure distribution linux (desktop et portable – 32 bits / 64 bits) ?

Alors évidemment c’est pas forcément simple de choisir la distribution Linux qui comblera tous vos désirs, mais sachez que grosso modo, à quelques exceptions près, elles se valent toutes (en tout cas dans ma sélection). Le choix pour vous se fera plus au niveau de l’environnement de bureau, je pense… GNOME, KDE, Xfce…etc., mais également au niveau des performances de votre machine.

Car oui Linux est l’OS parfait pour donner un second souffle à un ordinateur un peu vieillissant.

Ensuite, n’oubliez pas que Linux, c’est Linux et cela peu importe la distrib. Donc si vous débutez, dites le moi si vous voulez une formation et si vous êtes nombreux, je pourrais vous faire une formation de qualité sur le sujet. Pas de souci.

Autrement, je vous invite à vous procurer ce livre qui vous fournira les bases.

Bonne lecture !

Quelle version de linux choisir ?

Ubuntu – La classique surtout en Live USB

Je commence évidemment par Ubuntu, car avec Debian c’est l’un de mes systèmes d’exploitation préférées. Ubuntu est une distribution GNU Linux basée sur Debian qui est sans doute avec Red Hat l’une des plus connues du grand public avec une documentation foisonnante.

C’est en 2004 que que Mark Shuttleworth a rassemblé une petite équipe de développeurs Debian qui, ensemble, ont fondé Canonical et ont entrepris de créer un bureau Linux facile à utiliser appelé Ubuntu.

Editée par Canonical, cette version de Linux se veut facile à utiliser par tous et dispose d’une bonne sélection d’outils préinstallés qui vous permettront de l’utiliser tel quel. En tant qu’utilisateur confirmé de Linux, j’y trouve également mon compte.

Ubuntu est un ancien mot africain qui signifie « humanité envers les autres ». Il est souvent décrit comme nous rappelant que « je suis ce que je suis grâce à ce que nous sommes tous ». Nous apportons l’esprit d’Ubuntu au monde des ordinateurs et des logiciels. La distribution communautaire Ubuntu représente le meilleur de ce que la communauté mondiale des logiciels a partagé avec le monde.

Niveau interface, Ubuntu utilise par défaut GNOME, ce qui lui donne un look qui ne dépaysera pas les utilisateurs de Windows, mais si GNOME n’est pas votre tasse de thé, je vous invite à jeter un œil à Kubuntu ou Lubuntu.



Ubuntu est d’abord conçu pour les débutants et conviendra donc très bien à des gens inexpérimentés en informatique. C’est un système assez fiable qui possède tous les repères d’un Windows ou d’un macOS, de la gestion des mises à jour, au gestionnaire de fichiers en passant par le bureau et sa barre des tâches.

La communauté est assez imposante et vous trouverez de l’aide sans aucun problème en cas de besoin. Notez que Ubuntu peut se lancer en live, c’est-à-dire fonctionner directement depuis un DVD ou une clé USB sans avoir besoin de l’installer, ce qui peut vous permettre de vous faire un avis avant de l’adopter définitivement.

Ubuntu existe en plusieurs versions qui sortent en suivant un cycle de développement bien rodé (en avril et en octobre chaque années). Par défaut, elle fonctionne avec Gnome, mais si vous optez pour Kubuntu vous aurez le gestionnaire de bureau KDE. Avec Ubuntu MATE vous aurez l’environnement MATE qu’on retrouve avec Linux Mint. Et si vous optez pour Lubuntu vous aurez un environnement beaucoup plus leger avec LXQt. Et si vous voulez aller encore plus dans l’économie des ressources machines, Xubuntu sera votre ami avec le gestionnaire de fenêtre Xfce. À vous donc de choisir la distribution GNU Linux qui conviendra le mieux aux performances de votre machine.

Ubuntu a été le premier système d’exploitation à s’engager à publier des versions à une cadence prévisible, tous les six mois, à partir d’octobre 2004. En 2006, Canonical a décidé qu’une version sur quatre, tous les deux ans, bénéficierait d’un support à long terme pour les déploiements à grande échelle. C’est l’origine du terme LTS, qui désigne des versions stables et maintenues.



La plupart de mes tutos et des outils que je présente sur mon site fonctionnent sur cette distribution GNU Linux.

  • ✅ Pour les débutants
  • ✅ Facile à installer
  • ✅ Une interface graphique agréable

Télécharger Ubuntu ici. Et pour apprendre à utiliser et administrer Ubuntu, je vous invite à lire ce livre.

Linux Mint – Ma best surtout si vous vous demandez quelle distribution choisir pour un vieux PC

Linux Mint c’est ma seconde distribution GNU préférée. Basée elle-même sur Ubuntu, elle intègre un environnement de bureau élégant et fonctionnera directement une fois installée.

Comme avec Ubuntu vous pouvez l’essayer en live et elle intègre en plus un support multimédia complet incluant des codecs propriétaires pour lire des formats audios ou vidéo, des plugins propriétaires comme flash et Realplayer et également des pilotes (drivers) propriétaires Nvidia ou ATI qui ne sont pas libres non plus et que la plupart du temps, les gens galèrent un peu à installer sous les autres distributions. Son cycle de développement est calqué sur celui d’Ubuntu.

C’est donc un Linux qui est encore plus simple à prendre en main et qui dispose surtout d’une approche conservatrice des mises à jour et des installations de paquets, réduisant ainsi la maintenance et les régressions.

Linux Mint est moins populaire qu’Ubuntu, mais de mon point de vue, cette distribution GNU est meilleure qu’Ubuntu en matière de robustesse et de rapidité.

  • ✅ Pour les nouveaux sous Linux
  • ✅ Facile à configurer
  • ✅ Fiable et supportant le matériel propriétaire

Solus – Un Linux rapide

Solus a été imaginée uniquement pour une utilisation Desktop. Solus se destine aussi bien aux usages de la vie de tous les jours (surf, multimedia), que pour des gens qui travaillent depuis chez eux et qui ont besoin d’outils bureautiques. LibreOffice est d’ailleurs inclus dans l’install. Les développeurs y trouveront également leur compte avec des IDE comme Atom ou Visual Studio Code ou encore des outils comme Git déjà présents.

Si vous êtes graphiste ou musicien, vous y retrouverez également des outils d’animation comme Synfig Studio, Musescore ou encore Inkscape ou Shotcut. Enfin, les gamers pour y connecter sans problème leurs manettes et commencer à jouer à des jeux disponibles sur Itch.io, Lutris ou Steam.

  • ✅ Pour les débutants
  • ✅ Pour les créatifs
  • ✅ Pour les petites machines

Je vous invite à lire mon test complet de Solus ici et vous pouvez télécharger Solus ici.

elementary OS – La distrib trop jolie

elementary OS est basée sur Ubuntu donc elle lui ressemble beaucoup en termes d’accessibilité. Mais elle dispose d’un look très léché ressemblant comme ce qu’on peut trouver sous macOS. C’est joli quoi… mais pas uniquement puisqu’il embarque tous les logiciels grand public dont vous pourriez avoir besoin : Epiphany, un navigateur web super léger, un client mail, un calendrier, un clone d’iTunes, un player video qui assombrit le reste de l’écran quand vous lisez la vidéo (mode théâtre), une photothèque sans oublier leur AppStore maison qui vous permettra d’installer tout ce que vous voulez.

Vous l’aurez compris, elementaryOS n’apporte rien de technologiquement extraordinaire, mais c’est une excellente distribution GNU pour les gens normaux qui ont un usage classique de leur PC… Surf, bureautique, multimédia…etc.

  • ✅ Hyper grand public
  • ✅ Avec tout ce qu’il faut pour fonctionner « out of the box »
  • ✅ Un design très sobre et joli

KDE Neon

La nouvelle KDE Neon est la distribution GNU Linux développée par la boite derrière le gestionnaire de bureau KDE. On peut donc retrouver KDE dans un nombre de versions de Linux. KDE Neon est donc une distrib qui est basée sur la dernière LTS d’Ubuntu et qui embarque le gestionnaire de fenêtre KDE Plasma.

Cette distribution open source qui utilise l’environnement de KDE Plasma est très semblable à Kubuntu, mais la différence si situe au niveau de la fraîcheur des outils KDE disponibles. Le reste de l’OS étant géré par Canonical vu que c’est de l’Ubuntu derrière.

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, KDE est léger et très agréable à utiliser, car sa bibliothèque d’outils dont le nom commence souvent par un K couvre énormément de besoins différents.

  • ✅ Pour les débutants, encore plus avec l’environnement de bureau KDE Plasma
  • ✅ Hyper stable et long terme (LTS)
  • ✅ La richesse de l’écosystème applicatif KDE

Pop Os – Parfaite pour les débutants

Basée sur Ubuntu, Pop!_OS est une distribution commerciale (mais gratuite) de Linux conçue pour les créateurs. Que vous soyez musicien, graphiste, modélisateur 3D, chercheur en science ou écrivain, PopOS saura vous combler. L’OS qui utilise GNOME Shell propose une gestion des fenêtres intelligente permettant de gagner du temps, différents espaces de travail, de la navigation au clavier et plus encore.

Pas d’infos personnelles collectées, et le disque est chiffré par défaut. Notez que pour les gamers, c’est également une distribution GNU intéressante puis qu’elle gère les GPU AMD et Nvidia out of the box. Ce qui permet également de charmer les gens qui aiment le deep learning, avec la présence par défaut de CUDA et Tensorflow.

  • ✅ Facile à installer
  • ✅ Imaginée pour les créateurs
  • ✅ Super pour les gamers

Manjaro

Que vous soyez un utilisateur confirmé ou un parfait débutant, Manjaro basée sur Arch est peut-être la distrib qui vous conviendra puisqu’elle a pour mission d’offrir au grand public un OS de qualité professionnelle, c’est à dire hyper stable (comme le serait une Red Hat), performant et facile d’accès. Le fait que ce soit basé sur Arch est un gage de qualité au niveau de son code et également un suivi très sérieux des mises à jour y compris de sécurité bien qu’elle soit en rolling release, c’est à dire avec des cycles de développement très rapprochés.

Les utilisateurs de Manjaro constateront qu’ils ont également la maîtrise totale de leur PC, c’est-à-dire de la possibilité d’en personnaliser le moindre aspect graphique à la sélection des mises à jour dont vous avez besoin.

  • ✅ Basée sur Arch Linux
  • ✅ Accessible aux débutants
  • ✅ Hyper personnalisable

Deepin

Deepin est une distrib d’origine chinoise qui est sortie en 2004. Basée sur Debian, Deepin mélange de l’open source avec des outils propriétaires comme Spotify ou Steam ainsi que des outils de la société Wuhan Deepin Technology comme WPS Office ou CrossOver de CodeWeavers. Maintenant il existe d’autres distributions GNU Linux très cools pour les gens qui veulent VRAIMENT apprendre à utiliser Linux en profondeur ou tout simplement le mettre en place sur un serveur.

Notez que si c’est uniquement l’interface graphique qui vous plaît et que vous souhaitez esquiver la collecte de donnée, il existe également UbuntuDDE qui permet de profiter de l’interface de Deepin Desktop Environnement sur Ubuntu.

  • ✅ Interface très léchée
  • ❌ Attention, collecte de données personnelles qui partent en Chine

Garuda Linux

Basée sur Arch, Garuda Linux est une autre distribution GNU Linux maintenue par une poignée de développeurs du monde entier, qui s’installe très facilement et vous permet de choisir l’environnement de bureau qui vous convient parmi : KDE, Xfce, GNOME, LXQt-kwin, Wayfire, Qtile, BSPWM, i3wm et Sway. On est loin ici de l’esprit d’une distribution commerciale et c’est tant mieux !

Garuda est plutôt jolie, avec de nombreux thèmes et des effets graphiques modernes. Le système de fichiers utilisé par défaut est Btrfs qui est le système de fichiers le plus en vogue du moment proposant une bonne tolérance aux erreurs, de la réparation et de la compression native (zstd). Garuda intègre également un système de snaptshot automatique ce qui permet de booter depuis les 5 dernières sauvegardes sur Grub. Génial pour revenir en arrière en cas de fausse manipulation.

Garuda est également fourni avec tous les outils qu’il faut pour la faire fonctionner comme son AppStore, un Game Center pour installer des jeux, sans oublier des outils pour Grub, pour gérer le réseau (et créer des hotspot)…etc. Cette distribution fonctionne sur un principe de rolling release, c’est-à-dire qu’elle est maintenue à jour en permanence et le noyau (kernel) a été spécifiquement optimisé pour des usages bureautiques, jeux vidéo et multimédia.

  • ✅ Utilise Btrfs
  • ✅ D’excellentes performances
  • ✅ La robustesse d’Arch

Fedora Workstation – Un système Linux à toute épreuve

Dans sa version pour ordinateurs de bureau / portables , Fedora a été imaginé avant tout pour les développeurs ou les gens qui font de la bureautique. Si votre truc c’est le multimédia ou les jeux vidéos, ça reste possible, mais vous serez moins à l’aise. Fedora est une distribution aussi sobre qu’une Red Hat, qui offre un environnement de bureau basé sur GNOME, idéal pour rester concentrer sur une tâche.

Évidemment, Fedora propose dès l’installation tous les outils et les langages de développement et vous pouvez mettre rapidement en place votre code sur des dépôts qui seront alors proposés à toute la communauté. Qui dit machine de boulot, dit besoin de virtualisation et Fedora intègre GNOME Boxes qui vous permet de lancer des machines virtuelles simplement pour y tester votre code, sans oublier la possibilité de mettre en conteneurs (dockeriser comme on dit) vos applications dans des images OCI (Open Container Initiative). Fedora est également réputée pour son excellent niveau de sécurité.

  • ✅ Pour les développeurs
  • ✅ Stable
  • ✅ Look épuré

MX Linux

MX Linux est conçu pour combiner un environnement de bureau élégant et efficace avec une grande stabilité et des performances solides. MX Linux, basée sur Debian, propose à l’installation les environnements Xfce, KDE ou encore Fluxbox.

Les outils graphiques de MX, disponibles par défaut, mais également via les dépôts de la distribution GNU, offrent un moyen facile d’effectuer une grande variété de tâches, tandis que les outils Live USB et snapshot ajoutent une portabilité et des capacités de remasterisation impressionnantes.

  • ✅ Plusieurs environnements disponibles
  • ✅ Accessible pour les débutants
  • ✅ De bonnes performances

OpenSUSE – So 2020 😉

openSUSE est un Linux ancien, mais toujours actuel. Il se destine à des utilisations plus bureautique, mais également multimédia. Surfer sur le web, regarder des films, envoyer des emails, rédiger des documents…etc. openSUSE intègre par défaut Libre Office, Firefox et des outils multimédias comme Amarok pour la musique ou Digikam pour les photos.

Vous pouvez faire fonctionner openSUSE avec KDE, GNOME ou encore Xfce ou LXDE si vous cherchez la légèreté. C’est une distribution stable et qui est simple d’utilisation pour les débutants. Il existe plusieurs versions d’openSUSE dont une version « rolling » qui permet de profiter en continu des dernières mises à jour.

  • ✅ Plusieurs environnements disponibles
  • ✅ Accessible pour les débutants
  • ✅ De bonnes performances

Linux Lite – Une distribution linux légère

Linux Lite a été créé pour permettre aux utilisateurs de Windows de passer à Linux sans être trop traumatisé. C’est donc un OS simple basé sur Ubuntu, fourni avec logiciels familiers faciles à utiliser : Skype, Steam, Kodi, Spotify et également LibreOffice.

C’est une distribution très classique en termes d’usage et plutôt légère. Elle conviendra aussi bien aux gens qui font de la bureautique qu’à ceux qui veulent l’utiliser pour surfer ou regarder des films.

  • ✅ Ne dépaysera pas les Windowsiens
  • ✅ Légère
  • ✅ Sécurisée et simple à utiliser

WindowsFX – Le clone de Windows

WindowsFX est une distribution Linux qui aussi bien dans son interface que dans son exécution propose d’imiter Windows 10. Elle a donc l’apparence d’une distribution commerciale mais rassurez-vous, ce n’en est pas une. Il s’agit tout d’abord d’une copie de l’interface graphique de Windows, mais également du support des .exe et des .msi ainsi que l’ajout par défaut d’applications Linux que les personnes sous Windows connaissent bien : Edge, Skype, Visual Code, Teams…etc.

Bref, de quoi faire une transition vers Linux sans trop de souffrance.

  • ✅ Une copie de Windows
  • ✅ Parfaite pour les débutants
  • ✅ Capable de lancer des exécutables Windows

Découvrir Windows FX ici.

QubesOS

J’aime bien QubesOS, car c’est une distribution pour ordinateur de bureau basée sur Fedora qui intègre donc tous les grands classiques comme Firefox, LibreOffice, VLC, Thunderbird…etc., mais qui est orienté sécurité. En effet, Qubes OS se repose sur de la virtualisation xen et permet d’isoler vos processus et applications en utilisant des machines virtuelles.

Une fois QubesOS en place vous pouvez ensuite utiliser le système d’exploitation de votre choix comme Fedora, Ubuntu ou encore Windows. C’est fou ! Elle a même été recommandée par Edward Snowden pour son niveau de sécurité.

  • ✅ Virtualisée donc multi-OS
  • ✅ Stabilité de Fédora
  • ❌ Pour les utilisateurs plus confirmés

Tails – Le Linux de la sécurité (pour vous sécuriser… Pour le pentest, y’a toujours KALI Linux)

Toujours axée sécurité, j’ai mis Tails dans cette liste, car elle permet également de faire tourner un ordinateur portable ou de bureau sous Linux avec un haut niveau de sécurité et de confidentialité. Tails est une distribution Linux open source qui se lance en live et qui permet d’éviter de laisser des traces. Idéal pour les accros à la vie privée et des pare-feux. Un mode camouflage Windows habillera votre Linux en Windows pour éviter d’éveiller les soupçons.

  • ✅ Parfaite pour la vie privée (pare feu intégré, chiffrement…etc)
  • ✅ Utilise le réseau Tor
  • ❌ Pour les utilisateurs plus confirmés

Raspberry Pi OS – Pour l’éducation et les enfants

Anciennement connu sous le nom de Raspbian, Raspberry Pi OS est une distribution Linux open source basée sur Debian qui offre un environnement de bureau fonctionnel pour les mini-ordinateurs Raspberry Pi. Il est donc conçu pour les architectures ARM, même si une version Desktop PC / MAC (Intel) est également disponible en téléchargement.

L’OS est léger et l’environnement de bureau qui est intégré s’appelle PIXEL, sorte de LXDE optimisé pour le Raspberry Pi. Comme le Rpi est une machine pour développeur, Rpi OS intègre des dizaines d’outils pour la programmation.

  • ✅ Pour ARM et Intel
  • ✅ Distrib légère
  • ✅ Pour le Raspberry Pi

ZorinOS – Quel bon choix pour un netbook !

ZorinOS ne se présente pas vraiment comme une distribution Linux, mais comme un concurrent à macOS et Windows. Construit sur Ubuntu, ZorinOS se veut rapide, graphiquement magnifique si vous aimez les interfaces épurées, et vous offre toutes les applications dont vous aurez besoin pour travailler, étudier ou même jouer.

C’est également une distribution Linux qui s’adresse aux enseignants désireux de proposer des outils pédagogiques à leurs élèves.

  • ✅ Sans doute l’une des plus belles distributions
  • ✅ Parfaite pour les vieux PC
  • ✅ Simple d’utilisation pour les nouveaux venus dans l’univers Linux

Amusez vous bien !

Et les autres distribs ?

Vous l’aurez compris, cette liste n’est pas exhaustive et concerne uniquement des distributions Linux desktop pour le grand public. Il existe tellement de distrib Linux qu’il est difficile de tout passer en revue ici.

Je pense notamment à :

  • Debian
  • CentOS / Alma Linux / Rocky Linux
  • Arch / Artix
  • Crux Linux
  • Debian / Devuan
  • Gentoo
  • Kali Linux (pour les hackers)
  • Knoppix
  • NixOS
  • PCLinuxOS
  • Void Linux
  • Zorin OS
  • Damn Small Linux
  • Puppy Linux
  • Suse Linux Enterprise

Toutefois si le sujet vous intéresse, je vous recommande le site DistroWatch qui veille à la sortie de toutes les nouvelles versions de Linux (et BSD). Un must !

Comment connaitre quelle distribution linux est installée sur votre PC ? C’est facile à savoir !


Sous Linux, ouvrez simplement un terminal et tapez la commande :

uname -a

Cela vous donnera la version de votre noyau, mais ne mentionnera peut-être pas la distribution que vous utilisez. Pour savoir quelle distribution de Linux vous utilisez (ex. Ubuntu), essayez

lsb_release -a

ou

cat /etc/*release

ou encore

cat /etc/issue* 

ou

cat /proc/version.

Comment tester différentes distro sans les installer ?

Maintenant si vous voulez essayer l’une de ces distributions Linux sans vous prendre la tête, je vous invite à aller sur DistroTest qui propose des machines virtuelles Linux qui se lance directement dans le navigateur sans programme d’installation et qui vous permettront d’expérimenter tous les OS que je viens de vous présenter et bien plus encore.

Conclusion

Voilà, j’espère que ce petit panel de l’année en cours des distributions Linux vous aura plu. N’hésitez pas à les tester car c’est en expérimentant que vous vous ferez un avis. Commencez peut-être par quelque chose de grand public avec une grand communauté comme Ubuntu puis quand vous serez à l’aise, passez à une distribution un peu moins main stream. Bref, formez-vous, ça vaut le coup. En tout cas, n’hésitez pas à pas à m’informer si vous voyez que j’ai oublié des Linux grand public.

Si vous avez aimé ce contenu, n’hésitez pas à le partager !


Les articles du moment